Vous avez besoin d’une pause bien-être. Essayez cette méditation de balayage corporel pour ancrer vos pensées dans le moment présent et dans votre corps.

La pause bien-être: prenez soin de vous

Nous vivons une crise de santé mentale. Entre le stress, l’anxiété, la dépression, la solitude, l’épuisement professionnel, nous pourrions tous profiter d’une pause pour nous sentir mieux. C’est là que la Pause Bonheur entre en jeu. Dans chaque épisode de podcast bihebdomadaire, les instructeurs de La Vision Mag vous guident à travers des pratiques et des méditations soutenues par la recherche que vous pouvez faire en temps réel. Ces pratiques relaxantes et édifiantes ont été démontrées par la recherche pour vous aider à cultiver le calme, la compassion, la connexion, la pleine conscience, et plus encore – ce que la science la plus récente dit soutiendra directement votre bien-être. Le tout en moins de dix minutes. Une petite pause dans votre journée.

Comment faire la pause bien-être :

Trouvez un siège confortable où vous pourrez détendre votre corps.

  1. En commençant par le haut de votre tête, relâchez toute sensation de tension, une partie du corps à la fois.
  2. Scannez lentement votre visage, votre cou, vos bras, vos mains, en sentant leur présence.
  3. Vous voudrez peut-être placer vos mains sur votre ventre pour sentir votre respiration et lâcher prise.
  4. Terminez en plaçant votre main sur votre cœur et offrez un peu de bienveillance à votre corps.

 

Transcription

Je suis Céline Folifack, nous sommes dans La pause bien-être, une série de la science du bien-être qui propose des pratiques soutenues par la recherche pour vous donner un coup de pouce dans votre journée, le tout en moins de 10 minutes. Aujourd’hui, nous allons faire une courte méditation qui nous aidera à entrer dans notre corps.

La recherche montre que les méditations centrées sur le corps peuvent aider à réduire l’anxiété et nous donner un meilleur sentiment de maîtrise de soi pendant les périodes de stress. Elles créent également plus d’espace pour l’acceptation de soi, la pleine conscience et l’empathie.

Commençons donc à faire une méditation centrée sur votre corps. Alors, où que vous soyez, trouvez un siège confortable, une position dans laquelle vous pourrez détendre votre corps. Vous voulez pouvoir vous connecter à l’énergie de la respiration et ressentir vos sensations. Et aussi, nous voulons le faire avec un certain sentiment d’attention, de conscience, de présence.

Donc, lorsque vous commencez à sentir dans votre corps, nous commencons ce processus par un scan corporel. Donc, lorsque vous commencez à ralentir et à calmer l’esprit et à fermer les yeux, commencez par sentir le haut de votre tête et vous devrez peut-être bouger un peu votre cou et votre tête. Ce que nous voulons faire, c’est relâcher toute la tension, tout sentiment d’oppression. Parfois, nous n’aimons pas entrer dans le corps parce qu’il se sent tendu ou malade ou fatigué. Mais vous remarquerez que plus vous apportez votre conscience, plus vous ressentirez une sensation de légèreté, une sensation de fluidité et une sensation de facilité. Votre propre présence est ce qui crée cette aisance dans le corps.

Donc, pendant que vous êtes assis et que vous sentez votre tête et votre cou, commencez à vous calmer et concentrez-vous sur votre respiration . Détendez votre visage et votre mâchoire. Apportez maintenant votre conscience dans vos épaules. Et adoucissez. Nous lâchons prise sur l’expiration. Sentez le haut de vos bras. Et maintenant, portez votre attention sur vos mains. Remarquez vos mains. Comment sont-elles placées ? Et pendant que vous faites cela, nous relâchons simplement la tension. Souvent, nous ignorons que nous nous crispons. Alors que vous balayez votre conscience à travers votre corps, adoucissez toute zone de tension.

Et maintenant, amenez votre conscience dans la zone du cœur. La zone de la poitrine. Et remarquez ce que vous ressentez. Êtes-vous content? Triste? Joyeux? Craintif? Que remarquez-vous? Une sensation de picotement? Une légèreté? Une dureté? Ressentez juste cette zone de votre corps. Et détendez-vous par l’inspiration et l’expiration.

Ensuite, déplacez votre conscience vers la zone du ventre. Juste sous votre nombril. Vous voudrez peut-être y mettre votre main pour ressentir cette zone de votre corps. C’est un endroit puissant. Ainsi, lorsque vous inspirez et expirez, imaginez que votre respiration entre et sort de cette région du ventre. Et à l’expiration, vous relâchez la tension. Vous abandonnez tout ce à quoi vous vous accrochez. Ramollissez-vous, laissez tout votre ventre se gonfler. Au fur et à mesure que vous inspirez et que vous expirez.

Et maintenant, alors que vous portez votre attention plus profondément dans le corps, ressentez vos os en contact avec n’importe où vous êtes assis. Soyez entièrement présent. Si vos pensées vagabondent, ramenez-les doucement à la simple sensation du contact. Sentez votre corps. Se connecter à notre corps dans les sensations est la façon dont nous nous connectons au moment présent. Le corps est toujours dans le moment présent. C’est les pensées qui se perdent. Ainsi, votre corps est toujours cette ancre pour votre conscience. Maintenant, portez attention à vos cuisses vos cuisses. Puis, ressentez vos genoux.

Portez maintenant toute votre attention sur vos genoux. Remarquez comment ils sont. Quelle est votre ressenti? Remarquez votre posture. Concentrez-vous maintenant sur vos jambes, vos mollets et vos chevilles. Et maintenant focalisez-vous sur vos pieds, quelle que soit la manière dont ils sont placés, s’ils sont pliés ou s’ils touchent une surface. Descendez et concentrez ensuite votre attention sur le bas de vos pieds.

Et maintenant, prenez conscience de tout votre corps depuis le haut de votre tête jusqu’à la plante des pieds: le cuir chevelu, le visage, le cou, les épaules, les bras. Concentrez votre attention sur vous-même, ressentez le flux.

Et le souffle. On revient toujours au souffle. Complétude et présence dans le corps. C’est des moments de refuge contre la tempête des pensées. Nous nous connectons à ce toujours présent. Flux de sensations. Un instant à la fois. Et alors que nous terminons cette méditation, j’aime toujours terminer en plaçant ma main sur mon cœur et en offrant juste un peu de gentillesse. Le sentiment de bien-être et de joie.

Que ce corps soit heureux et paisible.

Que ce cœur soit heureux, et paisible.

Que ce corps soit heureux et paisible.

Que ce cœur soit heureux, et paisible.

 

error: