Coaching PNL: États et ancres PNL - 750 pixels-500 pixels

États et ancres PNL: de quoi s’agit-il? Imaginez :

  1. Un chirurgien qui insiste religieusement pour passer cinq minutes à jouer au même jeu vidéo vieux de vingt ans avant d’aller au théâtre.
  2. Une rock star, entendant les chants de dix mille fans, se regarde dans le miroir en répétant un compliment qu’un personnage a fait à un autre dans son film préféré.
  3. Une championne sportive qui lace toujours ses chaussures de course dans le même ordre tout en chantant une certaine chanson.

Quel est le point commun entre ces exemples ?

Ce sont tous des exemples d’interprètes qui ont trouvé un moyen de contrôler leur état ; peu importe à quel point cela peut sembler idiot et sans rapport avec la tâche à accomplir pour le monde extérieur.

Qu’est-ce que l’état et pourquoi est-il important ?

Gérer notre propre état et influencer l’état des autres est l’une des compétences les plus importantes dans la vie. La majorité des gens prendront des décisions logiquement, mais c’est leur état et la force de leur état qui les amèneront à agir et à persévérer dans une action dans les moments difficiles.

C’est une partie importante de notre intelligence émotionnelle.

Un moyen utile de développer des compétences d’état est de commencer à remarquer l’impact de divers états sur nous et sur les autres.

Il existe des centaines d’états utiles et différentes combinaisons d’états sont utiles dans différentes situations. Un état utile pour le développement est la curiosité. D’autres incluent la férocité, l’espièglerie et la tendresse.

Un point de départ utile consiste à identifier un certain nombre d’états qui sont utiles dans diverses situations. Quel impact ont-ils sur nous ? Quel impact ont-ils sur ceux qui nous entourent ?

Tous les états peuvent être utiles en fonction du contexte et de la façon dont nous les utilisons. Parcourez la liste d’états suivante. Quels sont susceptibles d’être utiles dans une variété de contextes ? Lesquels sont susceptibles d’être moins qu’utiles ?

Combinaison utile d’états

  • Atteindre l’impossible : Curiosité, passion, objectif, puis autonomie et maîtrise – suivis d’une série d’objectifs finaux, moyens et clairs, petits et à court terme. (De Steven Kotler)
  • Réussir n’importe quoi : Temps, attention, cerveau (réseau), motivation (Stephen Christopher)
  • Être coaché : Ambition, courage, discipline, honnêteté (Adapté de Marshall Goldsmith)
  • Charisme (séduction) : Énergique, authentique, connexion humaine, vulnérabilité courageuse, conviction, amusement. (De Charlie H)
  • Change Work : Férocité, espièglerie et tendresse (De Stephen Gilligan)
  • Créer de l’art : curiosité, générosité et connexion (de Seth Godin)
  • Gratitude : Acceptation, allocation et réception
  • Relations 1 : gentillesse, vulnérabilité partagée, compréhension et écoute (de l’école de la vie)
  • Relation 2 : Attraction, amitié, partenariat (De Paul Dobransky)
  • Compétences de vie : conscience de soi, scepticisme, tolérance au risque, compassion, patience (de Mark Manson)
Vous pouvez également profiter de :
Syndrome de l’imposteur : nous nous sentons tous parfois comme des fraudeurs

 

États individuels utiles

  • Accepter, Action, Ajouter de la valeur, Apprécier, Accessible, En colère (Attention !), Authentique, Conscient*
  • Équilibré, Bastard (Care !), Bâtiment, « Bring it on »,
  • Capable, Charismatique, Calme, Attentionné / Indifférent*, Chaotique, Enfantin*, Compétent, Confus*, Connecté, Contrôleur, Difficile, Créatif, Curieux*
  • Dansant, Audacieux, Destructeur, Déterminé*
  • Habiliter, Encourager, Engager*, Engager
  • Effrayant (Attention !), Féroce*, Flow, Concentré, Amusant
  • Scintillant, brillant
  • Gratitude
  • Haute énergie, humain
  • Humble, Humilité
  • Inspirant, Intéressé, Intuitif
  • Jugement / Pas de jugement*
  • Kick-Ass, sachant / ne sachant pas *
  • Niveau, Ecoute*
  • Espiègle*, Motivé
  • Optimiste*, Ouvert*
  • Persuasif, État « Panthère », Enjoué*, Présent, Professionnel, Puissance (Attention !)
  • Implacable, Résilient*
  • Séduisant
  • Offre*
  • Utiliser n’importe quoi
  • Chaud, Émerveillement, Démolition

Remarques

  • Nous ne pouvons pas contrôler notre état de manière absolue (nous sommes des humains, pas des machines), mais nous pouvons l’influencer et le diriger.
  • Rappelez-vous que la plupart des défis peuvent être résolus grâce à une application de férocité, de tendresse ou d’espièglerie.
  • Avant une réunion, il est utile de planifier les trois états les plus utiles pour pouvoir y accéder lors de cette réunion, par exemple : engagé, intéressé, déterminé et vérifiant de temps en temps pour demander : « sommes-nous dans le meilleur état pour résoudre ce problème ? ”
  • Lors de l’exploration des états, il peut être utile d’explorer les contraires. La personne la plus flexible est souvent celle qui réussit le mieux. Et une façon d’améliorer notre flexibilité est d’explorer les contraires. Par exemple, il est parfois utile d’être dans un état de « savoir », principalement si nous enseignons de manière traditionnelle. Cependant, lorsque nous apprenons, il est souvent préférable d’être dans un état de « ne pas savoir », ouvert et respectueux de ceux qui donnent des informations.
  • Explorez des états clairement bénéfiques. La plupart d’entre nous passent suffisamment de temps dans des états moins qu’utiles, même sans pratique – mais quand quelqu’un a maîtrisé l’accès aux états utiles, il peut alors essayer d’explorer et de trouver des utilisations pour ceux qui ne semblent pas utiles à première vue. De nombreux états apparemment inutiles, comme la peur et la colère, peuvent être utilisés avec parcimonie pour nous motiver. L’art ne doit pas être contrôlé par eux.

Comment pouvons-nous diriger notre état

  • En utilisant nos souvenirs et notre imagination. Lorsque nous nous concentrons sur un souvenir spécifique et parcourons chaque sens (en PNL, les sens sont appelés modalités), c’est-à-dire ce que nous voyons, entendons, ressentons, goûtons et sentons, et que nous nous concentrons sur les qualités de chaque sens (en PNL, les qualités de chaque sens est appelé sous modalités), on amplifie la mémoire pour ramener l’état au présent. Nous pouvons alors ancrer cet état, le rendant facilement accessible à l’avenir. Nous pouvons exécuter une routine similaire en utilisant notre imagination, en imaginant un scénario fictif conçu pour nous inspirer cet état spécifique.
  • En modifiant notre physiologie et notre respiration. Nous ressentons naturellement des états chez les autres par leur posture, leur respiration et le ton de leur voix. Le contraire est vrai. Assumer les traits physiques externes d’un état – son rythme respiratoire et sa posture – changera notre état émotionnel.
  • Par les questions, on se pose et on pose aux autres. Si nous nous demandons et/ou demandons aux autres pourquoi ils ont échoué, nous risquons de les conduire à un état négatif. Si nous nous demandons comment nous allons réussir la prochaine fois, nous sommes plus susceptibles de mener à un état positif.
  • Par nos croyances et les histoires que nous racontons. Lorsque nous croyons que ce que nous faisons a un objectif clair qui sera bénéfique pour nous et pour les autres, cela réduit l’intensité de tout état négatif et augmente l’intensité de tout état positif. Si nous croyons que nous bénéficions d’une activité, nous sommes susceptibles d’être dans un meilleur état que si nous pensons que c’est inutile. Il y a du vrai dans le dicton si nous croyons que nous pouvons, nous réussirons probablement. Si nous croyons que nous ne pouvons pas, nous n’essaierons probablement pas, et cela réduit considérablement nos chances de succès.
  • Par l’acceptation. Lorsque nous acceptons une situation, elle perd son pouvoir sur nous et réduit tout état négatif. Des disciplines telles que la méditation augmentent notre capacité à accepter tout ce que la vie nous réserve, à en tirer le meilleur parti, puis à aller vers ce que nous voulons.
Vous pouvez également profiter de :
30 affirmations positives d'estime de soi

Idées pour gérer un état inconfortable

Traitez un état inconfortable comme un messager, indispensable à écouter, mais pas forcément invité dans la maison ! Considérez une stratégie d’état telle que la colère, la frustration, l’irritation, l’agacement, eh bien, peu importe, idiot humain – à la curiosité, quelle est la meilleure action que je puisse prendre maintenant

Ancrage PNL – Qu’est-ce qu’une ancre en PNL ?

Une façon d’influencer les états consiste à utiliser des ancres – Un stimulus / déclencheur qui entraîne une réponse particulière en nous. Les ancres peuvent être délibérées ou accidentelles, manifestes ou cachées.

Vous pourriez décrire l’ancrage (comme avec beaucoup de PNL) comme la prise de contrôle d’un phénomène naturel : la façon dont nous formons des associations et comment ces associations peuvent nous ramener à un état particulier.

Vous pouvez, par exemple, associer l’odeur du pain à une chanson particulière à travers une expérience d’enfance dont vous vous souvenez à peine. Il n’y a pas de lien logique entre le pain et la chanson autre que le fait que vous les ayez vécus simultanément.

Les ancres de tir vous permettent de prendre le même déclencheur et de le rendre portable, comme vous taper sur les doigts ou imaginer l’odeur du pain. On peut alors se mettre dans les états qu’on veut quand ils nous sont utiles.

Les mots sont souvent des points d’ancrage solides – Mais pendant que nous parlons, notre public peut avoir une réponse émotionnelle très différente de celle à laquelle nous nous attendons. C’est parce qu’ils auront leur propre interprétation et expériences des mots. Idéalement, nous mettrons à jour notre choix de mots en fonction de la réponse réelle du public et ne nous en tiendrons pas à notre anticipation de la façon dont il devrait réagir.

Vous pouvez également profiter de :
Quand et pourquoi ressentons-nous la joie ?

Exercices suggérés

1- Choisissez quelqu’un qui inspire les autres. Quels états présente -il ?
Sélectionnez une réunion à laquelle vous allez assister. Imaginez une partie essentielle de la réunion et :

  • a) Jouez un film dans votre esprit sur la façon dont cela se passe. Choisissez un mot pour le décrire.
  • b) Choisissez trois États applicables auxquels accéder pendant la réunion.
  • c) Imaginez la rencontre avec vous pouvant accéder à ces états. Choisissez un mot pour la décrire. Qu’est-ce qui a changé dans la réunion imaginaire, grande ou petite ?

2- Imaginez que vous êtes sur le point de présenter à un groupe:

  1. Dans quels états le public est-il susceptible d’être au début ? Nommez 3 ou 4.
  2. Dans quel état voudriez-vous qu’ils soient à la fin ? (Nous utiliserons cela comme exercice plus tard.)

3- Imaginez que quelqu’un est déprimé. Il pourrait être trop difficile de l’aider à bouger pour être enthousiastes en une seule fois: Quelle séquence graduelle d’états pourriez-vous lui faire traverser pour qu’ils passe, par exemple, de (déprimés ou frustrés) à (déterminés à curieux à intéressés à excités).

4- Prenez une de vos mains. Touchez votre pouce. Ce faisant, pensez à quelqu’un que vous appréciez. Faites jouer un film de 10 secondes sur le fait d’être avec cette personne, en vous souvenant de ce que vous avez vu, entendu et ressenti tout en vous souvenant de la sensation de serrer votre pouce. Maintenant, passez au doigt suivant et pensez à quelqu’un d’autre que vous appréciez. Rappelez-vous ce que vous avez vu, entendu et ressenti. Pressez le doigt et continuez avec le doigt suivant jusqu’à ce que vous ayez terminé tous les doigts de cette main.
Répétez ce dernier exercice, en utilisant des expériences quotidiennes que vous appréciez.

Sources:
error: