Qu’y a-t-il dans votre téléphone?

Comment construire votre marque personnelle? Pour le meilleur ou pour le pire, dans le monde d’aujourd’hui, tout le monde est une marque. Que vous postuliez pour un emploi, que vous demandiez une promotion ou que vous rédigiez un profil de rencontre, votre succès dépendra de votre capacité à amener les autres à reconnaître votre valeur. Vous devez donc être à l’aise avec le marketing vous-même.

Dans cet article, nous parlons des meilleures pratiques pour créer votre marque personnelle. Il s’agit d’un guide intentionnel et stratégique pour vous aider à élabore  et exprimer votre propre proposition de valeur, en sept étapes :

  1. Définissez votre objectif en explorant votre mission, votre passion et vos forces, et en pensant à qui vous voulez faire la différence. Et comment.
  2. Vérifiez le capital de votre marque personnelle en cataloguant vos informations d’identification, en faisant une auto-évaluation et en recherchant comment les autres vous perçoivent.
  3. Construisez votre récit personnel en identifiant des histoires mémorables et résonnantes qui transmettront le mieux votre marque.
  4. Incarnez votre marque en prêtant attention au message que vous envoyez dans chaque interaction sociale.
  5. Communiquez votre marque par le biais de discours, de médias sociaux, de la presse et d’autres canaux.
  6. Socialisez votre marque en incitant des personnes influentes à partager vos histoires.
  7. Réévaluez et ajustez votre marque en effectuant un audit annuel pour trouver les déficits à corriger et les points forts sur lesquels s’appuyer.

Ce processus vous permettra non seulement de mieux contrôler votre image et l’impact que vous avez sur le monde, mais aussi de découvrir et de partager les capacités uniques que vous avez à lui offrir.

Une grande partie du succès professionnel et personnel dépend de votre capacité à persuader des autres de reconnaître votre valeur. Vous devez le faire lorsque vous postulez à des emplois, demandez des promotions, concourez pour des postes de direction ou rédigez votre profil de rencontre. Pour le meilleur ou pour le pire, dans le monde d’aujourd’hui, tout le monde est une marque, et vous devez développer la vôtre et vous sentir à l’aise pour la commercialiser.

L’image de marque personnelle est une pratique intentionnelle et stratégique dans laquelle vous définissez et exprimez votre propre proposition de valeur. Et bien que les gens aient toujours soigneusement cultivé leur personnalité publique et leur réputation, la recherche en ligne et les médias sociaux ont considérablement élargi l’audience potentielle de ces efforts, ainsi que les risques et les récompenses associés.

Malheureusement, alors que nous aimerions penser que nous contrôlons totalement nos marques personnelles, c’est rarement le cas. Comme l’a dit Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, « Votre marque est ce que les gens disent de vous quand vous n’êtes pas dans la pièce. » C’est la fusion des associations, des croyances, des sentiments, des attitudes et des attentes que les gens ont collectivement à votre sujet. Votre objectif doit être de vous assurer que le récit créé à votre sujet est précis, cohérent, convaincant et différencié.

Une marque personnelle forte et bien gérée vous profite de plusieurs façons. Cela améliore votre visibilité, en particulier auprès de ceux qui comptent pour vous et des choses que vous espérez accomplir. Cela peut également vous aider à étendre votre réseau et à attirer de nouvelles opportunités. Et à un niveau plus profond, le processus de construction peut vous aider à découvrir, célébrer et partager les capacités uniques que vous apportez au monde.

Ce processus de marque personnelle s’appuie sur les dernières recherches universitaires sur la marque, la narration de marque et la gestion de la marque, ainsi que sur notre analyse des décennies d’évolution des images professionnelles et personnelles. Nous espérons que cet article vous donnera les conseils dont vous avez besoin pour créer une marque personnelle dans laquelle vous pourrez vivre confortablement et authentiquement chaque jour pour atteindre vos objectifs les plus importants.

Un processus en sept étapes pour construire votre marque personnelle

Notre approche comprend sept étapes, chacune informant les autres au fur et à mesure que vous passez de l’élaboration de stratégies aux tests en passant par les ajustements en réponse aux commentaires.

Construire votre marque personnelle #1. Définissez votre objectif.

Vous avez d’abord besoin d’une vision et d’une mission à long terme. Quelle différence voudriez-vous faire auprès des différents publics qui vous tiennent à cœur, personnellement et professionnellement, et quelles valeurs voudriez-vous incarner en le faisant ?
Commencez par identifier votre « ligne directe ». Pensez à votre importance pour les autres, qui est ancrée dans vos expériences, décisions et actions passées. Demandez-vous comment et pourquoi vous avez vécu la vie que vous avez, et recherchez des intérêts, des compétences ou des traits de caractère cohérents qui pourraient également vous mener vers l’avenir. Ensuite, explorez comment ils se connectent à votre mission, vos passions et vos objectifs en écrivant une proposition de valeur personnelle, une déclaration à quatre éléments : le groupe que vous ciblerez, ce que vous espérez fournir, votre cohorte compétitive et vos capacités distinctives. Voici un modèle :

Vous pouvez également profiter de :
Découvrir ma valeur : un journal d'estime de soi (PDF)

Pour [une personne cible particulière ou un groupe de personnes]…

Je ferai la différence en offrant [la valeur unique, mémorable et significative que vous souhaitez offrir]…

Parmi tous [les autres personnes également en lice pour faire cette différence, avec qui vous aimeriez à la fois vous intégrer et vous démarquer]…

En raison [des ensembles de compétences, des traits de personnalité, des habitudes et des tendances, des expériences antérieures, du capital social, du capital culturel et des références qui vous permettront de livrer de manière crédible].

Par exemple, la proposition d’un professionnel de l’informatique pourrait être « Pour un employeur potentiel, je suis le meilleur responsable de la cybersécurité à embaucher parmi tous les candidats en raison des multiples certifications de l’industrie que j’ai obtenues et du fort leadership et de la persévérance que j’ai développés en tant que Division I athlète universitaire.

(Lire aussi: Comment formuler sa mission personnelle + 28 exemples)

Construire votre marque personnelle #2. Auditez le capital de votre marque personnelle.

Pour construire votre marque personnelle, vous devez identifier et analyser la marque que vous êtes aujourd’hui afin de pouvoir la développer ou la modifier de manière fructueuse pour rester fidèle à votre proposition personnelle. Pensez à la matière première avec laquelle vous devez travailler, y compris la conscience (ce que les gens savent de vous), les associations (leurs pensées, sentiments et attitudes à votre sujet) et la signification (les histoires qu’ils connaissent et racontent à votre sujet).
Tout d’abord, cataloguez vos références, telles que votre formation, vos expériences professionnelles ou personnelles significatives et vos réalisations. Décrivez ensuite vos liens sociaux et vos relations au sein de divers groupes et organisations. Cela vous aidera à évaluer votre niveau actuel de capital social, à le comprendre et à en tirer parti. Ensuite, analysez votre capital culturel – l’expertise que vous avez développée grâce à votre éducation, vos interactions, vos passe-temps et vos intérêts qui vous permettent de fonctionner sans heurts dans différents milieux.

Ensuite, faites une liste d’adjectifs ou de phrases descriptives qui, selon vous, capturent le vrai vous, y compris les positifs et les négatifs. Soyez aussi précis que possible et évitez les descripteurs simples, tels que « diplômé de l’Université de Lyon 2 » ou « analyste financier ». Réfléchissez à un langage descriptif qui vous distinguera. Par exemple, vous êtes peut-être un « analyste financier soucieux du détail » ou un « analyste financier qui voit au-delà des chiffres ». Et assurez-vous que tous vos adjectifs chantent : au lieu de « intelligent », essayez « intellectuel », « cultivé », « éduqué », « débrouillard » ou « expert en comptabilité basée sur les coûts ». De même, « drôle » peut devenir « vive d’esprit » ou « bon pour alléger l’ambiance avec une blague au bon moment ».

Enfin, évaluez si votre auto-évaluation correspond à l’identité de votre marque souhaitée. Par exemple, si votre proposition de valeur personnelle repose sur le fait que vous êtes un leader fort, chaleureux, empathique et capable de produire des résultats, vous voudrez voir des mots comme « compatissant » et « axé sur les résultats ». Dans quelle mesure exposez-vous et mettez-vous en valeur ces attributs ?

Un autre exercice important ici consiste à faire des études de marché pour savoir si votre vision de votre image sonne vrai pour les autres. Commencez par identifier vos publics clés (par exemple, collègues, patrons, enseignants, famille, amis, partenaires amoureux) et sélectionnez plusieurs « diseurs de vérité » dans chaque groupe, des personnes en qui vous avez confiance pour vous donner une rétroaction objective. Faites appel à des personnes qui vous connaissent bien et à d’autres qui vous connaissent à peine. Soyez assez courageux pour inclure également quelqu’un qui vous a rejeté (par exemple, pour un travail ou pour un rendez-vous).

Invitez chaque personne à passer du temps avec vous pour discuter ouvertement de vos forces et de vos faiblesses et assurez-lui que vous recherchez une franchise totale. Posez ensuite des questions ouvertes, telles que « Comment me décririez-vous à un étranger si je n’étais pas avec vous? » ou « Quels adjectifs ou phrases m’associez-vous professionnellement et personnellement? » Ne donnez pas d’invites comme « Pensez-vous que j’ai un bon sens de l’humour ? » Au lieu de cela, essayez « Y a-t-il quelque chose d’unique à mon sujet en termes de style de conversation ? Personnalité? Intérêts? Expériences? Compétences? »

Vous pouvez alors être plus précis. Demandez à vos diseurs de vérité de vous évaluer sur vos attributs souhaités. Comparez leurs opinions avec les vôtres. Comment s’alignent-ils ou diffèrent-ils? Quelles lacunes avez-vous identifiées et comment pourriez-vous les combler ?

N’oubliez pas non plus de vous évaluer par rapport à la « concurrence », par vous-même et avec l’aide de vos conseillers. Quels ensembles de compétences, diplômes, capital social, capital culturel et traits de personnalité ces personnes possèdent-elles ? Quels attributs et avantages vous sont propres ? Ceux-ci deviendront vos points de différence. Quelles sont les choses qui manquent à votre portefeuille ? Ce sont les choses sur lesquelles vous devez travailler.

 

Construire votre marque personnelle #3. Construisez votre récit personnel.

Une marque n’est pas qu’un fouillis de descripteurs flottant dans l’esprit des autres ; il est construit sur les histoires significatives que vous avez communiquées et que votre public a traitées. Vous devez identifier, élaborer et affiner les récits qui communiqueront votre marque. Pensez aux moments où vous vous êtes senti le plus authentique, vivant, positif et productif ; quand vous vous êtes démarqué des autres; quand votre unicité a fait la différence entre le succès et l’échec ; et lorsque vous avez pleinement incarné la marque que vous souhaitez avoir.
Lorsqu’un intervieweur dit : « Parlez-moi de vous », ne vous contentez pas de réciter votre CV ou même de décrire les attributs de votre marque. Au lieu de cela, vous devriez partager des histoires illustratives sur vous-même et vos expériences. Par exemple : « Dans tous les postes que vous voyez sur mon CV, j’ai vraiment joué un rôle : celui de résoudre les problèmes. Plus récemment, mon équipe était aux prises avec un processus de révision obsolète. J’ai donc passé le mois dernier à travailler avec un collègue informatique pour le réorganiser, et nous avons depuis augmenté les taux d’achèvement dans les délais de 100 %. De même, votre réponse à un sujet de conversation tel que « D’où venez-vous ? » pourrait passer d’un simple « New Jersey » à « Une partie très rurale du New Jersey, où j’ai passé mon enfance à faire de la randonnée en montagne et à faire des feux de camp. Et toi? » C’est une façon de montrer que vous êtes aventureux et ingénieux sans le dire explicitement.

Vous pouvez également profiter de :
70 puissantes questions d'autoréflexion

Votre proposition de valeur personnelle devient plus mémorable, résonnante, accessible et convaincante lorsque vous la transmettez avec des histoires.

Construire votre marque personnelle #4. Incarnez votre marque.

Chaque interaction sociale peut rapprocher ou éloigner votre marque personnelle de votre idéal. Dans des conversations informelles, lors de fêtes, lors d’entretiens d’embauche, les gens se font une opinion sur vous, que cela vous plaise ou non, et consciemment ou inconsciemment, vous vous faites de la publicité.
Il est donc important d’être conscient des messages que vous envoyez. Réfléchissez à la façon dont vous répondez à une question simple comme « Comment allez-vous ? » à un collègue que vous voyez dans la salle de repos. Si vous répondez : « Je suis épuisé, le travail est stressant et la circulation était terrible », vous communiquez des vibrations banales et négatives et vous manquez une chance de renforcer les aspects attrayants de votre marque. Si vous répondez à la place avec quelque chose de plus intentionnel, comme « Le trajet n’était pas génial ce matin, mais j’ai utilisé le temps supplémentaire pour écouter un podcast vraiment intéressant sur la créativité que je vais partager avec l’équipe de lancement du produit », vous signalez votre positivité, votre productivité et votre désir d’apprendre.

Bien sûr, avec des collègues et des amis qui vous connaissent bien, vous n’avez pas besoin de gérer votre marque à chaque interaction, car ils ont déjà une opinion bien formée (et nous l’espérons positive) de vous. Mais lorsque vous traitez avec des personnes que vous ne connaissez pas ou dont les perceptions à votre sujet pourraient être incorrectes, il est important de toujours mettre votre meilleur pied en avant.  Il s’agit de comprendre les besoins des autres et ce que vous pouvez leur apporter, puis de communiquer cette proposition de valeur personnelle de la manière la plus convaincante possible.

Vous devriez également apprendre à introduire de manière créative vos récits personnels lors des premières réunions, des petites discussions informelles et des conversations professionnelles formelles. Demandez-vous : « Qu’est-ce que je veux partager sur moi-même et quelle est la meilleure histoire pour l’illustrer ? Cherchez ensuite des opportunités.

#5. Communiquez l’histoire de votre marque.

Pour construire votre marque personnelle, l’étape suivante consiste à créer un « plan média » qui spécifie les canaux par lesquels vous transmettrez officiellement votre marque aux autres. Réfléchissez à la manière dont vous pouvez utiliser des médias détenus, gagnés et payés pour diffuser vos histoires. Comme dans le marketing de produits ou de services, l’objectif est d’accroître la découvrabilité, la sensibilisation et la compréhension de votre public.
Cela peut sembler inconfortable au début. Les auto-promoteurs et les fanfarons ne sont généralement pas appréciés. Mais décrire ce qui vous rend précieux et donner aux gens des raccourcis pour voir ce que vous avez à offrir est essentiel à votre succès.

Les médias détenus comprennent les médias sociaux ou les profils de rencontres, les sites Web professionnels et personnels, et les audiences organiques générées par tout contenu que vous produisez, comme les podcasts, les vidéos, les blogs, les livres, les discours et les articles dans les publications.

Les médias gagnés incluent les mentions dans la presse publique ; des recommandations et des évaluations de votre travail sur LinkedIn et d’autres plateformes ; retweets, aime et commente votre contenu social ; et les présentations, références et références que d’autres vous fournissent.

Les médias payants incluent toutes les façons dont vous augmentez votre visibilité en payant d’autres personnes pour vous aider, comme l’embauche de consultants en recherche de cadres, qui peuvent présenter votre marque personnelle à des employeurs potentiels ; signer avec des bureaux ou des agents de conférenciers, qui peuvent identifier des publics prêts à entendre vos histoires lors de conférences ; acheter des publicités sur les réseaux sociaux pour promouvoir votre contenu ; payer des influenceurs pour vous commercialiser, vous et votre travail ; et des prises de parole payantes ou des opportunités de publication.

Réfléchissez à la combinaison de médias que vous souhaitez utiliser et à la meilleure façon de tirer parti des différentes plateformes. N’oubliez pas d’adapter vos tactiques à votre public cible et à la façon dont ces personnes consomment les médias. Par exemple, si vous souhaitez que les grandes entreprises vous embauchent en tant que consultant en aviation, demander à un influenceur de l’industrie de publier sur LinkedIn un article sur l’aviation que vous avez écrit pour une revue spécialisée obtiendra de meilleurs résultats qu’une publication sur Facebook à propos de votre visite dans un musée de l’aviation.

Vous pouvez également profiter de :
101 invites de gratitude pour commencer un journal (+PDF)

#6. Socialisez votre marque.

L’image de marque personnelle n’est pas un exercice individuel; vous avez besoin que d’autres personnes partagent vos histoires, renforçant ainsi votre crédibilité et vous aidant à atteindre de nouveaux publics. Identifiez donc soigneusement les gardiens, les influenceurs, les promoteurs et les communautés que vous pourriez recruter pour vous aider dans votre voyage.
Les gardiens sont des personnes qui détiennent les clés de votre succès et sans qui vous aurez du mal à remplir votre mission. Il peut s’agir de responsables des admissions dans votre école de premier choix, de juges pour un prix important que vous convoitez ou de membres du comité de recherche pour un rôle que vous souhaitez. La presse joue souvent un rôle important de gardien, car les rédacteurs et les journalistes choisissent qui présenter ou mettre en valeur dans leur contenu.

Les influenceurs comprennent des personnes ayant une expertise spécialisée, une autorité, une position sociale ou des relations personnelles qui leur permettent d’influencer les autres. Ils ont des abonnés actifs et engagés et peuvent vous fournir des plateformes supplémentaires pour vos histoires. Leurs recommandations ou notations vous donnent une légitimité. Même sans leur approbation expresse, vous bénéficiez d’une simple association avec eux.

Les promoteurs sont activement investis dans votre succès et aident à communiquer votre marque personnelle. Ils comprennent des mentors professionnels, des recruteurs, des patrons, des amis qui partageront leurs contacts avec vous et des connaissances qui vous organiseront des entretiens d’information.

Les communautés de marque personnelle sont des groupes, des clubs ou des marchés en ligne ou hors ligne à travers lesquels vous pouvez trouver des personnes qui partagent votre mission et vos intérêts particuliers ou qui recherchent la valeur que vous pourriez apporter. Les groupes commerciaux, les sites d’emploi et les clubs d’anciens élèves en sont tous des exemples.

Demandez-vous comment vous pouvez trouver des alliés dans chacune de ces catégories. Une fois que vous êtes en contact avec eux, expliquez quels sont vos objectifs et que vous espérez qu’ils pourront vous aider avec une petite demande, comme vous inviter à prendre la parole lors d’un panel dans un club d’anciens élèves ou mettre votre nom à l’examen lorsqu’un comité pertinent est en train de se former. Une demande simple est souvent appréciée car vos alliés veulent vous aider mais ne savent souvent pas par où commencer.

#7. Réévaluez et ajustez votre marque.

L’image de marque personnelle est un processus continu. Vous devrez donc évaluer régulièrement comment votre proposition de valeur et vos récits s’intègrent dans votre contexte professionnel et personnel actuel et comment ils sont reçus, puis les ajuster en conséquence.
Nous recommandons un audit annuel pour trouver les lacunes à corriger et les points forts sur lesquels s’appuyer. En plus de faire une auto-évaluation objective, vous voudrez réengager vos diseurs de vérité pour découvrir quelle est votre image actuelle dans l’esprit des autres, puis vous assurer qu’elle correspond à vos objectifs. Par exemple, si vous êtes considéré pour un poste de direction mais apprenez que tout le monde ne vous perçoit pas comme un leader fort, vous pouvez suivre un cours de formation en leadership, vous porter volontaire pour diriger un nouveau projet ou groupe de travail, ou assumer des rôles pertinents. dans votre vie personnelle, comme rejoindre un conseil d’administration à but non lucratif.

Un directeur marketing chevronné, était intéressé à obtenir un siège au conseil d’administration. Cependant, sans expérience de conseil d’administration, elle trouvait cela difficile. Il a donc rejoint un conseil d’administration à but non lucratif et a siégé au comité d’audit, travaillant avec des auditeurs externes et dirigeant la création d’un tableau de bord de gestion des risques d’entreprise. Cela l’a aidée à renforcer sa proposition de valeur personnelle : « Parmi tous les autres administrateurs potentiels, j’ai l’expérience stratégique et le sens des finances pour assurer la supervision de la gouvernance et être un partenaire créatif pour l’équipe de direction, car j’ai travaillé pendant 20 ans en tant que CMO et j’ai géré les activités d’audit et de risque d’entreprise d’un conseil d’administration à but non lucratif. Il pouvait désormais raconter des histoires spécifiques sur son travail qui communiquaient ses capacités analytiques, sa perspective stratégique et sa facilité avec les états financiers des entreprises.

. . .
Le processus de marque personnelle demande du travail. Mais nous savons par la recherche et l’expérience que cela vous permettra de mieux contrôler votre image professionnelle et personnelle et donc le succès et l’impact que vous pouvez avoir dans le monde.

 

Ressources: LifeCoachesToolbox.com, Missionstatements.com

error: