5 façons erronnées de prendre soin de soi et comment changer

par | 2 Avr 2023

Comment prendre soin de soi? Chaque jour, nous sommes bombardés d’un nouveau produit qui va nous sauver. Bon nombre de ces efforts de marketing sont destinés aux femmes. Les femmes sont aux prises avec leur santé mentale à un rythme alarmant. Selon les recherches, 1 femme sur 5  est aux prises avec un problème de santé mentale pouvant être diagnostiqué. Les femmes sont également deux fois plus susceptibles que les hommes de souffrir de trouble anxieux généralisé ou de trouble panique.

 

 

Comment prendre soin de soi?

Quelque chose doit être fait, et l’industrie du bien-être est convaincue qu’elle peut résoudre le problème avec de nouveaux produits et un marketing captivant. Leur version des soins personnels est chère et ne fonctionne pas très bien, mais wow, nous la mangeons.

Nous voulons nous sentir bien et nous voulons prendre soin de nous. Mais est-ce que les soins personnels nous font nous sentir plus mal ?

Est-ce que les soins personnels sont efficaces?

 

Les soins personnels sont devenus un autre élément de notre liste de choses à faire, quelque chose que nous devons faire pour nous sentir aimés, dignes, en bonne santé ou respectés. Parfois, cet élément n’est pas coché, puis le cycle de la honte commence. « Je n’arrive pas à croire que je ne sois pas allé au gymnase cette semaine. Je suis un tel raté. Je ne donne jamais suite à quoi que ce soit.
Il est temps de savoir prendre soin de soi.

Tout ces « trucs » que nous achetons, ne font pas vraiment l’affaire. Malheureusement, cela ne vous fera vous sentir bien que temporairement. Cela ne compensera pas tout le reste de votre vie. Vous vous retrouverez juste là où vous avez commencé.

Je vais donner cinq exemples de ce que nous pourrions penser être des soins personnels, mais après un examen plus approfondi, ce sont les plus éloignés des soins personnels. Creusons.

Comment prendre soin de soi: 5 « Soins Personnels » erronnées
1. Suivre un régime

Nous pourrions penser que commencer un régime ou changer nos habitudes alimentaires est le moyen idéal pour prendre soin de soi. Bien sûr, il est essentiel d’évaluer notre nutrition et de limiter les aliments transformés et riches en sucre. Un régime peut signifier quelque chose de complètement différent d’une personne à l’autre. Le mot régime implique intrinsèquement une restriction qui peut conduire à des sentiments de privation et aboutir à l’indulgence. Prendre soin de soi en matière de nutrition implique vraiment un changement de mentalité, passant de la nourriture comme récompense ou déstressant à la nourriture et à une source d’énergie. Que vous soyez végétarien, végétalien, pescatarien, flexitarien ou autre, il s’agit de modération, d’un minimum de transformation et d’équilibre. Abandonnez le régime et commencez un voyage à long terme de qualité sur la quantité.

2. Dire « Oui »

Tout le monde nous demande de participer à un conseil, d’aider à un projet, de rejoindre un nouveau club, de mener une activité, la liste est interminable. Bien que cela puisse être un honneur (et félicitations !), il est également acceptable de dire non ou de dire revenez dans quelques mois. Les gens vous respecteront parce que vous connaissez vos limites et que vous ne vous engagez pas trop au point de ne pas pouvoir répondre à tout ce qu’ils vous ont demandé. « Non » est une forme de soins personnels et il est normal de le dire. C’est votre vie, votre temps, votre énergie et votre passion. Utilisez-le à bon escient et mobilisez votre énergie pour ce qui est profondément important pour vous.

3. Se faire plaisir avec des choses qui ne nous font pas du bien

Prendre soin de soi, c’est rester à l’intérieur et se faire plaisir avec un gâteau au chocolat tout en regardant Netflix, n’est-ce pas ? Seulement pour se réveiller le lendemain (enfin probablement plus comme au milieu de la nuit après avoir consommé autant de sucre) ne se sentant pas bien. Cela peut faire du bien sur le moment, mais le vrai soin de soi est ce qui vous fera vous sentir bien le lendemain et le lendemain. Cherchez de nouvelles façons de vous faire plaisir comme un bain, du temps avec un bon livre, un thé avec un ami ou ce parc à proximité que vous vouliez explorer. L’indulgence se présente sous de nombreuses formes – recherchez celles qui vous apportent de l’énergie à court et à long terme.

4. L’évasion

La société nous fait souvent penser que l’évasion est une forme de soins personnels. Fuir la politique, fuir les collègues, fuir les engagements. Les véritables soins personnels consistent à jouer un rôle actif dans la vie et à ne pas se cacher dans un coin en pensant que la société se débrouillera avec vous, que le travail ira bien sans vous, que les engagements ne sont que décontractés et que les gens n’apprécient pas votre contribution. Si quelqu’un vous invite dans une pièce, vous êtes censé être entendu. Prenez position, partagez vos opinions, interagissez avec les autres dans une conversation significative. Construisez-vous une vie dont vous avez besoin pour vous échapper ou une vie dont vous ne voulez pas vous échapper ?

5. Chercher des échappatoires

Vous arrive-t-il de trouver une excuse pour ne pas adopter un comportement positif pour prendre soin de vous ? Gretchen Rubin, auteure et gourou de la formation des habitudes, appelle cela le repérage des failles et le rejet. La première partie consiste à identifier la faille et la seconde à la rejeter pour rester sur une voie positive. Elle identifie 10 types d’échappatoires à identifier et à rejeter, y compris l’« échappatoire de demain » (c’est-à-dire que vous supposez que vous le ferez demain), la « échappatoire du manque de contrôle » (c’est-à-dire que je ne peux pas m’en empêcher), la « échappatoire du faux choix » (c’est-à-dire que je suis occupé à faire ceci, donc je ne peux pas faire cela) et l’échappatoire « cela ne compte pas » (c’est-à-dire faire une excuse à cause de la maladie, du moment de la semaine, etc.). Bien qu’il soit tout à fait acceptable de s’accorder une pause de temps en temps, il y a une ligne fine entre la pause de temps en temps et en faire une habitude régulière. Lorsque votre pause occasionnelle devient une habitude quotidienne, ce n’est plus une pause. À son tour, le niveau de joie que votre pause vous apporte diminuera avec le temps parce que vous en faites l’expérience si fréquemment. Rappelez-vous, la qualité prime sur la quantité. Assurez-vous que ces pauses occasionnelles ne sont que cela, occasionnelles.

Comment prendre soin de soi: définir les soins personnels

La définition des soins personnels est … personnelle:

  1. Quelle est votre définition de « se sentir bien »?
  2. Qu’est-ce qui vous fait vous sentir entier?
  3. Qu’est-ce qui vous fait vous sentir fort ?
  4. Qu’est-ce qui vous fait vous sentir ?

Il n’y a pas de raccourci ou de chemin unique vers le bien-être.
Cela commence par soi-même. Nourrir chaque aspect de votre vie, les soins holistiques permettent à votre corps, et votre âme d’atteindre d’être dans un état de positivité et de force. Dans ce guide, nous explorons les nombreuses façons dont vous pouvez donner la priorité à votre bien-être, au quotidien et à long terme.

 

Qu’est ce que les réels soins personnels?

 

Les soins personnels se produisent dans les décisions que vous prenez chaque jour. Cela ne fait pas toujours du bien sur le moment, mais cela conduit presque toujours à un changement durable. Nous ne pouvons pas simplement prendre soin de nous quand les choses tournent mal et espérer un miracle. Les véritables soins personnels nécessitent de la pratique, de l’engagement et de l’introspection. Cela nécessite de vous mettre en premier et d’entrer en contact avec ce dont vous avez vraiment besoin, pas seulement ce que vous voulez vraiment.

C’est ainsi que vous pratiquez vraiment les soins personnels.

 

Six dimensions du bien-être pour prendre soin de soi

Le bien-être est important, mais souvent nous ne lui accordons pas la priorité tant que nous ne sentons pas un déséquilibre dans nos vies. Dans ce guide, nous passerons en revue six dimensions de mieux-être, réfléchir à notre relation avec chacun et explorer comment nous voulons nous améliorer.
Commençons par identifier six dimensions du bien-être (qui ne sont pas les seules) :

  1. LES PENSÉES
    Je suis conscient de mes émotions. Je m’engage dans la création d’activités stimulantes.
  2. LE CORPS
    Je suis physiquement actif, je mange principalement des aliments entiers et je priorise mon sommeil.
  3. L’ÂME
    Je ressens à la fois un sentiment d’émerveillement et une connexion au monde
    autour de moi.
  4. LE
    J’obtiens une satisfaction personnelle et un épanouissement dans mes responsabilités.
  5. LE JEU
    Je prends du temps pour des activités qui suscitent de la joie en moi.
  6. L’AMOUR
    Je nourris et suis nourri par les gens de ma vie.
Trois façons saines de pratiquer les soins personnels
  • Entrez en contact avec vos sentiments et vos besoins réels.

La plupart d’entre nous utilisons tous ces faux produits d’autosoin pour dissimuler ce que nous ressentons. Cherchez quelque chose qui vous aidera à vivre vos émotions. Appeler un ami, bouger son corps, méditer, tenir un journal et suivre une thérapie sont d’excellents moyens de se pencher sur un sentiment plutôt que de le dissimuler. Essayez de rester à l’écart des choses qui engourdissent les sentiments comme l’alcool ou les drogues.

  • Pratiquez la gentillesse.

Aucun sentiment n’est définitif, même les bons. Vous pouvez vous dire une variante de ceci : « Ok, j’ai ce sentiment. C’est OK. J’ai le droit d’avoir ce sentiment. Vous ne réagissez pas. Vous ne jugez pas.

  • Demandez-vous : « De quoi ai-je besoin en ce moment ?

Encore une fois, le mot clé ici est le besoin, pas le désir. Regardez vraiment le sentiment et identifiez-le. Ensuite, demandez-vous : « Qu’est-ce qui m’a aidé avec ça auparavant ? » Si vous êtes coincé, prenez un moment pour respirer. Je recommande de faire une liste de toutes les compétences d’adaptation dont vous disposez. Avoir une liste des ressources disponibles aide à éliminer toute cette sensation de pilotage automatique qui se produit lorsque nous sommes submergés par les émotions et que nous recherchons du confort.

Un message à retenir

En résumé, les soins personnels consistent à identifier les sources d’énergie par rapport aux utilisations. Prendre soin de soi, c’est savoir là où vous tirez de l’énergie, de la force, de la joie et de la passion. Identifiez et rejetez ces choses, aliments, personnes et habitudes qui drainent votre énergie et votre joie.

 

Ressource: auto-compassion

 

Sources:
  • Allen, A. B., & Leary, M. R. (2010). Self-Compassion, Stress, and Coping. Social and personality psychology compass, 4(2), 107–118.
  • Brave Therapy. (2016, May 23). Self-Compassion with Kristin Neff & Brené Brown. Retrieved May 9, 2019, from https://bravetherapy.com/self-compassion-with-kristin-neff-brene-brown/
  • Breines, J. G., & Chen, S. (2012). Self-Compassion Increases Self-Improvement Motivation. Personality and Social Psychology Bulletin, 38(9), 1133–1143.
  • Get Help. (n.d.). Retrieved May 9, 2019, from https://www.goodtherapy.org/learn-about-therapy/issues/self-compassion
  • Henry, W. P., Schacht, T. E., & Strupp, H. H. (1990). Patient and therapist introject, interpersonal process, and differential psychotherapy outcome. Journal of Consulting and Clinical Psychology, 58(6), 768.
  • Hermanto, N., & Zuroff, D. C. (2018). Experimentally enhancing self-compassion: Moderating effects of trait care-seeking and perceived stress. The Journal of Positive Psychology, 13(6), 617-626.
  • Marshall, S. L., Ciarrochi, J., Parker, P. D., & Sahdra, B. K. (2020). Is self‐compassion selfish? The development of self‐compassion, empathy, and prosocial behavior in adolescence. Journal of Research on Adolescence, 30, 472-484.
  • Mattering and Positive Psychology. (2018, June 08). Retrieved May 9, 2019, from https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/B9780128094150000074
  • Mindful.org (2019, January 29). The Transformative Effects of Mindful Self-Compassion. Retrieved May 9, 2019, from https://www.mindful.org/the-transformative-effects-of-mindful-self-compassion/
  • Mindful Self-Compassion and Psychotherapy. (n.d.). Retrieved May 9, 2019, from https://chrisgermer.com/
  • Neff, K. D. (2011). Self‐compassion, self‐esteem, and well‐being. Social and personality psychology compass, 5(1), 1-12.
  • Neff, K. D., Hsieh, Y. P., & Dejitterat, K. (2005). Self-compassion, achievement goals, and coping with academic failure. Self and identity, 4(3), 263-287.
  • Neff, K. D., Kirkpatrick, K. L., & Rude, S. S. (2007). Self-compassion and adaptive psychological functioning. Journal of Research in Personality, 41, 139–154.
  • Research. (n.d.). Retrieved May 9, 2019, from https://brenebrown.com/the-research/
  • S. (2019). Dictionary of Sport Psychology. Academic Press. Retrieved May 9, 2019, from https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/B978012813150300019X
  • Self-Compassion. (n.d.). Retrieved May 9, 2019, from https://www.sciencedirect.com/topics/psychology/self-compassion
  • Self-Compassion.org (n.d.). About Dr. Kristin Neff, Retrieved May 9, 2019, from https://self-compassion.org/about/
  • Stevens, L., Gauthier-Braham, & M., Bush, B. (2018). The Brain That Longs to Care for Itself: The Current Neuroscience of Self-Compassion. Retrieved May 9, 2019, from https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/B9780128098370000040
  • Wong, K. (2017). Why Self-Compassion Beats Self-Confidence. Retrieved May 9, 2019, from https://www.nytimes.com/2017/12/28/smarter-living/why-self-compassion-beats-self-confidence.html

 

Vous pouvez également profiter de :
Une méditation de relaxation musculaire progressive pour booster votre bien-être et optimiser vos performances
error: