Ce que les journaux d’Einstein nous apprennent sur la concentration, le jeu et la créativité

par | Juil 21, 2023

De nombreux créateurs, écrivains, innovateurs et penseurs originaux célèbres de notre génération tiennent des journaux – pour beaucoup, c’est une nécessité créative, pour d’autres, un lieu d’exploration et pour certains une forme d’art en soi. Que nous apprennent les journaux d’Einstein?

« Il n’y a que deux manières de vivre ta vie. L’une comme si rien n’était un miracle. L’autre est comme si tout est un miracle. » – Albert Einstein

 

Le journal de voyage d’Albert Einstein aux États-Unis a enregistré ses expériences à l’étranger de novembre 1930 à juin 1931. (Photo: L’Université hébraïque de Jérusalem)

 

1. Utilisez les journaux pour faire un travail ciblé et approfondi

«Ce n’est pas que je sois si intelligent; c’est juste que je reste plus longtemps avec des problèmes. – Albert Einstein

la meilleure façon d’accomplir un travail plus significatif est de travailler en profondeur,  en travaillant dans un état de concentration élevée sans distractions sur une seule tâche.

Peu de gens réalisent qu’il a fallu plus d’une décennie pour qu’Einstein reçoive le prix Nobel pour l’idée qu’il avait initialement explorée dans ses journaux en 1902 et encore moins réalisent qu’il a passé encore plus de temps à développer ses idées dans ses écrits et ses journaux.

Einstein's Notebook on Relativity - Front and Back CoverCarnet d’Einstein sur la relativité – Couverture avant et arrière

Le carnet de notes de Zurich d’Einstein devrait servir d’inspiration à tout être humain essayant d’accomplir un travail qui exige de la discipline et du dévouement – une œuvre d’art, un livre, une écriture ou l’avancement des connaissances humaines dans un certain domaine, nous pourrions tous bénéficier de la lecture de ses œuvres méticuleuses du carnet de Zurich.

2. Combinez le jeu avec le travail (et la journalisation)

« Le jeu combinatoire semble être la caractéristique essentielle de la pensée productive », a écrit Einstein dans une lettre à un chercheur qui étudiait le processus de pensée des mathématiciens.

Einstein Playing ViolinEinstein jouant du violon – avec piano en arrière-plan

Le point ci-dessus de faire un travail approfondi et concentré peut vous faire imaginer Einstein enfermé dans une pièce tête baissée sur sa table et travaillant dans ses journaux pendant des heures, voire des jours. Cependant, c’est tout le contraire de la façon dont Einstein a abordé le travail et son articulation des idées.

« Je suis tombé amoureux d’Albert parce qu’il jouait si bien Mozart au violon » « Il joue aussi du piano. La musique l’aide quand il réfléchit à ses théories. Il va dans son bureau, revient, frappe quelques accords au piano, note quelque chose, retourne dans son bureau », note sa seconde épouse Elsa.

Non seulement il jouait du piano et du violon, mais cela ne le dérangeait pas non plus de jouer quelques puzzles au dos de ses journaux de travail.

Einstein puzzle from his zurich notebook

Puzzle d’Einstein relatif aux wagons sur les rails de son carnet de notes de Zurich

 

3. Gardez différents types de journaux pour explorer la diversité

« L’important, c’est de ne pas arrêter de se remettre en question. La curiosité a sa raison d’être. On ne peut s’empêcher d’être émerveillé lorsqu’on contemple les mystères de l’éternité, de la vie, de la merveilleuse structure de la réalité. C’est assez si l’on essaie simplement de comprendre un peu de ce mystère chaque jour.

Conseils du vieil homme à la jeunesse : « Ne perdez jamais une sainte curiosité. » Life Magazine (2 mai 1955) p. 64″ d’Albert Einstein

Einstein tenait non seulement des journaux liés au travail technique, mais tenait également d’autres types de journaux qui lui permettaient d’explorer une vision plus large de la vie.

Par exemple, dans son journal de voyage au Japon, en Palestine et en Espagne, il explore son désir d’une « vie normale » alors qu’il se sentait hanté par les exigences de sa renommée accrue et de son statut de célébrité. De plus, il fait des commentaires assez explicites (et controversés) sur les Japonais et les Chinois.

Un autre exemple de son carnet de voyage était quand il est allé aux États-Unis dans lequel il a essayé de dessiner… ce qui ressemble à un dauphin. Il voulait élargir son état d’esprit grâce à son son journal, et observait le monde au-delà de ses quatre murs.

Einstein Travel Journal to USA - with a sketch of an ocean animalJournal de voyage d’Einstein aux États-Unis – avec un croquis d’un animal marin

En plus des journaux de voyage, le journal tenu par Johanna Fantova sur Einstein révèle également que le savant écrivait des blagues et des poèmes pour s’amuser.

Par exemple, il a écrit ceci à Fantova quand les deux étaient séparés ;

« Épuisé d’un long silence

C’est pour vous montrer clairement à quel point

Vos pensées resteront toujours assises dans le petit grenier de mon cerveau.

L’habitude d’Einstein de tenir différents types de journaux nous rappele de suivre un équilibre délicat entre le flux structuré et libre de la journalisation. La journalisation ne doit pas se limiter au travail, elle a vocation à être utilisée pour améliorer tous les domaines de la vie, afin de développer une conscience de soi plus profonde.

Einstein and Elsa's Visit to JapanLa visite d’Einstein et d’Elsa au Japon – Source

4. Les journaux et l’écriture comme extension de soi

« Hors de l’encombrement, retrouvez la simplicité. – Albert Einstein

Plus tard, Einstein était très préoccupé par sa réputation dans le monde scientifique, où au moment de sa mort, l’accent s’était éloigné de ses travaux sur la relativité. En outre, il a commencé à analyser de manière critique (et à regretter) certaines des choses qu’il avait influencées – y compris sa lettre au président des États-Unis concernant la bombe atomique.

Au milieu de ce dilemme ou de cette crise existentielle, il s’est tourné vers l’écriture et les livres pour s’assurer qu’un héritage «humanitaire» de lui soit laissé après sa mort.

Cette tendance à utiliser les outils humains de base de l’écriture et de la communication pour se projeter a été la plus inspirante pour moi. Peut-être que c’est biaisé parce que je vise à être une meilleure communicante et un écrivain moi-même.

Cependant, plus important encore, ce sont ces écrits et ces lettres qui ont laissé derrière eux l’héritage d’un homme que nous n’aurions pas connu autrement. Très peu de gens utilisent leur popularité et leur renommée pour diffuser des messages sur la paix et le progrès humain aussi délibérément et explicitement qu’Einstein l’a fait dans ses dernières années.

Enfin, pour ceux qui tiennent passionnément leurs journaux, la leçon que nous pouvons tirer ici est que les journaux et les entrées que nous accumulons au fil des ans servent de transcription d’une histoire vraie et engageante que vous pouvez revoir plus tard dans la vie.

Tenir des journaux comme Einstein

Vous n’avez pas besoin d’être aussi créatif, scientifique ou innovateur qu’Einstein pour que cette pratique en vaille la peine.

La tenue d’un journal vous aidera à établir des priorités, à clarifier votre pensée et à accomplir vos tâches les plus importantes, plutôt que des tâches urgentes et chargées. Jim Rohn a dit dit: « Si vous voulez vraiment devenir une personne riche, puissante, sophistiquée, en bonne santé, influente, cultivée et unique, tenez un journal. »

Albert Einstein Riding a Bike

Sources: Carnet de notes de Zurich d’Einstein


Comme une bonne alimentation, la pratique des Pages du Matin est un élément clé d’une meilleure santé physique et mentale; en plus d’une plus grande énergie et d’un sentiment général de bien-être.

Révélez l'artiste en vous: 12 Jours de Pages du matin - 1500 pixels-1703 pixels

 

 

Vous pouvez également profiter de :
Découvrez 3 clés du leadership intérieur
error: