Rejoignez les rangs des leaders qui réussissent en maîtrisant les techniques de questionnement socratique !

par | 24 Fév 2023

Dans cet article, nous allons plonger dans le pouvoir du questionnement socratique et comment il peut vous aider à devenir un leader performant.

Avant de continuer, nous avons pensé que vous aimeriez télécharger gratuitement le guide du questionnement socratique. Grâce à cette technique ancienne, vous apprendrez à poser des questions qui remettent en question les hypothèses, clarifient les concepts et stimulent la pensée critique.

 

 

« Je sais que vous ne me croirez pas, mais la plus haute forme d’excellence humaine est de se remettre en question et de remettre les autres en question. » – Socrate

Qu’est ce que le questionnement socratique?

Le questionnement socratique est une méthode d’enquête qui cherche à explorer des idées, des concepts et des croyances complexes en posant des questions qui remettent en question les hypothèses, clarifient le sens et révèlent les principes sous-jacents.

 

Socrate était l’un des philosophes les plus influents de l’histoire et sa méthode de questionnement a été utilisée pendant des siècles pour promouvoir la pensée critique et les compétences en résolution de problèmes. En maîtrisant les techniques de questionnement socratique, vous aussi pouvez devenir un leader efficace qui inspire et motive les autres.

 

Dans cet article, nous couvrirons les bases du questionnement socratique, y compris  comment il peut être appliqué dans des situations réelles. Nous explorerons également différents types de questions qui peuvent être utilisées pour encourager une réflexion et une compréhension plus approfondies parmi les membres de votre équipe

La clé du questionnement socratique est qu’il est systématique, discipliné, et profond.

« La seule vraie sagesse est de savoir que vous ne savez rien. » – Socrate

Nous ne pouvons plus nous permettre d’ignorer les stratégies qui favorisent la pensée critique et les compétences en résolution de problèmes. Il est temps de procéder à un examen approfondi de ce qui constitue une bonne question et de la manière dont chacun de nous peut  bénéficier de la curiosité.

Comment expliquer la méthode socratique ?

La méthode socratique est une forme d’enquête qui consiste à poser des questions pour stimuler la pensée critique et exposer les contradictions dans ses propres croyances.

La méthode implique un dialogue entre deux personnes ou plus dans lequel les participants cherchent à comprendre les croyances de l’autre et à découvrir la vérité à travers un processus de questionnement et d’examen.

Le questionnement socratique et la pensée critique

La pensée critique implique une réflexion critique sur les idées, les concepts, les arguments et les problèmes. Cela signifie être capable de penser de manière indépendante, d’analyser les idées de manière logique et d’évaluer les revendications de manière objective. On s’attend à ce que les personnes développent ces compétences lorsqu’ils utilisent le questionnement socratique. Elles apprennent à remettre en question leurs propres croyances et celles des autres, et ils acquièrent de l’expérience dans l’évaluation des preuves, le raisonnement à partir des faits et l’appui de leurs conclusions par des raisons.

4 Attributs des questions socratiques

Par-dessus tout, il est essentiel de se rappeler que le questionnement socratique doit être exempt de confusion. Les questions socratiques doivent être:

  1. Concises, dirigées et claires: L’attention reste sur le questionné et doit éviter le jargon et réduire la confusion.
  2. Ouvertes, mais avec des buts: Le questionné est invité à s’engager activement, avec une justification claire derrière chaque question.
  3. Concentrées mais provisoires: L’accent est mis sur le problème en discussion, mais ne présume pas que le questionné a la réponse.
  4. Neutres: L’interrogation ne suggère pas qu’il y a une réponse correcte ou préférée.

 

Le questionnement socratique et l’amélioration des processus

L’amélioration des processus est le processus d’amélioration des systèmes et des processus existants. Dans les affaires, cela peut impliquer la rationalisation des opérations, la réduction des coûts, l’augmentation de l’efficacité, etc. Dans l’éducation, l’amélioration des processus peut inclure de meilleures façons d’enseigner, d’évaluer et de récompenser les étudiants. Le questionnement socratique peut aider à améliorer un processus car il aide les facilitateurs d’amélioration à devenir des communicateurs plus efficaces et il permet aux membres de l’équipe de développer des compétences de pensée critique. L’animateur peut orienter les discussions en posant des questions ouvertes telles que:

  • « Qu’en pensez-vous ? » ou
  • « Pourquoi avez-vous choisi cette option ? »

 

Quelles sont les 5 questions socratiques ?

Les cinq questions socratiques sont :

  1. Que voulez-vous dire par là?
  2. Comment savez-vous?
  3. Pouvez-vous me donner un exemple?
  4. Quelles en sont les conséquences ?
  5. Quel est le contre-argument ?

Les 9 types de questions socratiques

Récemment, les six types de questions socratiques de R.W. Paul ont été étendus à neuf types (Foundation for Critical Thinking)

1. Clarification : quelle est votre compréhension ?
2. Hypothèses probantes : comment le savez-vous ?
3. Approfondir les justifications, les raisons et les preuves : pourquoi croyez-vous ce que vous faites ?
4. Questionner les points de vue et les perspectives : quelles autres possibilités existent ?
5. Explorer les implications et les conséquences : que se passera-t-il si nous ne changeons pas ?
6. Questionner la question : Existe-t-il une autre façon d’aborder ce problème ?

7. Explorer les concepts: Quelle est l’idée principale?

8. Sonder les interférences et les interprétations: À quelles conclusions arrivons-nous?

9. Questions qui sondent les implications et les conséquences: Quand vous dites, qu’insinuez-vous ?

➥ Questionnement socratique #1: Les questions de références

Celles-ci sont conçus pour élucider les connaissances préalables  et pour vérifier la compréhension. Elles se concentrent souvent sur la forme ou la signification des structures et des items du langage, et le questionneur connaît déjà la réponse:

  • Que signifie?
  • Quand utilisons-nous …..?
  • Qu’est-ce qui vient après…..?
  • Quel est le contraire de …..?
  • Où est le stress dans …..?

➥ Questionnement socratique #2: Les questions référentielles

Celles-ci demandent à au questionné de fournir des informations, de donner un avis, d’expliquer ou de clarifier. Elles se concentrent souvent sur le contenu plutôt que sur la langue, nécessitent des questions de « suivi » ou « d’approfondissement », et la réponse n’est pas nécessairement connue de celui qui questionne.

  • Qu’en pensez-vous …..?
  • Avez-vous déjà….quand/où…..?
  • Si vous aviez…..quoi…..?
  • Quelle sorte de …..?
  • Comment tu …..?

Les meilleures questions référentielles sont celles qui sont « divergentes » ou « ouvertes » en ce sens qu’elles sont larges, peuvent avoir plusieurs réponses et nécessitent un niveau de réflexion plus élevé de la part des apprenants.

➥ Questionnement socratique #3: Les questions ouvertes/divergentes

Celles-ci sont idéales pour développer des compétences telles que déduire, prédire, vérifier et résumer, ainsi que pour obtenir plus de langage. Les questions ouvertes qui sondent et suscitent une réflexion et un traitement approfondis de l’information sont utiles pour impliquer les questionnés en vue d’un apprentissage plus approfondi. Les questions divergentes ont plusieurs réponses possibles et encouragent à être créatifs ou à exprimer les idées. Si elles sont en groupe, les personnes ont l’occasion d’apprendre à partir d’une variété de perspectives.

➥ Questionnement socratique #4: Les questions fermées/convergentes

Celles-ci ont des réponses correctes plus étroitement définies qui peuvent être rappelées de mémoire et nécessitent peu de réflexion ou d’originalité. Les questions fermées sont courantes dans les tests conventionnels. Les questions fermées telles que celles nécessitant une réponse Oui/Non, ou une réponse parmi quelques options possibles (choix multiples) peuvent être utiles pour vérifier rapidement la compréhension. Les questions convergentes ont une bonne réponse acceptable ; les questionnés sont tenus de régurgiter une certaine réponse basée sur la sagesse conventionnelle.

➥ Questionnement socratique #5: Les questions à faible risque

Celles-ci n’ont pas de bonne ou de mauvaise réponse. Les exemples incluent demander l’opinion des questionnés sur quelque chose, ou simplement demander ce qui leur vient à l’esprit lorsque vous introduisez une idée ou un concept. Ces types de questions sont les plus efficaces pour lancer la discussion.

➥ Questionnement socratique #6: Les questions de clarification

Ces questions vous aident à clarifier votre réflexion ou celle de quelqu’un d’autre sur un sujet:

  • Que voulez-vous dire par…….?
  • Quel est votre point principal ?
  • Comment ………… se rapporte-t-il à ………….?
  • Pourriez-vous dire cela d’une autre manière?
  • Selon vous, quel est le principal problème ?
  • Quel est le lien avec notre discussion/problème/problème ?
  • Pouvez-vous résumer ce que vous avez lu ou entendu ?
  • Pouvez-vous donner un exemple?
  • Pourriez-vous expliquer cela davantage?
  • Pourquoi dites vous cela?

➥ Questionnement socratique #7: Les questions d’hypothèse

Des hypothèses sont parfois faites sans aucune preuve ou preuve tangible. Ces questions aident à déterminer si les hypothèses fournissent un résultat tangible ou acceptable:

  • Quelle est l’hypothèse que vous faites?
  • Quelle hypothèse est faite ici ?
  • Pourquoi avez-vous fait cette hypothèse?
  • Que pourrions-nous supposer à la place ?
  • Comment justifiez-vous l’hypothèse que vous avez faite?
  • Quelles preuves l’auteur fournit-il pour justifier ses hypothèses ?
  • Pouvez-vous donner la ou les raisons pour lesquelles vous avez fait cette hypothèse ?

➥ Questionnement socratique #8: Les questions de raisonnement

Les questions de raisonnement aident à déterminer une cause, une explication ou une justification des découvertes ou des conclusions de quelqu’un:

  • Quel serait un exemple de cela?
  • Pourquoi dites vous cela?
  • Pourquoi pensez-vous que c’est juste?
  • Qu’est-ce qui vous a amené à cette croyance ?
  • Comment cela s’applique-t-il à ce cas?
  • Qu’est-ce qui vous convaincrait du contraire ?
  • Comment pourrions-nous faire pour savoir si c’est vrai?
  • Par quel raisonnement êtes-vous arrivé à cette conclusion ?
  • Qui est en mesure de savoir si c’est le cas?
  • Ces raisons sont-elles suffisantes ?
  • Pourriez-vous expliquer les raisons de votre déclaration ?

➥ Questionnement socratique #9: Les questions de perspective/point de vue

​Ces questions clarifient / déterminent les différentes perspectives et points de vue sur un sujet et pourquoi ces positions ont été prises.

  • Quels sont les points de vue proposés ici ?
  • Un point de vue a-t-il un argument plus fort que l’autre ? Si oui de quelle manière ?
  • Avec quel point de vue ou perspective êtes-vous d’accord ? Pourquoi?
  • Qu’est-ce qu’un point de vue/perspective alternatif(e) ?
  • En quoi les deux points de vue diffèrent-ils dans leur argumentation ?
  • Quel serait le point de vue opposé ?
  • Y a-t-il des éléments communs aux deux points de vue ?

➥ Questionnement socratique #10: Les questions sur les conséquences/implications

Ces questions se concentrent sur ce qui se passe après qu’un événement se soit produit et explorent les résultats ou les conséquences de l’action ou des actions:

  • Quelles sont les conséquences/implications de cette action ?
  • Les conséquences justifient-elles l’action entreprise?
  • Qu’est-ce que tu sous-entends par là ?
  • Que pouvez-vous déduire de ces informations ?
  • Que pourrait-il se passer d’autre à la suite de cette action/décision ? Pourquoi?

➥ Questionnement socratique #11: Les questions sur les questions

Ces questions vous aident à réfléchir à votre façon de penser:

  • La ou les questions posées sont-elles conformes aux paramètres de la tâche ?
  • Avez-vous formulé des questions appropriées pour répondre à la tâche/au problème ?
  • Vos questions couvrent-elles tous les aspects du sujet (pour fournir une réponse équilibrée) ?
  • Ces questions sont-elles ouvertes ou fermées ?
  • Ces questions sont-elles convergentes ou divergentes ?
  • Cette question est-elle facile ou difficile à répondre ? Pourquoi?
  • Quelles autres questions pourrait-on poser sur ce sujet ?

15 exemples de questionnement socratique

Lorsqu’il est utilisé efficacement, le questionnement socratique est une technique convaincante pour explorer les problèmes, les idées, les émotions et les pensées. Cela permet d’aborder et d’analyser les idées fausses à un niveau plus profond que les questions de routine.

3 questions de clarification

  1. Que voulez-vous dire quand vous dites X ?
  2. Pourriez-vous expliquer davantage ce point?
  3. Pouvez vous donner un exemple?

3 questions pour les hypothèses difficiles

  1. Existe-t-il un point de vue différent ?
  2. Quelles hypothèses avons-nous ici ?
  3. Vous dites que… ?

3 questions de preuve et raisonnement

  1. Pouvez-vous donner un exemple qui appuie ce que vous dites ?
  2. Pouvons-nous valider cette preuve?
  3. Avons-nous toutes les informations dont nous avons besoin ?

2 questions de points de vue alternatifs

  1. Existe-t-il des points de vue alternatifs ?
  2. Comment quelqu’un d’autre pourrait-il répondre, et pourquoi ?

2 questions d’implications et de conséquences

  1. Comment cela affecterait-il quelqu’un ?
  2. Quelles en sont les implications à long terme ?

2 questions pour remettre la question en question

  1. Selon vous, qu’est-ce qui était important dans cette question ?
  2. Quelle aurait été une meilleure question à poser ?
Un message à retenir

Le questionnement socratique peut être utilisé pour poursuivre des pensées et des idées dans de nombreuses directions et à de nombreuses fins. Il peut explorer des idées complexes, révéler des vérités, affronter des problèmes, remettre en question des hypothèses, analyser des concepts et remettre en question ce que nous comprenons comme étant la vérité. La clé du questionnement socratique est qu’il est systématique, discipliné, et profond.

Nous espérons que vous avez été inspiré par la lecture de cet article. N’oubliez pas de télécharger gratuitement le guide du questionnement socratique

 

 

(Lire aussi: Libérez votre philosophe intérieur : 30 questions socratiques stimulantes à vous poser.)

Références

  • Beck, A. T., & Dozois, D. J. (2011). Cognitive therapy: Current status and future directions. Annual Review of Medicine, 62, 397–409.
  • Chew, S. W., Lin, I. H., & Chen, N. S. (2019). Using Socratic questioning strategy to enhance critical thinking skills of elementary school students. Paper presented at the 2019 IEEE 19th International Conference on Advanced Learning Technologies (ICALT), Maceió, Brazil.
  • Clark, G. I., & Egan, S. J . (2015). The Socratic method in cognitive behavioural therapy: A narrative review. Cognitive Therapy and Research, 39(6), 863–879.
  • Downey, M. (2003). Effective coaching: Lessons from the coach’s coach (2nd ed.). Thomson/ Texere.
  • Honderich, T. (2005). The Oxford companion to philosophy. Oxford University Press.
  • James, I. A., Morse, R., & Howarth, A. (2010). The science and art of asking questions in cognitive therapy. Behavioural and Cognitive Psychotherapy, 38(1), 83–93.
  • Lancer, N., Clutterbuck, D., & Megginson, D. (2016). Techniques for coaching and mentoring (2nd ed.). Routledge.
  • Neenan, M. (2008). Using Socratic questioning in coaching. Journal of Rational-Emotive & Cognitive-Behavior Therapy, 27(4), 249–264.
  • Overholser, J. (2018). The Socratic method of psychotherapy. Columbia University Press.
  • Paul, R., & Elder, L. (2016). The thinker’s guide to the art of Socratic questioning. The Foundation for Critical Thinking.
  • Raphael, F., & Monk, R. (2003). The great philosophers. Routledge.
  • Reis, R. (2003). The Socratic method: What it is and how to use it in the classroom. Tomorrow’s Professor Postings. Retrieved June 10, 2020, from https://tomprof.stanford.edu/posting/810
  • Walsh, J. A., & Sattes, E. D. (2011). Thinking through quality questioning: Deepening student engagement (1st ed.). Corwin.
  • Wasserman, S. (2017). The art of interactive teaching: Listening, responding, questioning (1st ed.). Routledge.

 

Vous pouvez également profiter de :
N’attendez pas jusqu’à demain
error: