Améliorez la concentration, la productivité et la créativité avec VOTRE CERVEAU AU TRAVAIL Par David Rock

par | 3 Mai 2023

La capacité de se concentrer et de faire un travail créatif est plus précieuse que jamais. Et pourtant, aujourd’hui, nous sommes confrontés à plus de distractions que par le passé. Your Brain At Work explique comment être plus concentré, rester cool sous la pression et augmenter les idées créatives en comprenant comment le cerveau fonctionne.

Améliorez la concentration, la productivité et la créativité avec VOTRE CERVEAU AU TRAVAIL

Ce livre s’adresse à tous ceux qui souhaitent réduire leur stress, améliorer leur productivité et collaborer plus efficacement avec les autres. Bien que de nombreuses leçons soient axées sur la vie professionnelle, plusieurs traitent également de scénarios de vie familiale. David Rock trouve un bon équilibre entre expliquer le fonctionnement du cerveau et fournir des conseils pratiques simples.

1. Tirez le meilleur parti de votre énergie mentale

Certains processus mentaux consomment beaucoup plus d’énergie que d’autres. La pensée consciente est une ressource précieuse et limitée. Planifiez vos processus mentaux les plus importants, tels que la hiérarchisation des tâches, lorsque vous avez un esprit frais et alerte. Retardez ou évitez d’autres activités conscientes à haute énergie telles que la gestion des e-mails.

Créez des visuels, des storyboards et/ou des listes pour extraire des informations importantes du cerveau. Utilisez le cerveau pour interagir avec ces informations plutôt que d’avoir à les stocker, les conserver et les rappeler. Moins vous retenez dans votre esprit à la fois, mieux c’est. La mémoire commence à se dégrader lorsque vous essayez de garder plus d’une idée à l’esprit.

Votre meilleure qualité de pensée dure un temps limité. Soyez discipliné à propos de ce que vous faites et n’y pensez pas. Évitez de prêter attention aux tâches non urgentes jusqu’à ce qu’il soit vraiment essentiel que vous le fassiez.

2. Concentrez-vous sur une tâche consciente à la fois

Le cerveau ne peut se concentrer que sur une tâche consciente à la fois. Le multitâche ne peut être efficace que si toutes les tâches sauf une sont des routines intégrées (non conscientes), telles que conduire un itinéraire familier ou passer par d’autres processus insensés.

Lorsque les gens effectuent deux tâches cognitives à la fois, leur capacité cognitive peut passer de celle d’un MBA de Harvard à celle d’un enfant de huit ans. C’est un phénomène appelé interférence à double tâche. Dans toute situation où la précision est importante, ne divisez pas votre attention.

Passer d’une tâche consciente à une autre consomme de l’énergie. Le terme « attention partielle continue » est utilisé pour décrire le moment où la concentration de quelqu’un est continuellement divisée. L’effet est un épuisement mental constant et intense.

Il existe trois solutions possibles pour jongler avec trop de tâches : (1) intégrer ou automatiser davantage de ce que vous faites, (2) optimiser l’ordre dans lequel vous traitez les informations, ou (3) perturber votre attention en planifiant des plages de temps pour différents modes de pensée.

3. Supprimez autant de distractions que possible

Nous devons faire face aux distractions externes et internes. Des études ont déterminé que les distractions consomment en moyenne 2,1 heures par jour, que les employés passent en moyenne 11 minutes sur un projet avant d’être distraits et qu’il faut 25 minutes pour reprendre une tâche après une interruption (si nous revenons du tout).

Il est préférable de supprimer autant de distractions externes que possible. Cela peut inclure l’extinction d’un téléphone portable, la désactivation des alertes de l’ordinateur ou la déconnexion d’Internet si cela n’est pas nécessaire pour la tâche.

L’attention est également facilement perturbée par des distractions internes. C’est souvent le résultat d’une réflexion sur nous-mêmes. Lorsque vous avez besoin de vous concentrer, réduisez la probabilité de distractions internes en vidant votre esprit à l’avance.

Les distractions épuisent les ressources limitées du cerveau, car elles nécessitent une inhibition pour capter et répondre à une impulsion lorsqu’elle apparaît pour la première fois. Créez un langage ou des étiquettes explicites pour les schémas mentaux distrayants courants (par exemple, « Je suis sur le point de tomber dans le ‘trou du lapin des médias sociaux’ si je ne m’arrête pas »).

Avoir une boîte à outils de telles étiquettes vous donne une plus grande capacité à reconnaître et à empêcher que de tels modèles ne prennent le dessus. Il est utile de prendre l’habitude d’opposer son veto à de tels schémas tôt, rapidement et souvent.

4. Trouvez des moyens de dépasser vos attentes

Les attentes sont au cœur de la création de spirales ascendantes et descendantes dans le cerveau. Maintenir les bonnes attentes dans la vie peut être essentiel pour maintenir un sentiment général de bonheur et de bien-être.

Les attentes satisfaites génèrent une légère augmentation de la dopamine et une légère réponse de récompense. Les attentes dépassées génèrent une forte augmentation de la dopamine et une forte réponse de récompense. Et les attentes non satisfaites génèrent une forte baisse du niveau de dopamine et une forte réponse aux menaces.

Entraînez-vous à remarquer quelles sont vos attentes dans une situation donnée et travaillez à les réduire. Lorsque vous prenez du recul et regardez tous les résultats possibles dans n’importe quelle situation, il est logique de minimiser ses attentes de récompenses positives. Les grands leaders gèrent soigneusement les attentes d’une équipe pour éviter de ne pas les rencontrer.

Pour rester dans un état d’esprit positif, trouvez des moyens de toujours dépasser vos attentes, même de manière modeste. Lorsqu’une attente positive n’est pas satisfaite, entraînez-vous à réévaluer la situation en vous rappelant que c’est votre cerveau qui fait quelque chose d’étrange avec la dopamine.

5. Comprendre l’impact du statut social

Votre cerveau maintient des cartes complexes pour « l’ordre hiérarchique » des personnes qui vous entourent. Les gens feront de grands efforts pour protéger ou augmenter leur statut dans un groupe. Un sentiment de statut croissant peut être plus gratifiant que l’argent, et un sentiment de statut décroissant peut donner l’impression que votre vie est en danger.

Bon nombre des disputes et des conflits au travail et dans la vie ont à la base des problèmes de statut. Parler à un patron ou à un supérieur active généralement les circuits de menace d’une personne. Vous pouvez réduire les menaces de statut chez les autres en abaissant votre statut en partageant des exemples de vos propres erreurs ou en leur donnant des commentaires positifs.

Un sentiment de statut accru, même minime, active vos circuits de récompense tandis qu’un sentiment de statut réduit active vos circuits de menace. Jouer ou rivaliser avec vous-même dans une tâche ou un projet augmente votre statut sans menacer les autres.

6. Aidez les gens à trouver des idées

Surprenez-vous lorsque vous visez à fournir des commentaires ou à suggérer des solutions aux autres. Ces situations créent souvent une réponse intense aux menaces qui n’aide pas à améliorer leurs performances. Au lieu de cela, aidez les gens à trouver leurs propres idées en les concentrant sur leurs propres pensées internes.

Attirez l’attention sur le résultat souhaité plutôt que sur les problèmes immédiats. Lorsque vous suivez un fil jusqu’à la racine d’un problème, il est facile de conclure qu’il y a «trop de travail», «pas assez d’argent» ou «pas de temps». Mais se concentrer sur les solutions peut augmenter considérablement la probabilité qu’ils aient un aperçu.

Bien que vous ne puissiez pas contrôler la perspicacité, vous pouvez faciliter le modèle ARIA (conscience, réflexion, perspicacité et action) chez les autres comme un moyen de sortir d’une impasse. Trouvez des moyens de rendre utile pour les gens de se donner des commentaires et de les récompenser pour leur attention (penser à leur façon de penser).

 

C’était la pointe de l’iceberg. Pour plonger dans les détails et soutenir David Rock, commandez-le ici.

Vous pouvez également profiter de :
« The Originals », : comment les non-conformistes font bouger le monde: résumé du livre
error: