Comment surmonter la peur d’être vu et se présenter en toute confiance? Que vous soyez un entrepreneur, un étudiant ou simplement quelqu’un qui souhaite gagner en assurance, cette peur entrave leur capacité à se présenter, à se faire connaître, à partager leur travail et à avoir un impact.

Appelez ça la peur d’être vu, la peur d’être visible ou la peur de se montrer… c’est la même chose.

Luttez-vous contre la peur d’être vu et de vous présenter en ligne ?

Lisez la suite pour voir comment vous pouvez gérer cette peur et commencer à vous présenter avec courage et confiance.

Il ne s’agit pas d’éradiquer la peur, mais de la gérer

Vous avez une réunion importante avec votre client aujourd’hui pour discuter de votre performance sur un contrat.

Vous avez tendance à recevoir de bons commentaires, mais les réunions avec les clients vous rendent nerveux.

À l’approche de la réunion, vous décidez de prendre plusieurs respirations profondes avant d’entrer. Cela aide à soulager votre anxiété.

Une fois la réunion commencée, vous vous sentez encore mieux, car vous vous retrouvez à bien gérer la discussion.

Consciemment ou non, vous venez de vivre une expérience informelle avec des éléments de thérapie d’exposition, face à une situation anxiogène. Cela semble avoir fonctionné. Vous vous sentiez moins anxieux en respirant profondément au préalable.

Une fois dans la situation, il vous est apparu que vous aviez les ressources pour faire face à des situations effrayantes. L’examen du rendement au travail est ainsi devenu moins menaçant, voire agréable. Et cela s’est terminé avec vous vous sentez mieux dans votre peau.

Dans notre exemple ci-dessus, de facon intuitive, vous avez utilisé l’une des quatre clés efficaces pour gérer votre peur et réduire l’anxiété.

 

4 approches comportementales efficcaces pour réduire l’anxiété face à la peur d’être vu

 

➥ Se rapprocher de la situation au lieu de l’éviter

Beaucoup d’entre nous évitent les choses, les personnes ou les situations qui nous inquiètent (évitement d’adaptation). Cependant, l’évitement ne nous rend finalement pas moins anxieux à propos de la chose en question.

De nombreuses recherches montrent qu’éviter la source de son anxiété tend à entretenir cette anxiété (Rudaz, Ledermann, Margraf, Becker et Craske, 2017). Si j’ai peur de traverser les ponts et que je les évite toujours, je ne surmonterai jamais (sans jeu de mots) ma peur sous-jacente des ponts. Pour surmonter cette peur, je dois trouver un moyen d’approcher les ponts, plutôt que de les éviter. La thérapie d’exposition est l’une de ces approches.

➥ Bénéficier de l’accoutumance

Cette idée soutient qu’en m’approchant d’un objet, je m’y habituerai davantage et y réagirai moins. Il s’agit d’un processus naturel que chacun de nous peut expérimenter dans sa propre vie.

Au fur et à mesure que nous nous habituons aux choses, nous y réagissons moins fortement, que ce soit positivement ou négativement. Dans le contexte de la peur ou de l’anxiété, l’accoutumance signifie que je suis devenu moins effrayé après une exposition répétée ou prolongée à un objet donné.

➥ Se relaxer

Cette idée soutient que pour réduire l’anxiété, il faut créer un état incompatible avec l’anxiété qui la neutralise. Pour Wolpe et d’autres, cela signifiait souvent utiliser des techniques de relaxation, telles que la respiration profonde, pour contrer l’anxiété à chaque étape du chemin, à mesure que l’on s’approche progressivement d’un objet redouté.

Finalement, on se sentirait détendu et sans peur, même lors d’une exposition maximale à un objet redouté (par exemple, traverser le Golden Gate Bridge). Dans un tel scénario, un état détendu renforcerait le processus d’accoutumance sous-jacent, qui se produit déjà par la seule exposition.

➥ Faire face

En faisant face à nos peurs, nous apprenons quelque chose de crucial sur nous-mêmes : que nous pouvons faire face à certaines choses, activités ou situations redoutées et, plus précisément, comment les gérer.

Si les ponts m’inquiètent, ce n’est qu’en les abordant que je peux être assuré de ma capacité à le faire. Cela renforce la confiance en soi. C’est aussi la façon dont j’apprends à traverser au mieux le pont; par exemple, en respirant profondément pendant que je traverse, en gardant les yeux de l’autre côté ou en sentant la stabilité de la route en dessous. Cette maîtrise pratique renforce la confiance en soi et le sentiment d’efficacité personnelle.

10 astuces pour venir à bout de la peur d’être vu

➥ Commencez par être vu en toute sécurité.

La peur peut déclencher en nous un instinct primal qui nous donne l’impression que notre gagne-pain même est en danger. Très souvent, la peur de la visibilité peut évoquer un traumatisme passé autour d’être vu et entendu depuis notre enfance. Si c’est vous, vous bénéficierez probablement de travailler avec un coach d’affaires informé sur les traumatismes qui peut vous aider à examiner ces peurs passées, afin que vous puissiez les guérir et se manifester plus puissamment dans votre entreprise.

➥ Faites des petits pas pour être visible.

Si vous imaginez passer de vous cacher derrière votre ordinateur portable à faire un Facebook Live tous les jours, vous risquez de paniquer. Et si vous paniquez, il est peu probable que vous suiviez. Au lieu de sauter dans la visibilité, identifiez une petite étape que vous pouvez franchir aujourd’hui, comme publier quelque chose sur vous-même sur une histoire Instagram, partager une photo personnelle ou postuler pour être invité sur un podcast avec un public plus restreint.

➥ N’oubliez pas que vous contrôlez ce que vous partagez.

Être visible ne veut pas dire partager 100% de soi et de sa vie, 100% du temps. Personne ne dit que vous devez parler au monde de votre divorce, de votre fausse couche ou des moments très difficiles que vous avez traversés lorsque vous avez perdu votre emploi. Comme le dit Brene Brown dans Rising Strong, partagez à partir de la cicatrice, pas de la blessure. Si vous êtes au milieu de quelque chose, vous n’êtes peut-être pas prêt à partager. Au lieu de cela, attendez d’être guéri ou de guérir pour parler de ce que vous avez traversé.

➥ Apprenez à travailler avec votre peur d’être visible.

La peur ne disparaît pas lorsque nous l’évitons. En fait, lorsque nous l’évitons, nous renforçons notre résistance à celle-ci. Au lieu d’éviter ou de fuir la peur, soyez curieux à ce sujet. Soyez prêt à l’examiner et à en tirer des leçons. Lorsque vous pouvez apprendre à remarquer la peur et à écouter ses préoccupations, vous rendez l’inconscient conscient, ce qui est la première étape pour aborder les pensées sous-jacentes à vos peurs.

➥ Croyez en votre vision plus qu’en votre peur.

Beaucoup d’entre nous ont lancé leur entreprise pour faire ce que nous aimons et avoir un impact positif sur la vie des autres. Reconnectez-vous à votre pourquoi pour démarrer votre entreprise. Quel changement veux-tu opérer dans le monde ? Dans la vie de votre client ? Que voulez-vous croire est possible dans votre entreprise? Et pouvez-vous voir comment être visible peut vous aider à réaliser ce qui est possible ? Très souvent, nous rendons nos peurs plus grandes que nos rêves.

➥ Rappelez-vous que vous êtes précieux quoi qu’il arrive.

Vous êtes précieux simplement parce que vous êtes en vie. Vous êtes précieux, que quelqu’un vous critique ou vous juge ou non. Vous êtes précieux même si personne n’aime votre publication, n’écoute votre Live et même si personne ne s’inscrit pour être votre client. La clé est de ne pas compter sur vos résultats externes pour vous donner une validation. Lorsque vous pratiquez le détachement des résultats externes dans votre entreprise, vous vous sentez solide et en sécurité, quoi qu’il arrive.

➥ Ayez confiance que vous pouvez gérer tout ce qui se présente.

Beaucoup de nos craintes sont infondées et tournées vers l’avenir. Nous imaginons le pire scénario, alors qu’il existe en fait une tonne de résultats possibles. Considérez les avantages et faites-vous confiance pour pouvoir gérer tout ce qui se présente. Lorsque vous renforcez ce sentiment de confiance en vous, vous savez que vous pouvez naviguer dans tout ce qui se présente à vous.

➥ Gardez votre point de vue.

Il est courant de se sentir paralysé par la peur de ce que les autres vont penser : s’ils sont de parfaits inconnus sur Instagram ou s’ils sont vos amis et votre famille. Il est important de se rappeler que chaque personne sur cette planète a sa propre merde et qu’elle ne pense probablement pas à vous autant que vous le pensez ! Et même s’ils le sont, et alors ? Laisserez-vous l’opinion de quelqu’un d’autre vous empêcher de réaliser ce que vous voulez ?

➥ Utilisez cette peur de la visibilité comme une opportunité de guérison.

Beaucoup d’entre nous ont peur d’être vus parce que nous n’avons pas été vus et entendus quand nous étions enfants (pour des raisons culturelles, sociétales ou familiales). Nous avons appris que nous devions être quelqu’un d’autre que nous sommes pour survivre dans ce monde. Votre première étape pour récupérer votre propre pouvoir est de reconnaître que ce n’est plus vrai pour vous. Ce que vous avez adopté comme mécanisme d’adaptation ne vous sert plus. Se permettre d’être visible maintenant fait partie du processus de guérison.

➥ Demandez du soutien dans vos efforts de visibilité.

Faire le travail intérieur est nécessaire pour gérer nos peurs, et cela peut être difficile. Ce qui facilite ce processus, c’est lorsque vous avez un coach qualifié et solidaire à vos côtés : un coach qui peut vous aider à naviguer dans le travail interne pour devenir visible et créer une stratégie et un plan qui vous permettent de briller… afin que vous puissiez développer votre entreprise et faire l’impact positif que vous voulez voir dans le monde.

Explorez 2 guides de QE

Le guide de la respiration anti-stress

La respiration anti-stress est un exercice de respiration profonde qui peut être utilisée pour induire la relaxation, à associer à une exposition à un objet ou à une situation redoutée.

Vous pouvez également profiter de :
Comment faire une respiration profonde : 5 techniques à essayer

L’exposition graduée

L’exposition graduée aide à identifier vos pires craintes, puis les guide à travers une exposition progressive de l’élément le moins craint au pire.

 

Un message à retenir

C’est à vous de déterminer quelle forme d’approche comportementale parmi les 4 proposées ci-dessus, vous convient le mieux.

De plus, ce changement de comportement est destiné à nous aider non seulement à perdre l’anxiété ou la peur, mais aussi à acquérir un sentiment d’auto-efficacité et de maîtrise pour vaincre nos peurs. Cela peut vous ouvrir des portes vers de nouvelles expériences, même si cela peut être aussi simple que dans un ascenseur ou une salle de réunion.

La vie est faite pour vivre, ne laissez pas les peurs, les portes ou les araignées vous retenir.

Références:

 

  • Forsyth, J. P., & Eifert, G. H. (2016). The mindfulness & acceptance workbook for anxiety: A guide to breaking free from anxiety, phobias & worry using acceptance & commitment therapy. New Harbinger Publications.
  • Gillespie, C. F., Phifer, J., Bradley, B., & Ressler, K. J. (2009). Risk and resilience: Genetic and environmental influences on development of the stress response. Depression and Anxiety26(11), 984–992.
  • Harvard Health Publishing. (2020). Understanding the stress response. Retrieved November 22, 2021, from https://www.health.harvard.edu/staying-healthy/understanding-the-stress-response
  • Khazan, I. Z. (2019). Biofeedback and mindfulness in everyday life: Practical solutions for improving your health and performance. W.W. Norton & Company.
  • McCabe, R., & Milosevic, I. (2015). Phobias: The psychology of irrational fear. ABC-CLIO.
  • Nestor, J. (2020). Breath: The new science of a lost art. Penguin Books.
  • Nunez, K. (2020). Fight, flight, or freeze: How we respond to threats. Healthline. Retrieved November 22, 2021, from https://www.healthline.com/health/mental-health/fight-flight-freeze#overactive-response
  • Schoen, M. (2014). Your survival instinct is killing you: Retrain your brain to conquer fear and build resilience. Plume.
  • Sperber, S. (n.d.). Fight or flight response: Definition, symptoms, and examples. Berkeley Well-Being Institute. Retrieved November 23, 2021, from https://www.berkeleywellbeing.com/fight-or-flight.html

.

error: