6 types d’émotions de base

par | Mar 23, 2023

Rejoignez-nous alors que nous explorons les 6 émotions de base qui régissent notre paysage émotionnel. Mais d’abord que sont les émotions?

Les émotions, qu’est ce que c’est?

Les émotions sont les meilleures estimations de votre cerveau sur ce que signifient vos sensations corporelles, guidées par votre expérience passée. Votre cerveau construit ces suppositions en un clin d’œil – si rapidement, en fait, que les émotions ressemblent à des réactions incontrôlables qui vous arrivent, alors que les émotions sont réellement créées par vous.

Pendant longtemps, les scientifiques ont cru que les émotions étaient provoquées par des circuits cérébraux dédiés – un circuit pour le bonheur, un pour la peur, un autre pour la colère, etc. – qui déclenchaient automatiquement un modèle spécifique d’expression faciale, d’état corporel et d’action physique.

Par exemple, si vous voyez un serpent, un supposé « circuit de peur » s’activerait, provoquant un écarquillage de vos yeux, une accélération de votre cœur et une préparation de votre corps à fuir. On pensait qu’une émotion donnée était une réaction en chaîne d’événements coordonnés et qu’elle se produisait de manière suffisamment fiable pour indiquer quand une personne la ressentait.

Néanmoins, la plupart des preuves scientifiques ne soutiennent pas ce point de vue. La science suggère plutôt que chaque émotion est un événement qui touche l’ensemble du cerveau. Votre cerveau utilise vos expériences passées pour combiner les informations de votre corps, comme un cœur battant, avec des informations du monde, comme le fait que vous attendez dans un cabinet de médecin les résultats d’un test, pour construire une émotion, comme l’anxiété.

Dans une situation différente, comme regarder votre amoureux entrer dans la pièce, votre cerveau pourrait construire une instance de joie à partir exactement du même cœur battant. Ou si vous faites de l’exercice, votre cerveau pourrait transformer ces battements en un cas de fatigue. La signification que donne votre cerveau l’aide à planifier la prochaine action de votre corps pour vous garder en vie et en bonne santé.

Alors, comment naissent les émotions ?

La réponse sur la manière dont les émotions sont créées va à l’encontre du bon sens, car le cerveau humain est un maître en matière de tromperie. Tel un magicien, il crée des expériences incroyables aussi diverses que la joie, l’envie, la curiosité et la colère sans révéler comment il le fait. Mais grâce aux progrès récents de l’imagerie cérébrale, qui permettent aux scientifiques d’observer un cerveau vivant pendant qu’il pense, ressent et perçoit son environnement, nous avons désormais une assez bonne idée de la technique secrète du cerveau pour créer des émotions.

Des études montrent que votre cerveau consacre 60 à 80 % de son énergie à la prédiction. À chaque instant, votre cerveau émet des milliers de prédictions à la fois, basées sur l’expérience passée, et celles qui gagnent sont (généralement) celles qui correspondent à la situation de l’instant suivant. Lorsque vous marchez, par exemple, chaque fois que vous levez le pied pour faire le pas suivant, votre cerveau anticipe la façon dont votre pied va atterrir. Si votre cerveau se trompe, vous pourriez trébucher.

Votre cerveau fait également des prédictions sur les autres personnes dans le monde. Des études montrent que lorsque vous rencontrez des inconnus, vous les aimez et leur faites davantage confiance lorsque leurs mouvements du visage (comme des sourires ou des regards renfrognés) correspondent aux suppositions de votre cerveau. Remarquablement, vous voyez même consciemment leur visage plus rapidement !

En plus des prédictions sur le monde, votre cerveau les fait également sur votre corps afin que vous restiez en vie et en bonne santé. Il prévoit quand votre cœur doit accélérer ou ralentir, quand votre tension artérielle doit augmenter ou diminuer, quand votre respiration doit s’approfondir et quand vous avez besoin de plus de sel, de sucre, d’eau ou d’hormones, et tente de répondre à ces besoins avant qu’ils ne surviennent. C’est comme gérer un budget pour votre corps, mais au lieu de l’argent, la monnaie est biologique.

Votre cerveau doit constamment équilibrer le budget de votre corps pour rester en bonne santé. Si les choses dégénèrent, cela peut avoir un impact sur votre humeur et créer de mauvaises émotions. Mangez sainement, dormez suffisamment et faites de l’exercice régulièrement pour donner un coup de main à votre cerveau

Ce processus budgétaire se poursuit tout au long de votre vie et la plupart du temps, vous n’en êtes pas conscient. Mais cela produit quelque chose que vous connaissez bien : votre humeur.

D’une manière ou d’une autre, grâce à un processus mystérieux que personne ne comprend, les mouvements physiques à l’intérieur de votre corps deviennent mentaux. Vous vous sentez généralement agréable, désagréable ou quelque part entre les deux. Vous vous sentez calme ou agité. Votre humeur est comme un baromètre de la santé de votre corps.

Les 3 ingrédients des émotions

Dans un sens, vos émotions sont construites inconsciemment à partir de trois ingrédients : votre budget corporel, votre situation actuelle et les prédictions issues de vos expériences passées. Si vous modifiez l’un de ces ingrédients, vous pouvez prendre un certain contrôle sur vos émotions. Je ne dis pas que c’est facile, mais c’est possible.

Changer votre budget corporel est la plus simple des trois (mais encore une fois, pas facile). Mangez sainement, dormez suffisamment et faites de l’exercice régulièrement, et votre cerveau n’aura pas à travailler aussi dur pour maintenir l’équilibre de votre budget corporel. Cela signifie que votre humeur sera moins négative et que votre cerveau aura moins d’occasions de créer des émotions désagréables.

Vous pouvez modifier le deuxième ingrédient, votre situation actuelle, de différentes manières. Vous pouvez directement ajuster votre environnement en vous déplaçant vers un autre endroit, comme quitter la pièce, pratiquer la respiration consciente,  ou faire une promenade. Si cela n’est pas possible, vous pouvez indirectement modifier votre environnement en prêtant attention à d’autres choses qui vous entourent – c’est-à-dire en étant attentif.

Le troisième ingrédient, vos prédictions tirées de votre expérience passée, est le plus difficile à modifier car il est impossible de changer votre passé. Pourtant, si vous agissez dans le présent, vous pouvez modifier les prédictions de votre cerveau pour l’avenir, modifiant ainsi vos émotions futures. 

Vous êtes-vous déjà senti malheureux, comme si vous étiez une personne horrible, que tout le monde vous déteste et que le monde va finir… mais en fait, il n’y a vraiment rien de mal dans votre vie ? C’est la grippe émotionnelle : vous ressentez une sensation physique désagréable, probablement due à un budget corporel perturbé, et votre cerveau a construit toutes sortes d’explications négatives profondément personnelles.

La différence entre les émotions et les sentiments

De nombreuses personnes utilisent les termes « sentiment » et « émotion » comme synonymes, mais ils ne sont pas interchangeables. Bien qu’ils comportent des éléments similaires, il existe une différence marquée entre les sentiments et les émotions.

les expériences émotionnelles et les sensations physiques – comme la faim ou la douleur – provoquent des sentiments. Les sentiments sont une expérience consciente, même si toutes les expériences conscientes, comme voir ou croire, ne sont pas des sentiments, comme l’explique l’article.

Une différence fondamentale entre les sentiments et les émotions réside dans le fait que les sentiments sont vécus consciemment, tandis que les émotions se manifestent la plupart du temps inconsciemment.

Les émotions sont-elles visibles sur le visage?

Nous sourions également seulement 12 % du temps environ lorsque nous sommes heureux, selon une analyse statistique récente de nombreuses études, et nous renfrognons 28 % du temps lorsque nous sommes en colère. Une autre étude sur les bébés a montré que leurs mouvements faciaux sont pratiquement impossibles à distinguer entre la peur et la colère. Aucune émotion n’a une seule empreinte digitale dans le corps. Au contraire, la variété est la norme.

Mais aussi, différentes cultures ont des émotions différentes. Par exemple, la langue allemande contient trois colères distinctes avec des significations différentes, tandis que le russe en a deux et le mandarin cinq.

De nombreuses cultures ont des émotions qui ne se traduisent pas en français. Le peuple Ifaluk de Micronésie, par exemple, éprouve une émotion, « fago », qui peut signifier amour, empathie, pitié, tristesse ou compassion, selon le contexte. Plus intriguant encore, certaines cultures n’ont pas de concept unifié d’« émotion » pour les événements que les Occidentaux vivent comme étant émotionnels.

Un exemple vient du peuple Himba de Namibie. Lorsque vous voyez quelqu’un rire, vous pourriez avoir l’impression qu’il est heureux ou amusé, mais les Himba percevront simplement que la personne rit. Ils ne perçoivent pas le rire en termes mentaux. Partout dans le monde, la diversité de la vie émotionnelle est vaste – trop vaste pour être expliquée par la vision classique.

Explorez les 6 émotions fondamentales

Nous avons 6 émotions de base. Ces émotions sont considérées comme « universelles », c’est-à-dire qu’elles ne varient que très peu d’une culture à l’autre et peuvent être facilement étiquetées par les personnes qui en font l’expérience.

Les six émotions de base sont : la joie, la tristesse, la colèrela peur, la surprise et le dégoût.

Certains chercheurs considèrent également le mépris comme une émotion fondamentale.

Vous pouvez également profiter de :
La richesse de votre vocabulaire façonne votre cerveau

Les six émotions de base énumérées en premier se distinguent les unes des autres par la façon dont elles s’expriment sur nos visages.

Références:

Dr Lisa Feldman Barret: 7 leçons et demi à propos du cerveau
En ligne Ekman, P., & Cordaro, D. (2011). Ce que l’on entend par appeler les émotions de base. Examen des émotions, 3(4), 364-370.

error: