Tout ce que vous savez sur l’estime de soi est faux : 3 façons de construire une relation plus saine avec vous-même

par | Avr 14, 2024

L’ironie du mouvement pour l’estime de soi, qui se concentre depuis des décennies sur l’amélioration de l’estime de soi, est que les preuves suggèrent que les efforts visant à améliorer l’estime de soi ne fonctionnent pas. Une célèbre revue de plus de 20 000 études sur l’estime de soi a conclu que renforcer l’estime de soi n’entraîne aucun bénéfice démontrable. En fait, certains résultats vraiment inutiles ont également été constatés. Une estime de soi gonflée a été associée à un individualisme inutile, au narcissisme et à une coopération réduite avec les autres.

Il s’avère que la voie à suivre pourrait se trouver là où vous vous attendriez : travailler à accepter qui vous êtes, plutôt que de vous efforcer d’être différent. C’est ce qu’on appelle souvent l’acceptation de soi. S’accepter soi-même peut sembler contre-intuitif dans la culture occidentale, qui assimile souvent « mieux » à « plus » et peut conduire à une quête sans fin d’améliorations. Souvent, l’amélioration incessante est basée sur des histoires de soi sous-jacentes telles que « Je ne suis pas assez » (et toutes les variantes, telles que « échec », « fraude », « faible », « endommagé », etc.). Ces histoires nous placent dans une position « inférieure » aux autres, et par conséquent la notion d’« améliorations » peut rapidement devenir toxique, au milieu d’un jeu d’évaluation, où nous nous comparons presque toujours de manière défavorable. Alternativement, lorsque nous pouvons apprendre à faire de la place à nos défauts, nos faiblesses et nos vulnérabilités, nous arrivons à voir que tout cela fait simplement partie de l’être humain et qu’aucun d’entre eux n’est un ennemi ou quelque chose à fuir.

En fait, ce sont ces choses que nous portons avec nous qui nous permettent de nous connecter avec notre humanité commune. Plutôt que de nous exclure, ils sont en fait notre ticket d’entrée dans la race humaine – d’une manière véritable et authentique. Demandez-vous : par quel genre de personne êtes-vous le plus attiré ? Est-ce quelqu’un qui vous laisse seulement voir à quel point il est parfait, ou quelqu’un qui est prêt à être plus vulnérable et à vous laisser le voir dans son ensemble ? Vous pourriez également vous demander comment vous aimeriez être avec les autres.

De ce point de vue, ce ne sont pas réellement nos histoires personnelles elles-mêmes qui posent problème. C’est notre relation avec eux qui est essentielle. Lorsque nous les laissons prendre les devants et nous dire ce que nous pouvons et ne pouvons pas faire dans la vie, nous serons inévitablement limités. Nous aimons utiliser la métaphore d’un monstre d’estime de soi pour illustrer cela. C’est comme si notre monstre nous connaissait de fond en comble et nous laissait faire uniquement les choses qu’il veut que nous fassions – des choses confortables et peu risquées. Il y a des éléments dans cette relation qui sont douillets : en plus d’être grand et fort, le monstre est aussi parfois doux et câlin. C’est juste que cela peut nous empêcher de sortir de notre zone de confort et d’entrer dans la vie.

L’astuce consiste à apprendre à établir une meilleure relation avec votre monstre d’estime de soi. Faire cela vous permet de vous démêler de votre passé, d’avancer vers une véritable acceptation de soi et de réaliser votre plein potentiel.

Voici nos meilleurs conseils pour commencer ce processus :

1. Trouvez un moyen de découvrir comment votre histoire passée vous a affecté et continue de vous affecter aujourd’hui. Apprenez à voir comment cela a influencé l’histoire que vous vous racontez sur qui vous êtes et essayez de vous raconter cette histoire avec légèreté. La thérapie est un moyen d’y parvenir, mais lire de bons livres ou parler avec des amis compréhensifs aide également. Sans une compréhension claire du fonctionnement de votre monstre d’estime de soi, il peut être difficile d’apporter des changements durables.

2. Développez des stratégies pratiques pour travailler avec votre monstre d’estime de soi. Remarquez les modèles au fur et à mesure qu’ils émergent. Voyez comment il veut vous traiter ainsi que vos sentiments les plus vulnérables. Observez comment il veut vous empêcher dans la vie d’être le genre de personne que vous souhaitez être. Créez un espace dans votre journée pour ralentir. Pratiquer la pleine conscience est une façon, mais il existe de nombreuses méthodes pour cultiver un espace permettant d’accepter vos expériences sans jugement.

3. Apprenez à écouter attentivement et profondément ce qui compte vraiment pour vous dans la vie. Ne précipitez pas ce processus et soyez prêt à être surpris par les réponses. Construisez autour de vous une communauté qui vous soutiendra dans cette démarche. Prenez votre monstre par la main lorsque vous franchissez la porte et entrez dans une vie qui vous tient vraiment à cœur.

Vous pouvez également profiter de :
De bonnes limites: une méditation d'intégrité (+audio)
error: