7 choses dont les dirigeants devraient être conscients en 2023

7 choses dont les dirigeants devraient être conscients en 2023 - 375 pixels x 300 pixels

Alors que le monde émerge lentement de la pandémie et devient plus complexe, de nombreuses hypothèses précédemment acceptées concernant le leadership et la gestion sont remises en question.

Votre organisation est-elle prête à soutenir le passage des pratiques de leadership traditionnelles à des pratiques de leadership plus progressistes ?

Êtes-vous conscient des besoins des travailleurs modernes et êtes-vous en mesure de répondre à ces besoins ?

Savez-vous ce qu’il faut pour garder vos employés motivés dans le climat actuel?

Nous avons recensé 7 tendances dont vous devez être conscient avant d’entrer en 2023.

1. L’essor de l’intelligence émotionnelle au travail.

L’intelligence émotionnelle est de plus en plus considérée comme un indicateur clé de la réussite au travail. Dans tout cadre professionnel, la capacité à rester calme sous la pression et à résoudre les conflits de manière constructive sont des compétences essentielles. Cependant, l’intelligence émotionnelle englobe plus que la simple gestion des émotions.

Cela fait également référence à la capacité de comprendre et de se rapporter aux émotions des autres. Cette compétence peut être particulièrement utile pour établir des relations solides et significatives avec les membres de l’équipe et les clients.

Dans un monde où le travail est fréquemment effectué à distance, la capacité à tisser des liens émotionnels forts reste cruciale dans un cadre professionnel. Cela est devenu particulièrement pertinent depuis que tout le monde a subi une sorte de perte et de traumatisme pendant la pandémie.

2. De nouveaux styles de leadership qui mettent l’accent sur la compassion et la collaboration

Les formes traditionnelles de leadership basées sur l’autorité et le pouvoir ne produisent pas les résultats escomptés. Par conséquent, les entreprises recherchent des leaders capables de faciliter la collaboration, la communication, ainsi qu’un leadership réfléchi et compatissant à mesure qu’elles deviennent de plus en plus conscientes de l’importance de ces qualités.

Une plus grande complexité, des modes de travail à distance et des perspectives sociales et culturelles changeantes obligent les entreprises à repenser la manière dont le leadership est exercé. Les styles de gestion du passé ont peut-être produit des résultats à court terme, mais dans le monde VUCA d’aujourd’hui, cela pourrait ne pas fonctionner aussi efficacement.

Vous pouvez également profiter de :
Image corporelle: 20 invites de journal pour creuser plus profondément

Les dirigeants commencent à se tourner vers de nouveaux styles de leadership qui mettent l’accent sur le travail d’équipe, la communication ouverte et l’authenticité. Ces styles de leadership permettent un plus grand échange d’idées et une meilleure compréhension des forces et des faiblesses de chaque membre de l’équipe, favorisant un environnement de travail plus positif, ce qui stimulera le moral et la productivité.

3. Aider les membres de l’équipe à prospérer avec un état d’esprit de croissance

La pandémie de COVID-19 a rendu encore plus important de prendre soin de votre peuple de toutes les manières qui comptent. Le travail à domicile, par exemple, a été une bénédiction mitigée : certaines personnes s’en sortent bien, mais d’autres trouvent cela difficile parce qu’elles n’interagissent pas avec beaucoup de gens.

Dans tous les cas, le lieu de travail a changé d’une manière qui ne peut pas être ramenée en arrière. Vous devrez donc trouver de nouvelles façons de vous assurer que vos équipes se portent bien physiquement, mentalement et émotionnellement.

Cela ne peut commencer qu’avec des leaders qui ont une mentalité de croissance. Ceux qui chercheront continuellement des moyens de « mieux faire les choses ». Qu’il s’agisse de processus, de soutien ou de leadership, un leader axé sur la croissance s’assurera qu’il a fait tout ce qu’il pouvait pour aider les autres à prospérer et à inspirer les autres à faire de même.

4. La rétention des employés devient une priorité

Alors que la guerre des talents fait rage, les entreprises doivent faire tout leur possible pour garder leurs meilleurs employés satisfaits et engagés. Une façon d’y parvenir est de prioriser les stratégies de rétention. Cela implique d’identifier les facteurs qui motivent les employés à rester dans l’organisation, puis d’élaborer des programmes et des politiques pour répondre à ces besoins.

Cela pourrait commencer par offrir des modalités de travail flexibles à l’amélioration des avantages et de la rémunération. En faisant de la rétention une priorité, les entreprises peuvent s’assurer qu’elles disposent des talents nécessaires pour atteindre leurs objectifs.

5. L’utilisation de la technologie

Au cours des dernières années, l’utilisation de la technologie dans les pratiques de gestion a augmenté de façon spectaculaire. Alors que les entreprises s’efforcent de rester compétitives sur le marché mondial, cette tendance devrait se poursuivre. L’utilisation de la technologie dans la gestion et le leadership présente de nombreux avantages, notamment une communication et une collaboration améliorées, une efficacité accrue et une prise de décision améliorée.

Vous pouvez également profiter de :
Leadership résilient : prospérer sous pression

Mais le recours accru à l’automatisation et la possibilité d’erreur humaine contribuent également à certains des inconvénients potentiels. La décision d’utiliser la technologie dans les pratiques de gestion dépend en fin de compte des exigences particulières de l’organisation. Cependant, il ne fait aucun doute que la technologie peut être un outil efficace pour les gestionnaires axés sur l’amélioration des affaires.

6. Développer le leadership au sein de l’entreprise

La qualité du leadership au sein de votre organisation est le déterminant le plus important du succès ou de l’échec. Néanmoins, la majorité des organisations sous-investissent dans le développement de leur capacité de leadership et priorisent (incorrectement) leur investissement en se concentrant sur le développement de chaque leader.

Les organisations devraient plutôt examiner la répartition et l’autonomisation du leadership dans l’ensemble de l’organisation et s’engager dans le développement du leadership collectif par le coaching et la facilitation d’équipe. Cela permettra le développement de compétences en leadership parmi les employés à tous les niveaux.

7. Entretenir une culture de coaching

Une culture de coaching signifie soutenir le développement personnel de chaque employé. Il s’agit de donner à chaque membre de l’équipe les moyens d’adopter un état d’esprit d’apprentissage, de rechercher une amélioration continue et d’assumer la responsabilité de sa charge de travail et de sa santé.

Au fur et à mesure que votre équipe acquiert de nouvelles compétences, sa productivité, ses performances et sa fidélisation des employés augmenteront. Au niveau du leadership, le coaching incitant les managers à mieux motiver leurs équipes (et eux-mêmes) au quotidien, une culture du coaching commence à se développer au sein de l’entreprise. Ça signifie que:

1- Les équipes sont réceptives à recevoir et à fournir des commentaires constructifs (ou feedforward)
2- La communication et le soutien des membres de l’équipe seront améliorés
3- Vous favorisez un environnement favorable qui est réceptif aux tests d’idées
4- Vous vous défiez les uns les autres avec honnêteté et compassion
5- De plus, s’il est correctement suivi de petites étapes réalisables, le coaching devrait aider à créer une culture d’entreprise plus forte et plus heureuse en général. Lorsque les employés sont heureux et productifs, vous pouvez anticiper de meilleurs produits (ou services) et une fidélité accrue de la clientèle.

Vous pouvez également profiter de :
Deux engagements clés pour résoudre tous conflits

Pour quantifier ces affirmations, l’étude Gallup de 2017 sur les processus de gestion des entreprises ayant adopté une culture de coaching a révélé ce qui suit :

– Croissance des ventes (10% à 19%)
– Augmentation des bénéfices (14 % à 29 %)
– Engagement client plus élevé (3 % à 7 %)
– Augmentation de l’engagement des employés (9 % à 15 %)
– Moins d’incidents de sécurité (22 % à 59 %)

10 questions à se poser pour améliorer l’efficacité de son leadership en 2023

1- Quelle est l’efficacité de votre leadership actuel ?
2- Quels sont les obstacles qui vous ont empêché d’être efficace ?
3- Qu’ont dit et ressenti vos parties prenantes tout au long de l’année ? (Vous pouvez obtenir cet aperçu à partir d’entretiens individuels réguliers, d’un examen à 360 degrés des parties prenantes ou de conversations simples)
4- Quel type de style de leadership avez-vous utilisé et comment pouvez-vous l’améliorer ?
5- Avez-vous prêté attention au bien-être général de votre équipe ?
6- Qu’avez-vous fourni pour fidéliser les membres de votre équipe et comment pouvez-vous l’améliorer ?
7- Quel type de technologie peut vous aider à améliorer l’efficacité de votre leadership ?
8- Quels efforts avez-vous déployés pour développer les compétences et les qualités de leadership de chaque employé ?
9- Quels efforts avez-vous déployés pour entretenir une culture de coaching au sein de votre organisation ?
10- Que faut-il aux dirigeants (et aux employés) de votre organisation pour survivre et prospérer en 2023 ?

Lire aussi: Découvrez comment ces qualités de premier ordre profitent à chaque dirigeant et à ses équipes

Nous espérons que vous avez été inspiré par la lecture de cet article. Dites-nous en commentaires ce que vous en pensez.

error: