Observer attentivement l’anxiété, une méditation guidée contre les inquiétudes (+audio)

 

Il est essentiel de comprendre que le fait d’éviter son anxiété l’intensifie en réalité.

Dans la vidéo suivante, Le Professeur Hayes montre un exercice de pleine conscience qui redirige un client anxieux vers un observateur de son anxiété dans le contexte d’une personne entière tout au long de sa vie.

Ce Guide « Observer attentivement l’anxiété » aide à faire face à l’anxiété, en activant quatre processus fondamentaux: la connexion consciente, la défusion cognitive, l’acceptation et le soi en tant que contexte. Nous avons fait une adaptation de l’exercice du Professeur Hayes.

  1. Observer attentivement l'anxiété, une méditation pour faire face à l'anxiété Céline Folifack 5:34
Observer attentivement l’anxiété

Pensez à un problème ou à une situation qui vous fait souffrir d’anxiété. Il pourrait s’agir d’un prochain examen médical, d’un entretien d’embauche, d’une  présentation publique, ou même d’une dette qui vous stresse. Tout ce qui suscite de l’anxiété et qui implique aussi un certain jugement sur soi est approprié.

Remarquez d’abord où vous êtes assis ; ressentez la sensation de votre corps touchant votre siège. Ensuite, fermez vos yeux et allez à l’intérieur pour cartographier la sensation de votre corps là où il touche le siège.
Deuxièmement, concentrez votre attention sur la respiration qui entre et sort de votre nez. Notez la température de votre souffle lorsque vous expirez. Est-ce que ça change ? Est-ce qu’il fait plus frais ou plus chaud ?

Ensuite, remarquez qu’une partie de vous remarque les sensations que vous ressentez. Il y a une partie de vous qui remarque ces choses.
Vous êtes désormais en contact avec la partie de vous qui regarde et observe. Gardez les yeux fermés et entrez en contact avec le problème ou la situation qui suscite de l’anxiété. Dans votre esprit, mettez ce problème devant vous et regardez-le.

Vous pouvez également profiter de :
Respiration d'ancrage – Mise à la terre consciente

Ensuite, laissez le problème simplement là, comme un ensemble de pensées que vous avez, de sentiments que vous avez, et insistez sur ce point.
Ensuite, à partir de cette partie de vous qui observe et regarde, faites en sorte que cette partie de vous métaphoriquement quitte votre corps et se tienne devant vous, et regardez-vous assis là, vous souvenant et ressentant tous ces sentiments et pensées désagréables et douloureux.

Que pensez-vous de cette personne assise là ? Il y a là une personne entière, aux prises avec l’anxiété.

Ensuite, visualisez-vous en train de vous observer depuis le côté opposé de la pièce. Même si vous savez ce qui se passe à l’intérieur, regardez ce qui se passe à l’extérieur. Les autres personnes peuvent-elles voir les difficultés que vous rencontrez ? Qu’est-ce que vous pensez de cette personne ?

Réalisez mantenant que vous ne vous regardez pas tel que vous êtes actuellement, mais un souvenir de vous-même. La vie se poursuivra dans dix ans de manière saine et épanouissante. Vous êtes maintenant plus âgé et plus sage et vous vous souvenez de vous-même en tant que personne anxieuse, assise là et en difficulté. Essayez de vous voir assis là, aux prises avec ce problème et répondez à la question suivante :

Si vous pouviez parler à votre moi en difficulté du point de vue de dix ans plus tard, quelle sagesse voudriez-vous partager avec la personne en difficulté assise là maintenant ? Si vous pouviez écrire un petit mot à travers les âges, qu’est-ce que serait-ce?

Revenons maintenant de l’autre côté de la pièce, revenons dans votre corps et sentons-nous assis dans votre corps, sur votre chaise. Rappelez-vous ce que vous venez de vous dire à propos de toutes ces luttes.
Enfin, captez cette anxiété, enlevez-la de vos genoux et remettez-la dans votre corps, puis ouvrez les yeux.

Vous pouvez également profiter de :
Se sentir soutenu: une pratique d'auto-compassion, de reconnaissance et de bienveillance

Lorsque vous ouvrez les yeux, interrogez-vous sur la sagesse que vous avez partagée avec cette personne en difficulté, et ce que vous ressentiez lorsque vous vous observiez depuis dix ans plus tard. Souvent, les personnes ressentent beaucoup de compassion envers elles-mêmes et voient leur anxiété comme un problème beaucoup plus petit et plus gérable qu’auparavant, une fois placé dans le contexte de toute une vie d’expériences.

error: