Comment se pardonner? 6 étapes pour vous rapprocher de vous

par | 17 Mar 2023

Une partie de l’être humain consiste à faire des erreurs. Comment se pardonner? Traiter la culpabilité et apprendre de ces erreurs peut vous aider à apprendre et à grandir.

Mais parfois, même après avoir appris d’elles, se pardonner les erreurs passées peut être difficile. C’est à ce moment-là qu’il est important de devenir intentionnel et de relever le défi du pardon de soi.

Les bienfaits de se pardonner sur la santé

L’acte de pardonner a été associé à un certain nombre d’avantages pour la santé.

Des recherches de 2016 suggèrent que le pardon peut réduire votre niveau de stress et améliorer votre santé mentale.

Les résultats d’une étude de 2017 montrent également que le pardon peut augmenter les émotions positives, améliorer les relations, améliorer la croissance spirituelle, renforcer l’autonomisation et vous connecter avec un sens de la vie.

6 conseils pour se pardonner

Si vous vous sentez coupable, essayez de vous rappeler que vous avez fait de votre mieux avec les ressources dont vous disposiez.

Votre compréhension de vous-même et des situations passées n’est pas nécessairement la même que vous aviez à l’époque.[/vc_column_text]

Il est temps de vous pardonner de ne pas savoir tout ce que vous savez maintenant. Il est temps de vous pardonner de ne pas avoir parlé de la manière dont vous avez rejoué la conversation dans votre tête au fil des ans.

Le temps et la croissance vous ont peut-être donné une perspective que vous n’aviez pas lorsque vous avez commis l’erreur. Sachant cela signifie que vous avez déjà appris une leçon.

Vous avez le droit d’avoir peur et de vous sentir coupable. Ces sentiments permettent en fait au « vous » actuel de réaliser à quel point les erreurs passées auraient pu être gérées différemment. Vous pouvez maintenant utiliser ces informations pour des situations futures.

Ces conseils supplémentaires peuvent également vous aider à vous pardonner votre comportement passé :

1. Accepter la culpabilité comme une émotion

Les humains éprouvent des émotions, et la culpabilité en fait partie.

La culpabilité est tout aussi importante que toute autre émotion ressentie par les humains.

Chaque émotion a un but qui nous informe sur la façon dont nous allons. Vous êtes humain.

La culpabilité peut en fait vous aider à être empathique, car vous comprenez que vos actions peuvent avoir un impact sur quelqu’un d’autre.

ResearchTrusted Source de 2018 montre également qu’accepter – sans juger – une émotion négative, comme la culpabilité, est lié à un plus grand bien-être psychologique.

Si vous vous sentez coupable, essayez de laisser couler sans vous y attarder. Le ressentir peut vous aider à le traiter et à passer à autre chose. Mais il faudrait éviter de vous mettre dans une boucle sans fin de manque de pardon de soi, qui pourrait affecter votre santé émotionnelle.

2. Utiliser des techniques d’auto-compassion

Par définition, l’auto-compassion fait référence au processus de vous traiter avec le même soin que vous le feriez pour quelqu’un que vous aimez. Cela inclut les actes d’auto-pardon.

L’auto-compassion est l’une des choses les plus importantes que les gens puissent faire pour leur santé mentale.

Lorsque vous vous en voulez à vous-même ou que vous avez du mal à vous pardonner quelque chose, demandez-vous : « Si mon meilleur ami était dans cette situation, que lui dirais-je ? » Souvent, nous sommes beaucoup plus durs avec nous-mêmes que nous ne le serions avec nos proches.

Vous pouvez cultiver l’auto-compassion en :

– réévaluant et changeant les pensées négatives et le discours intérieur
– tenant un journal sur vos émotions, vos erreurs passées et vos situations difficiles
– prenant soin de vous
– vous donnant des mots d’encouragement et d’amour chaque fois que vous ressentez une émotion négative
– vous rappelant que vous faites de votre mieux

3. Laisser la plaie cicatriser

Lorsque vous avez une égratignure, votre corps commence immédiatement le processus de guérison. Finalement, cette égratignure développe une croûte pour aider le tissu sous-jacent à se réparer. Arracher la croûte peut retarder le processus de guérison.

Lorsque vous ne pouvez pas vous pardonner, c’est comme garder ouverte une blessure émotionnelle.

Pour aider à cela, vous pouvez examiner les comportements qui induisent des sentiments intenses de culpabilité. Il est important de le faire sans jugement.

Considérez ces comportements comme quelque chose de distinct de votre identité. Essayez de regarder ces actions sans penser immédiatement à ce qu’elles disent de vous. 

Se juger sur ce que vous avez fait ne vous aide pas à résoudre le problème.

En d’autres termes, essayez de vous concentrer sur les comportements et les façons possibles de vous comporter différemment, au lieu de penser à votre caractère et à votre identité.

Par exemple, repenser une querelle avec un ami comme, « J’ai élevé la voix et les ai interrompus continuellement, » au lieu de, « Je suis intolérant et un mauvais ami. »

4. Considérer le point de vue opposé

Lorsque vous êtes submergé par la culpabilité, il est naturel de supposer que l’autre partie impliquée est également obsédée par ce qui s’est passé de la même manière. C’est peut-être le cas, mais ce n’est pas toujours vrai.

Se rappeler que l’autre personne n’est peut-être pas affectée comme vous le pensiez peut aider à atténuer la culpabilité.

5. Demander pardon

L’une des choses les plus difficiles dans la vie est peut-être de demander pardon à quelqu’un que vous avez blessé. Il s’agit souvent d’affronter la situation, ce qui peut entraîner une cascade d’émotions désagréables.

Une autre chose commune avec la culpabilité est qu’elle conduit à l’évitement – nous préférons nous punir et nous cacher plutôt que de dire la vérité et de résoudre le problème directement.

Que se passe-t-il lorsque vous évitez de faire face à la situation ? Elle pousse et s’infecte à l’intérieur. Si vous le pouvez, soyez prêt à vous excuser sincèrement et essayez de faire amende honorable à la personne touchée.

Tenter de réparer la situation, quel que soit le résultat, peut vous aider à vous pardonner.

6. Obtenir un coup de pouce immédiat

Vous vous sentez submergé par la culpabilité sur le moment ? Prendre une douche ou un bain peut aider.

Des recherches de 2011 suggèrent que le fait de se nettoyer peut temporairement diminuer les sentiments de culpabilité ou de doute.

Passer ce temps sur vous-même peut également vous aider à penser la situation de différentes manières et à prendre du recul sur la façon d’aborder les prochaines étapes.

Se pardonner, c’est parfois ne pas alimenter la culpabilité.

Respecter les étapes pour accepter la responsabilité et passer à autre chose

Il est important d’accepter que vos actions ont souvent des conséquences. Cela peut rendre le pardon de soi plus accessible.

Pour accepter ses responsabilités et passer à autre chose, quelques conseils :

– assumez votre rôle dans ce qui s’est passé en le disant à voix haute, en le disant à quelqu’un ou en écrivant à ce sujet
– considérez qui était impliqué et demander pardon
– acceptez qu’il peut y avoir des conséquences et être prêt à les assumer
apprennez des erreurs passées en planifiant comment vous allez gérer une situation similaire à l’avenir

Pourquoi le pardon de soi peut-il être si difficile ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous pourriez avoir des difficultés ou ne pas vouloir vous pardonner.

Une faible estime de soi, être naturellement autocritique et grandir dans un environnement de critiques ou d’abus, par exemple, sont des choses qui peuvent contribuer à la difficulté à pardonner les erreurs du passé.

Certaines conditions peuvent vous rendre plus susceptible de ressentir de la culpabilité et d’avoir de la difficulté à vous pardonner. Par exemple:

-le syndrome de l’imposteur
-le trouble obsessionnel-compulsif (TOC)
-la dépression
La culpabilité non résolue peut rapidement se transformer en d’autres pensées ou comportements inutiles comme :
– la honte de soi
– l’auto-sabotage
– laconsommation de substances
– l’impulsivité

Quand demander de l’aide?

La culpabilité est naturelle, mais vous devrez peut-être parler à un professionnel de la santé mentale si la culpabilité :
– conduit au retrait social
– impacte négativement vos relations
– vous empêche de respecter des obligations comme le travail ou l’école
– contribue aux symptômes d’anxiété ou de dépression
– altère le fonctionnement quotidien de base

Un message à retenir

Vivre avec la culpabilité peut être douloureux. Pratiquer le pardon de soi peut protéger votre santé mentale.

L’auto-compassion, le temps et la responsabilité de votre rôle dans une situation peuvent tous être des moyens de vous aider à vous pardonner.

Si vous sentez que la culpabilité est accablante, a un impact négatif sur votre vie ou vous cause une détresse extrême, parler avec un professionnel peut vous aider.

Vous pouvez également profiter de :
Les « Stratégies de lutte » et leurs coûts
error: