Êtes-vous un introverti ou un extraverti?

par | 13 Juin 2023

Êtes-vous un introverti ou un extraverti ? Êtes-vous du genre à préférer la solitude et à recharger vos batteries en étant seul ? Ou bien êtes-vous plutôt quelqu’un qui prospère dans les situations sociales et qui tire son énergie des interactions avec les autres ? Dans cet article, nous allons explorer ces deux types de personnalité et vous aider à mieux comprendre qui vous êtes vraiment.

Avant de poursuivre votre lecture, nous avons pensé que vous aimeriez peut-être télécharger gratuitement nos trois exercices de psychologie positive. Ces exercices scientifiques exploreront les aspects fondamentaux de la psychologie positive, notamment les forces, les valeurs et l’auto-compassion, et vous donneront les outils nécessaires pour améliorer votre bien-être.

 

Êtes-vous un introverti ou un extraverti: de quoi s’agit-il?

L’extraversion joue un rôle dans la médiation de la façon dont une personne a tendance à diriger son énergie, c’est-à-dire vers l’extérieur ou vers l’intérieur, et le niveau d’extraversion peut nous aider à comprendre comment un individu est susceptible de réagir et d’interpréter des stimuli externes.

À quel point nous sommes extravertis peut avoir une énorme incidence sur notre vie quotidienne dans une multitude de contextes et il est important de noter qu’il n’y a pas de « meilleur » niveau d’extraversion/introversion – les deux extrémités du spectre ont leurs avantages et leurs inconvénients mais en comprenant où nous nous situons sur l’échelle, nous pouvons aborder les domaines dans lesquels nous manquons peut-être.

Si vous ne savez pas où vous vous situez sur le spectre introverti-extraverti, voici l’endroit pour vous évaluer. Répondez par vrai ou faux à chaque question, en choisissant la réponse qui s’applique à vous le plus souvent.

Êtes-vous un introverti ou un extraverti: Questions

01. Je préfère les conversations individuelles aux activités de groupe.
02. Je préfère souvent m’exprimer par écrit.
03. J’aime la solitude.
04. Il semble que je me soucie moins de la richesse, de la renommée et du statut que mes pairs.
05. Je n’aime pas les bavardages, mais j’aime parler en profondeur de sujets qui comptent pour moi.
06. Les gens me disent que je suis un bon auditeur.
07. Je ne suis pas un grand preneur de risques.
08. J’aime le travail qui me permet de « plonger » avec peu d’interruptions.
09. J’aime célébrer les anniversaires à petite échelle, avec seulement un ou deux amis proches ou membres de la famille.
10. Les gens me décrivent comme « doux » ou « doux ».
11. Je préfère ne pas montrer ou discuter de mon travail avec les autres tant qu’il n’est pas terminé.
12. Je n’aime pas les conflits.
13. Je fais de mon mieux par moi-même.
14. J’ai tendance à réfléchir avant de parler.
15. Je me sens vidé après avoir été dehors, même si je me suis bien amusé.
16. Je laisse souvent passer les appels vers la messagerie vocale.
17. Si je devais choisir, je préférerais un week-end avec absolument rien à faire à un week-end avec trop de choses prévues.
18. Je n’aime pas le multitâche.
19. Je peux me concentrer facilement.
20. En classe, je préfère les cours magistraux aux séminaires.

Êtes-vous un introverti ou un extraverti: Interprétation

Plus vous avez souvent répondu Vrai, plus vous êtes probablement introverti. Beaucoup de faux suggèrent que vous êtes un extraverti. Si vous aviez un nombre à peu près égal de vrais et de faux, alors vous pourriez être un « ambiverti » – oui, il y a vraiment un tel mot.

Pourquoi importe-t-il où vous tombez sur le spectre introverti-extraverti ? Parce que l’introversion et l’extraversion sont au cœur de la nature humaine, un scientifique les appelle « le nord et le sud du tempérament ». Et lorsque vous faites des choix de vie qui correspondent à votre tempérament, vous libérez une vaste réserve d’énergie.

Inversement, lorsque vous passez trop de temps à lutter contre votre propre nature, c’est le contraire qui se produit : vous vous épuisez. J’ai rencontré trop de gens qui menaient des vies qui ne leur convenaient pas – des introvertis avec des horaires sociaux frénétiques, des extravertis avec des emplois qui les obligeaient à rester assis devant leur ordinateur pendant des heures d’affilée. Nous devons tous faire des choses qui ne viennent pas naturellement, parfois. Mais ça ne devrait pas être tout le temps. Cela ne devrait même pas être la plupart du temps.

Ceci est particulièrement important pour les introvertis, qui ont souvent passé une si grande partie de leur vie à se conformer aux normes extraverties qu’au moment où ils choisissent une carrière ou une vocation, il semble parfaitement normal d’ignorer leurs propres préférences. Vous pouvez être mal à l’aise à l’école de droit ou au département marketing, mais pas plus que vous ne l’étiez au collège ou au camp d’été.

Êtes-vous un introverti ou un extraverti: Réflexion

Alors, comment avez-vous trouvé ce quiz ?
Votre résultat vous a-t-il surpris ?
Cela vous a-t-il amené à repenser quoi que ce soit à la façon dont vous vivez votre vie ?

Quelles que soient vos réponses, j’espère que vous trouverez le courage de sortir de votre zone de confort lorsque vous en aurez besoin, mais même alors, d’honorer votre propre tempérament et vos propres préférences quant à la façon dont vous aimez passer votre temps.

Pour citer les mots de Bruce Lee :

Soyez toujours vous-même, exprimez-vous, ayez confiance en vous, ne cherchez pas une personnalité qui réussit et ne la dupliquez pas.

Un message à retenir

Peu importe où vous vous situez sur le spectre de l’extraversion, il n’y a pas de « meilleure » personnalité. Si nous nous efforçons de comprendre nos propres motivations et notre énergie, nous acquérons à notre tour une meilleure compréhension des motivations et de l’énergie de ceux qui nous entourent.

De nombreux conflits entre extravertis et introvertis peuvent être résolus ou évités. Le simple fait d’être conscient qu’il existe une distinction peut suffire à changer votre façon de penser et d’aborder ceux dont le comportement semble étranger au vôtre.

Nous espérons que vous avez apprécié la lecture de cet article. N’oubliez pas de télécharger gratuitement nos trois exercices de psychologie positive.

Références

  • Abernethy, E.M. (1938). Dimensions of Introversion-Extroversion. Journal of Psychology, 6, 217-223
  • Akert, R.M. & Panter, A.T. (1988). Extraversion and the ability to decode nonverbal communication. Personality and Individual Differences, 9, 965-972.
  • Amichai-Hamburger, Y., Wainapel, G., & Fox, S. (2002). “On the Internet no one knows I’m an introvert”: Extroversion, neuroticism, & Internet interaction. Cyber Psychology & Behavior, 5, 125-128.
  • American Trends Panel. (10 Dec. 2015) “Rating Personality Traits.” Pew Research Center: Internet, Science & Tech, American Trends Panel. Retrieved from: www.pewinternet.org/2015/12/11/public-interest-in-science-and-health-linked-to-gender-age-and-personality/pi_2015-12-11_science-and-health_2-01/.
  • Belojevic, G., Slepcevic, V. & Jakovljevic, B. (2001) Mental performance in noise: the role of introversion. Journal of Environmental Psychology, 21, 209–213.
  • Beukeboom, C.J., Tanis, M., & Vermeulen, I.E. (2012). The Language of Extraversion: Extraverted People Talk More Abstractly, Introverts Are More Concrete. Journal of Language and Social Psychology, 32, 191-201.
  • Cattell, R.B. (1965). The Scientific Analysis of Personality. NYC, NY: Penguin Group
  • Codish, D. & ravid, G. (2014). Personality-based gamification – Educational gamification for extroverts and introverts. Proceedings of the 9th Chais Conference for the Study of Innovation and Learning Technologies. Raanana: The Open University of Israel.
  • Conklin, E.S. (1923) The definition of Introversion, Extroversion and Allied Concepts. Journal of Abnormal Psychology and Social Psychology 17, 367-382
  • Diener, E., Larsen, R. J., & Emmons, R. A. (1984). Person Situation interactions: Choice of situations and congruence response models. Journal of personality and social psychology, 47, 580.
  • Eysenck, H.J. (1967). The Biological Basis of Personality. C.C. Thomas: Springfield.
  • Eysenck, M.W. (1982) Attention and Arousal. Berlin: Springer-Verlag.
  • Fischer, H., Wik, G., & Frederikson, M. (1997). Extraversion, neuroticism and brain function: A pet study of personality. Personality and Individual Differences. 23, 345-352
  • Freeman, D. (2008). The MBTI instrument in Asia. Singapore MBTI Asia Conference. Singapore.
  • Freud, S. (1920). A General Introduction to Psychoanalysis. Translated by Stanley Hall, G. New York: Boni and Liveright. Retrieved from:. www.bartleby.com/283/.
  • Guilford, J. P., & Guilford, R. B. (1936). Personality factors S, E, and M, and their measurement. The Journal of Psychology, 2(1), 109-127.
  • Harbaugh, E.R. (2010). The effect of personality styles (level of introversion-extroversion) on social media. Elon journal of undergraduate research in communications, 1, 70-86.
  • Heidbreder, E. (1926). Measuring introversion and extroversion. The Journal of Abnormal and Social Psychology, 21(2), 120–134.
  • Heaton, A.W. & Kruglanski, A.W. (1991). Person Perception by Introverts and Extraverts Under Time Pressure: Effects of Need for Closure. Personality and social psychology bulletin, 17, 161-165.
  • Johnson, D.L., Wiebe, J.S., Gold, S.M., Andreasen, N.C., Hichwa, R.D., Watkins, G.L., & Boles-Ponto, L.L. (1999).Cerebral blood flow and personality: a positron emission tomography study. American Journal of Psychiatry, 156, 252-257.
  • Judge, T. A., Higgins, C. A., Thoresen, C. J., & Barrick, M. R. (1999). The Big Five personality traits, general mental ability, and career success across the life span. Personnel Psychology, 52, 621-652.
  • Khalil, R. (2016). Influence of extroversion and introversion on decision making ability. International journal of research in medical sciences, 4.
  • Kilmann, R.H. & Thomas, K.W. (1975). Interpersonal Conflict-Handling Behavior as Reflections of Jungian Personality Dimensions. Psychological Reports, 37, 971-980.
  • Lei, X., Yang, T. & Wu, T. (2015). Functional neuroimaging of extraversion-introversion. Neuroscience Bulletin, 31, 663.
  • McAdams, D. (2017, January 12). The two kinds of stories we tell about ourselves [Interview by E. Smith]. Retrieved March 20, 2019, from https://ideas.ted.com/the-two-kinds-of-stories-we-tell-about-ourselves/
  • Myers, I. B., McCaulley, M. H., Quenk, N. L., & Hammer, A. L. (1998). MBTI Manual: A guide to the development and use of the Myers-Briggs Type Indicator (3rd ed.). Palo Alto, CA: Consulting Psychologists Press
  • Naci-Kayaoglu, M. (2013). Impact of extroversion and introversion on language-learning behaviors. Social behavior and personality, 41, 819-826.
  • Noman, R. (2016). Influence of extroversion and introversion on decision making ability. International Journal of Research in Medical Sciences. 1534-1538. 10.18203/2320-6012.ijrms20161224.
  • O’Connor, P.J., Gardiner, E., & Watson, C. (2016). Learning to relax versus learning to ideate: Relaxation-focused creativity training benefits introverts more than extraverts. Thinking Skills & Creativity, 21, 97-108.
  • Pickering, A.D., Corr, P.J., Powell, J.H., Kumari, V., Thornton, J.C., & Gray, J.A. (1997). Individual differences in reactions to reinforcing stimuli are neither black nor white: To what extent are they Gray? In H. Nyborg (Ed.), The scientific study of human nature: Tribute to Hans J. Eysenck at eighty. Amsterdam: Elsevier Science B.V.
  • Jung, C.G. (1921). Psychological Types. In G. Ardler & R.F.C. Hull (Eds.). The Collected Works of C.G. Jung. Complete Digital Edition. Retrieved from https://www.jungiananalysts.org.uk/wp-content/uploads/2018/07/C.-G.-Jung-Collected-Works-Volume-6_-Psychological-Types.pdf
  • Richard, L. (1993). The Lawyer Types. The ABA Journal, July.
  • Roback, A.A. (1927) The Psychology of Character, With a Survey of Temperament. Journal of Philosophical Studies, 3, 123
  • Rutter, D. R., Morley, I. E. & Graham, J. C. (1972). Visual interaction in a group of introverts and extraverts. European Journal of Social Psychology, 2, 371-384.
  • Scherdin, Mary Jane (1994) Vive la différence: Exploring librarian personality types using the MBTI. In Discovering Librarians: Profiles of a Profession, 125–156. Chicago, IL: Association of College and Research Libraries, American Library Association.
  • Stough, C., Brebner, J., Nettelbeck, T., Cooper, C.J., Bates, T. & Mangan, G.L. (1996), The relationship between intelligence, personality and inspection time. British Journal of Psychology, 87: 255-268.
  • Suslow, T., Kugel, H., Reber, H., Dannlowski, U., Kersting, A., Arolt, V., Heindel, W., Ohrmann, P., & Egloff, B. (2010). Automatic brain response to facial emotion as a function of implicitly and explicitly measured extraversion. Neuroscience, 167, 111-123.
Vous pouvez également profiter de :
Identité personnelle: de quoi s’agit-il? Comment la bâtir?
error: