Ce que 4 présidents américains peuvent nous apprendre sur le dévelopement du leadership

par | 13 Juin 2023

Qu’est ce que 4 présidents américains peuvent nous apprendre sur le dévelopement du leadership?

Les dirigeants à travers l’histoire ont inspiré, déçu, responsabilisé, enragé, défié et effrayé les personnes qu’ils servent.

Ils peuvent mener des nations à travers des guerres ou gaspiller les finances de leur pays tout en offrant une figure de proue à nos espoirs et à nos rêves.

Pensez à Jacinda Ardern, Mahatma Gandhi, Margaret Thatcher, Malcolm X, Nelson Mandela, Angela Merkel, Donald Trump, Joseph Staline et Winston Churchill.

Vous pouvez les aimer ou les détester, mais ce sont tous des leaders avec des ensembles uniques de forces et de faiblesses.

Dans le passé, la psychologie a trouvé de nombreuses façons de comparer les styles de leadership : démocratique versus autocratique, participatif versus directif, et personnalisé versus positionnel. Cependant, de nouvelles idées sont venues de la recherche sur notre passé lointain.

Selon les psychologues évolutionnistes, un groupement plus approprié de styles de leadership pourrait être le « prestige » et la « dominance ». Les leaders de la première catégorie sont des influenceurs compétents, sages et redoutables, tandis que les seconds demandent du soutien et sont souvent physiquement imposants.

Des décennies de recherche ont confirmé que les meilleurs leaders ne sont pas également compétents dans tous les aspects du leadership. Au lieu de cela, ils sont excellents pour utiliser leurs forces tout en s’entourant de personnes qui compensent leurs lacunes.

Qu’est-ce qu’un style de leadership authentique ?

Un leadership authentique est:

« Un modèle de comportement de leader qui s’appuie sur et promeut à la fois des capacités psychologiques positives et un climat éthique positif, pour favoriser une plus grande conscience de soi, une perspective morale intériorisée, un traitement équilibré de l’information et une transparence relationnelle de la part des leaders travaillant avec des suiveurs, favoriser un développement personnel positif. – Walumbwa, Avolio, Gardner, Wernsing et Peterson, 2008, p. 94

Cette définition combine de nombreux aspects clés du leadership authentique identifiés par les chercheurs, notamment :

– La promotion des capacités psychologiques des followers, comme la résilience (Luthans & Avolio en 2003)
– Une conscience de soi, une estime de soi et une acceptation de soi élevées qui facilitent l’ouverture et l’absence de défensive envers les autres (Gardner, Avolio, Luthans, May et Walumbwa, en 2005)
– La cohérence entre les valeurs, les croyances et les actions (Walumbwa en 2008)
– L’utilisation de normes éthiques élevées pour guider la prise de décision et le comportement (May, Chan, Hodges et Avolio, en 2003)

Le livre « Leadership : en période de turbulences », de Doris Kearns-Goodwin, décrit les différentes étapes de la vie de quatre présidents : Abraham Lincoln, Teddy Roosevelt, Franklin Roosevelt et Lyndon Johnson. Kearns-Goodwin explore les antécédents, les capacités naturelles, le tempérament et la personnalité de chaque homme, ainsi que les défis auxquels chacun a été confronté à l’époque où il a vécu et comment il a géré ces défis.

Qu’ont accompli ces quatre présidents ?

Ce que 4 présidents américains peuvent nous apprendre sur le dévelopement du leadership - 196 pixels - 300 pixels

Lincoln a mis fin à l’horreur de l’esclavage, en maintenant les États-Unis ensemble pendant la guerre civile, sans doute la période la plus difficile de notre histoire. Teddy Roosevelt a accompli «L’accord carré», brisant le pouvoir des entreprises et protégeant les consommateurs et la classe ouvrière des pires aspects de la révolution industrielle. Franklin Roosevelt nous a vus traverser notre pire dépression et la majeure partie de la Seconde Guerre mondiale, aidant à ramener l’économie et inspirant l’espoir dans les temps sombres. Malgré les erreurs de Johnson avec le Vietnam, il a promulgué la loi sur les droits civils, l’assurance-maladie et la loi sur les droits de vote.

Que pouvons-nous apprendre sur le leadership de ces présidents ?

Kearns-Goodwin pose également les questions séculaires sur la nature du leadership alors qu’elle nous emmène dans ce voyage :

  1. Les leaders sont-ils nés ou créés ? Qu’est-ce que les grands leaders ont en commun ?
  2. Si vous n’êtes pas dans un rôle de leadership formel, pouvez-vous en fait « diriger de n’importe où? »
  3. Si vous n’occupiez pas de postes de direction lorsque vous étiez jeune, pouvez-vous devenir un leader plus tard dans la vie ? Plus important encore, comment devenir un meilleur leader ?

Il apparaît que les leaders sont généralement ceux qui sont prêts à risquer l’échec pour avoir un impact. Ils retroussent leurs manches pour faire le travail et sont prêts à supporter la chaleur.

Voici les meilleurs plats à emporter de ce livre:

1. Aucun type de personnalité n’est le meilleur pour le leadership. Ce qui est important, c’est que vous développiez une conscience aiguë de vos forces uniques et que vous en tiriez pleinement parti. FDR a utilisé son empathie et son optimisme naturels dans ses « discussions au coin du feu » et dans ses rappels que la seule chose que nous devons craindre est « la peur elle-même ». Lincoln a utilisé sa capacité à raconter des histoires, son humour et son amour incessant de l’apprentissage pour renforcer ses compétences en leadership.

Quelles sont vos forces uniques ? Comment les exploitez-vous au quotidien dans votre rôle de leadership ?

2. Les grands leaders sont conscients de leurs angles morts et de leurs faiblesses et les corrigent. Lincoln a appris à ne pas utiliser l’humour d’une manière qui en exigeait d’autres. Johnson a appris à affronter sa peur du rejet en s’adressant à de grandes foules.

Quels sont vos points faibles ou angles morts ? Que pouvez-vous faire pour les corriger ?

3. Les grands leaders sont à la fois extraordinaires et ordinaires, et ils souffrent comme nous tous, mais les grands leaders apprennent de l’échec et des pertes qu’ils subissent. Apprendre de l’échec augmente la résilience et la capacité à gérer l’adversité. L’échec et la perte vous aident également à devenir parfaitement clairs sur vos valeurs et sur ce que vous pensez être important de réaliser.

Les quatre hommes ont perdu les élections, ont perdu des personnes importantes dans leur vie (y compris des fiancées, des épouses, des mères et des enfants) et ont fait face à d’autres difficultés importantes (telles que la pauvreté et la négligence pour Lincoln, les maladies infantiles pour Teddy Roosevelt, la polio pour Franklin Roosevelt et une crise cardiaque pour Johnson). Ils ont connu un chagrin et une dépression qui ont pris différentes formes, conduisant presque Lincoln à se suicider et Johnson et Franklin Roosevelt à abandonner la vie politique.

Pensez à certaines de vos pertes et de vos échecs. Qu’avez-vous appris d’eux ? Comment les avez-vous utilisés pour vous aider à renforcer votre résilience ? Comment ont-ils fait de vous un meilleur leader ?

4. Les grands leaders sont flexibles et agiles – comme les marins, ils apprennent quand zig et quand zag. Ils apprennent par expérience qu’ils doivent parfois rester fermes et persévérants pour atteindre un objectif. Et parfois, ils savent intuitivement faire le contraire : céder, faire des compromis et passer un marché. Ils peuvent être à la fois transactionnels et transformationnels. Nous pouvons nous améliorer plus que nous ne l’imaginons et accomplir plus que ce qui semble possible lorsque nous devenons plus agiles.

Que souhaitez-vous accomplir dans votre rôle de leadership actuel ? Comment avez-vous besoin de grandir, de changer ou de changer pour atteindre cet objectif ?

5. Les grands leaders sont ambitieux, mais ils associent l’ambition au désir de servir un objectif plus large et d’améliorer la vie des autres. Ils ne sont pas ambitieux uniquement pour le pouvoir, la renommée ou la fortune. Associer l’ambition à un objectif supérieur est une combinaison puissante.

Quel est votre but ? Qu’est-ce qui vous pousse à prendre des risques ou à pousser au changement ?

6. Les grands leaders trouvent l’énergie et la détermination nécessaires pour faire un effort supplémentaire. Ils sont implacables dans la poursuite d’objectifs une fois qu’ils décident que quelque chose est important.

Que se passe-t-il lorsque vous faites un effort supplémentaire ? Pouvez-vous penser à un moment où vous avez persévéré contre vents et marées ?

7. Les grands leaders ont des gens autour d’eux pour les soutenir et les aider. Bien qu’il soit « seul au sommet », les grands leaders trouvent d’autres personnes pour les aider à réfléchir à différents aspects des problèmes.

Qui est dans votre équipe ? Les alliés nous soutiennent parfois et nous stimulent parfois en nous défiant. Sur qui comptez-vous pour vous aider ?

En fait, les grands leaders ressemblent moins à des géants qu’à des êtres humains passionnés qui osent rêver plus grand et pousser pour obtenir des résultats. Vous et moi pouvons faire une plus grande différence en tant que leaders en apprenant d’eux.

Qu’est-ce que le leadership basé sur les forces ?

Il y a vingt ans, une équipe d’experts de Gallup a entrepris de déterminer ce qui fait un leader efficace (Rath & Conchie, 2009).

Les données qu’ils ont passées au crible étaient considérables : 50 ans de sondages Gallup, 20 000 entretiens avec des dirigeants et des adeptes, et des études portant sur plus d’un million d’équipes du monde entier.

Dans leur livre, « Le leadership basé sur les forces », Tom Rath et Barry Conchie (2009) décrivent les principales qualités des dirigeants les plus efficaces:

– Ils investissent dans les forces des employés
– Ils rassemblent les bonnes personnes pour assurer la meilleure équipe
– Ils comprennent les besoins de leurs fsuiveurs

Cependant, les leaders les plus capables ne sont pas toujours équilibrés, comme on pourrait s’y attendre, avec un ensemble de forces tout aussi équilibrées. De plus, chacun est unique, et parmi les personnes interrogées, aucune n’était la même.

Les recherches sur le leadership basé sur les forces fournissent des informations cruciales sur le leadership:

  1.  Il n’y a pas deux leaders qui partagent les mêmes forces et faiblesses.
  2. Tenter d’imiter les compétences d’un autre n’offrira que des avantages limités.ucun leader ne peut être bon en tout ; ils devraient se concentrer sur l’utilisation de leurs forces.
  3. Bien que les grands leaders puissent partager des traits communs, ils présentent également de nombreuses différences qui définissent qui ils sont en tant que leaders et les conduisent au succès.

Comment reconnaître les forces du leadership

Avec ses collègues, Don Clifton, souvent qualifié de père de la psychologie basée sur les forces, a comparé les réponses et les performances des 20 000 dirigeants interrogés.

Aucune force unique n’était partagée par tous, ou même la majorité, des dirigeants. Au lieu de cela, il est devenu évident qu’il est plus important que les dirigeants connaissent leurs forces et comment et quand les utiliser.

34 points forts des leaders qui réussissent

George Bush: Si vous essayez d’être bon en tout, vous n’excellerez probablement que dans la médiocrité.

En effet, la recherche confirme qu’ignorer vos forces, renforcer vos faiblesses et vous efforcer d’être un excellent polyvalent est une erreur (Niemiec & McGrath, 2019).

Par exemple, un leader visionnaire peut ne pas être un grand communicateur, et quelqu’un d’extraordinaire dans le partage des connaissances peut manquer de connaissances approfondies sur l’orientation future de l’entreprise. Et pourtant, mettre en place la meilleure équipe avec un équilibre des forces (et à leur écoute) compensera les carences.

Dans le cadre de la recherche de Gallup sur les points forts, l’équipe a non seulement interrogé des milliers de dirigeants – souvent au niveau du PDG – mais également des membres de la hiérarchie inférieure (Rath & Conchie, 2009).

Ce qu’ils ont découvert, c’est que les forces des dirigeants appartiennent à l’un des quatre domaines suivants :

1- Exécution
Être capable de faire bouger les choses et de faire avancer les choses, en transformant une idée en réalité
2-Influence
La capacité d’atteindre un public plus large et de vendre des idées au-delà des limites de leur organisation
3-Établissement de relations
La capacité de maintenir l’équipe ensemble, de créer et de maintenir l’unité, plutôt que d’exister en tant que collection d’individus
4-Réflexion stratégique
Une entreprise qui prévoit de survivre a besoin de leaders visionnaires – la capacité de voir ce qui pourrait être.
Ils ont également reconnu qu’une équipe performante devrait avoir des individus qui représentent chacun des quatre domaines.

« Bien que les individus [leaders] n’aient pas besoin d’être arrondis, les équipes devraient l’être » (Rath & Conchie, 2009).

Examinons un échantillon des thèmes ci-dessus et voyons comment ils sous-tendent chaque domaine.

Le domaine de l’exécution

Le réalisateur travaille sans relâche vers un objectif, tandis que l’arrangeur excelle à identifier l’équilibre idéal des personnes pour l’atteindre.

Le domaine de l’influence

Quelqu’un qui a du commandement ou de l’assurance est doué pour transmettre un message puissant. Ceux qui ont de la communication ou de la courtoisie placent les gens dans une position où ils se sentent à l’aise pour faire de leur mieux.

Le domaine de l’établissement des relations

Ceux qui font preuve de positivité et d’harmonie se concentrent sur la réduction des distractions et des interruptions de leur équipe, leur permettant de se concentrer sur la tâche à accomplir. En même temps, le parent ou le mentor est un guide passionné pour que l’équipe atteigne son véritable potentiel.

Le domaine de la réflexion stratégique

Un individu fort dans le contexte ou les thèmes stratégiques tire les leçons du passé pour créer une vision de l’avenir. Dans le même temps, le responsable analytique examine les données pour comprendre le lien entre cause et effet.

N’oubliez pas qu’il n’y a pas d’ensemble idéal de forces de leadership ; chaque leader, et son équilibre des forces, est unique.

Un regard sur les traits de faiblesse du leadership

Peut-être que la faiblesse la plus importante du leadership est de ne pas être conscient de ses forces et de ses traits de caractère et de ne pas les utiliser.

Et ce n’est pas rare. En effet, le manque de leadership est souvent visible aux niveaux les plus élevés du gouvernement, là où la visibilité est la plus grande et où l’échec a l’impact le plus significatif.

Sans surprise, une enquête menée en 2014 auprès des membres du Forum économique mondial a révélé que les dirigeants mondiaux étaient loin d’être efficaces. Leurs mauvais résultats sont peut-être le résultat de l’échec du monde à prendre des mesures adéquates contre le réchauffement climatique, une économie mondiale défaillante et l’instabilité au Moyen-Orient (Shahid, n.d.).

Pour restaurer la confiance, le monde aura besoin de plus que de leaders inspirants. Les dirigeants doivent également être capables de s’écouter les uns les autres et leurs citoyens et de mieux travailler à la réconciliation plutôt qu’à la confrontation.

Selon les conclusions du rapport, un bon leadership nécessite de l’optimisme, de la délégation, la constitution d’une équipe et la capacité de produire des résultats.

10 citations inspirantes

Les citations suivantes reflètent toutes un ou plusieurs des thèmes identifiés précédemment :

Si tu peux le rêver, tu peux le faire. – Walt Disney

 

Mes meilleurs succès ont suivi des échecs. – Barbara Corcoran

 

Nous devons croire que nous sommes doués pour quelque chose, et que cette chose, coûte que coûte, doit être atteinte. – Marie Curie

 

Un leader emmène les gens là où ils veulent aller. Un grand leader emmène les gens là où ils ne veulent pas nécessairement aller, mais où ils devraient être. – Rosalynn Carter

 

Se réunir est un début. Rester ensemble est un progrès. Travailler ensemble est une réussite. – Henry Ford

 

Le rôle d’un leader est d’élever les aspirations des gens à ce qu’ils peuvent devenir et de libérer leurs énergies pour qu’ils essaient d’y arriver. – David Gergen

 

La question n’est pas de savoir qui va me laisser faire ; c’est qui va m’arrêter. – Ayn rand

 

Un chef est comme un berger. Il reste derrière le troupeau, laissant les plus agiles partir en avant, sur quoi les autres suivent, sans se rendre compte que tout du long ils sont dirigés par derrière. – Nelson Mandela

 

Nous sommes ici pour mettre une brèche dans l’univers. Sinon, pourquoi être même ici? – Steve Jobs

 

La seule façon de donner un sens au changement est de s’y plonger, de bouger avec lui et de se joindre à la danse. – Alan Watts

 

Trouvez vos forces de leadership : 3 outils d’évaluation

Bien que cet article se concentre sur le modèle Clifton de leadership basé sur la force, il en existe d’autres, notamment l’inventaire des valeurs en action.

L’outil de Gallup: Finder

Le StrengthsFinder spécifique au leadership de Gallup (depuis nommé CliftonStrengths en mémoire de Dan Clifton) est un questionnaire en ligne qui prend environ 30 minutes à remplir.

Une fois terminé, il produit un ensemble de rapports basés sur vos thèmes classés, leurs domaines et une liste d’informations personnalisées.

Par exemple, comment se manifeste la force « Apprentissage »?

– Vous aimez apprendre et avez envie de vous améliorer.
– Vous aimez vous concentrer pendant de longues périodes et être inspiré par votre travail.
– Vous avez tendance à éviter les situations qui ne développent pas votre esprit.

  • Compétences d’écoute

Vous écoutez attentivement avant de contribuer.
Vous êtes déterminé à faire des découvertes qui apportent de la joie aux autres.
Votre volonté d’apprendre et de comprendre, ainsi que votre curiosité, ne sont pas facilement satisfaites.

  • Intelligence

Vous êtes introspectif et aimez les discussions intellectuelles.
Vous aimez la langue et apprendre une terminologie sophistiquée, comme une forme de jeu.
Vous lisez tout – livres, revues, sites Web, etc.

  • Idéation

Vous êtes fasciné par les idées et aimez essayer de trouver les liens entre celles qui semblent sans rapport.
Vous manquez parfois d’efforts lorsque vous êtes contraint d’effectuer un processus traditionnel défini par ailleurs.

  • Processus

Vous vous réservez du temps pour penser à l’avenir.
Vous cherchez des occasions d’utiliser vos forces et celles des autres.
Vous avez un effet calmant sur les autres, et votre présence les rassure.
Vous êtes plus heureux lorsque vous pratiquez chaque jour vos compétences basées sur la force.

L’outil de la psychologie positive: l’inventaire des forces de caractère

S’appuyant sur les recherches de Clifton, Christopher Peterson et Martin Seligman (2004) ont exploré et analysé des écrits du monde entier.

Leurs conclusions ont identifié 24 forces de caractère, qu’ils ont regroupées sous six vertus : justice, sagesse, courage, humanité, tempérance et transcendance.

L’enquête gratuite Values ​​in Action Inventory of Strengths fournit des informations cruciales sur qui nous sommes et nos vertus morales.

Un outil de découverte de soi: le coaching basé sur les forces

Être conscient et savoir utiliser ses forces peut être deux choses différentes.

Le coaching est l’un des moyens les plus rapides de développer le leadership. Une étude de 2014 a révélé que lorsque 37 cadres et gestionnaires ont reçu un coaching en milieu de travail pendant trois mois, leurs compétences en leadership se sont considérablement améliorées (Mackie, 2014).

Le coaching basé sur les forces offre une approche pratique pour trouver nos forces et développer les leaders actuels et futurs.

Un message à retenir

À un moment donné de notre vie, nous sommes tous susceptibles de diriger, mais cela ne signifie pas que nous l’apprécions ou que nous sommes bons dans ce domaine.

Néanmoins, diriger et suivre sont naturels, basés sur des stratégies évoluées qui nous permettent d’aborder des problèmes qui ne peuvent être résolus qu’en travaillant en équipe (Buss, 2016).

Et un bon ou, plus probablement, un excellent leadership offre une formidable opportunité de changement à grande échelle. Si nous voulons relever les défis les plus importants auxquels l’humanité est confrontée – y compris le changement climatique, la faim dans le monde, la pollution et l’énergie propre – les gens doivent travailler ensemble pour un bien commun.

Mais un grand leader ne doit pas être médiocre, également compétent en tout ; au lieu de cela, il devrait être exceptionnel dans ses forces.

Connaître, comprendre, développer et utiliser nos forces de leadership est essentiel pour devenir le meilleur de nous-mêmes et apporter les changements dont nous avons besoin en tant qu’individus, nations et communauté mondiale.

Prochain article: 13 Questions pour aider les leaders à progresser.

 

Références

  • Bibb, S. (2017). The strengths book: Discover how to be fulfilled in your work and life. LID Publishing.
  • Buss, D. M. (2016). Evolutionary psychology: The new science of the mind. Routledge, Taylor & Francis Group.
  • Chozick, A. (2018, January 13). Hillary Clinton ignited a feminist movement. By losing. The New York Times. Retrieved July 15, 2020, from https://www.nytimes.com/2018/01/13/sunday-review/hillary-clinton-feminist-movement.html
  • Clifton J., & Harter, J. (2019). It’s the manager: Moving from boss to coach. Gallup Press.
  • I Have a Dream. (2020, July 11). Retrieved July 15, 2020, from https://en.wikipedia.org/wiki/I_Have_a_Dream
  • Mackie, D. (2014). The effectiveness of strength-based executive coaching in enhancing full range leadership development: A controlled study. Consulting Psychology Journal: Practice and Research, 66(2), 118–137.
  • Morrell, M., Capparell, S., & Shackleton, A. (2002). Shackleton’s way: Leadership lessons from the great Antarctic explorer. Penguin Books.
  • Niemiec, R. M. (2017). Character strengths interventions: A field guide for practitioners. Hogrefe.
  • Niemiec, R. M., & McGrath, R. E. (2019). The power of character strengths: Appreciate and ignite your positive personality. VIA Institute on Character.
  • Peterson, C., & Seligman, M. E. P. (2004). Character strengths and virtues: A handbook and classification. Oxford University Press.
  • Polly, S. & Britton, K. (2015). Character strengths matter: How to life a full life. Positive Psychology News.
  • Price, A., & Price, D. (2018). A practical guide to leadership: Be inspired by great leaders. Icon Books.
  • Rath, T., & Conchie, B. (2009). Strengths-based leadership: Great leaders, teams, and why people follow. Gallup Press.
  • Shahid, S. (n.d.). Lack of leadership. World Economic Forum. Retrieved July 15, 2020, from http://reports.weforum.org/outlook-global-agenda-2015/top-10-trends-of-2015/3-lack-of-leadership/
  • Thomas, G. (2019). The inspirational leader: Inspire your team to believe in the impossible. Author.
  • Williams, R., & Weber, K. (2019). Learning to lead: The journey to leading yourself, leading others, and leading an organization. Greenleaf Book Group Press.
  • Young, E. (2020, July 1). Evolution tells us why there are two types of leaders in today’s world. New Scientist. Retrieved July 15, 2020, from https://www.newscientist.com/article/mg24632891-000-evolution-tells-us-why-there-are-two-types-of-leader-in-todays-world/
  • Comprendre le Leadership

 

Vous pouvez également profiter de :
Communiquer pour un changement : sept clés pour une communication irrésistible
error: