Planification des objectifs et suivi des réalisations (PDF)

Ces dernières décennies, la recherche sur la santé par l’écriture publie de nombreuses révélations sur les effets de l’écriture expressive sur la santé.

En décembre 2006, une étude intitulée « effets de l’écriture expressive sur la santé », par Catherine Mosher et Sharon Danoff-Burg, a été publiée dans le Journal of Social and Clinical Psychology. L’étude a examiné ce qui peut arriver lorsque des étudiants en bonne santé écrivent une lettre à une personne importante dans leur vie.

108 étudiants ont été répartis au hasard en trois groupes :
• Groupe expérimental 1 – les élèves ont été invités à écrire une lettre expressive à une personne importante dans leur vie qui les avait aidés.
• Groupe expérimental 2 – les élèves ont été invités à écrire une lettre expressive à une personne importante dans leur vie q.ui les avait blessés.
• Le groupe de contrôle : les élèves ont été invités à écrire une lettre à un responsable de l’école sur un sujet impersonnel

Au suivi d’un mois, deux différences significatives ont été découvertes entre les groupes expérimentaux et le groupe témoin.
1. En tant que groupe, ceux qui avaient écrit à une personne importante dans leur vie dormaient plus longtemps – ils dormaient en moyenne 7,1 heures contre 6,4 heures.
2. Ils ont également signalé beaucoup moins de jours au cours du mois précédent où des symptômes de santé physique ou mentale les ont empêchés de se livrer à des activités de routine.

Vous pouvez également profiter de :
Une brève histoire de la thérapie par le journal

Fait intéressant, aucune différence significative n’a été signalée entre ceux qui avaient écrit à quelqu’un qui les avait aidés et ceux qui avaient écrit à quelqu’un qui les avait blessés. Les deux types d’expression: transmettre des pensées et des sentiments à quelqu’un qui avait aidé et à quelqu’un qui avait blessé, semblaient avoir de la valeur en matière de santé.

Et ils ont dormi plus longtemps. C’est une découverte intrigante. Toute une série de conditions: de la dépression à la fibromyalgie en passant par le traitement du cancer en passant par le stress et les tensions de la vie ordinaire, sont influencées par la qualité du sommeil.

 

error: