Introspection: Comment dépasser les regrets

Selon une enquête menée par le psychologue David Niven, les cinq plus grands regrets des personnes en fin de vie sont :

  1. Ne pas avoir vécu sa vie selon ses propres souhaits
  2. Avoir travaillé trop dur
  3. Ne pas avoir dit assez souvent aux personnes aimées combien on les aime
  4. Ne pas avoir eu le courage de vivre sa propre vie, mais avoir été influencé par les attentes des autres
  5. Ne pas avoir voyagé plus souvent et vu plus de choses

Comment définir les regrets?

Les regrets sont un sentiment basé sur l’idée que vous auriez pu agir différemment pour produire un résultat plus souhaitable.

Les regrets peuvent s’accompagner de culpabilité, d’embarras et de culpabilité. Cela peut inclure de vous poser beaucoup de questions hypothétiques : « Et si j’agissais différemment ? Et si je saisissais cette opportunité ? Et si je ne disais pas ce que j’ai dit ?

Comme vous ne pouvez pas remonter dans le temps, vous ne connaîtrez jamais la réponse à ces questions. Pour cette raison, vous pourriez ruminer à ce sujet – penser les mêmes pensées encore et encore, vous demander ce qui aurait pu se passer.

Vous pourriez regretter quelque chose même si, de manière réaliste, vous n’auriez rien pu faire, et même si finalement vous pensez avoir fait le bon choix. Les sentiments de regrets en eux-mêmes ne sont pas la preuve que vous avez fait la mauvaise chose – vous pourriez simplement avoir des sentiments compliqués à propos de votre expérience.

Pourquoi les regrets sont-ils nocifs ?

Le regret est associé à des niveaux plus élevés de cortisol. Connu comme l’hormone du stress, le cortisol vous aide lorsque vous entrez en mode fuite ou combat. Des niveaux chroniquement élevés de cortisol sont associés à des problèmes de santé mentale et physique.

Selon une étude de 2015, les personnes sujettes au regret sont plus susceptibles de ressentir :

  • une dépression
  • du désespoir
  • de idées suicidaires
  • Beaucoup de gens ruminent des regrets. La rumination, c’est quand vous ne pouvez pas arrêter de penser au passé, même lorsque vous avez les mêmes pensées encore et encore. Avec la rumination, ces pensées sont de nature négative ou bouleversante.

La rumination crée des problèmes de santé mentale

Bien que la plupart des gens ruminent, la rumination est associée à certains problèmes de santé mentale, notamment :

  • la dépression
  • l’anxiété
  • le trouble de stress post-traumatique (TSPT)
  • le trouble obsessionnel-compulsif (TOC)

Il n’est pas possible d’éviter complètement le regret. Mais gérer le regret d’une manière saine et positive peut vous aider à tirer des leçons de l’expérience.

Les regrets peuvent-ils être une chose positive ?

Le regret ne change pas le passé, mais il peut modifier l’avenir. – Paulo Coelho

Le regret est un sentiment sain et commun que la plupart des gens ressentent de temps en temps. Dans certains cas, le regret peut même être bénéfique.

Vous pouvez également profiter de :
Allumer la vertu, une méditation guidée pour les forces intérieures
Les avantages du regret sont nombreux :
  • Le regret peut améliorer vos capacités de prise de décision : bien que vous ne puissiez pas éviter complètement les erreurs, regretter les décisions passées peut vous aider à faire de meilleurs choix plus réfléchis à l’avenir.
  • Le regret peut vous motiver : parfois, les regrets peuvent vous motiver à mieux performer, à prendre des risques sains et à concentrer votre énergie sur ce qui compte pour vous.
  • Le regret peut vous aider à être plus conscient de vous-même : vos regrets peuvent vous renseigner sur vos valeurs, vos forces et vos faiblesses.
  • Le regret peut inspirer la gratitude : vous pouvez utiliser votre regret pour alimenter une appréciation plus profonde des décisions que vous ne regrettez pas et des choses positives que vous avez dans votre vie.

Cela dit, si votre regret est excessif ou obsessionnel, cela pourrait faire plus de mal que de bien. C’est particulièrement le cas si vous vous attardez trop longtemps sur des regrets ou si vous avez du mal à penser à autre chose qu’à vos regrets.

Quels sont les regrets communs ?

Le plus grand regret de la vie est de ne pas avoir pris le temps d’aimer. – Yves Saint-Laurent

Une étude de 2018 a révélé que les regrets liés aux idéaux sont plus durables et douloureux que de regretter d’autres types d’échecs et de décisions. Les regrets liés aux idéaux consistent à ne pas être à la hauteur de vos objectifs et à agir comme vous aimeriez que votre moi idéal agisse.

Une étude a classé les regrets les plus intenses des participants. Par ordre d’importance, il a constaté que les gens regrettent :
  1. des décisions qui ont enfreint leurs propres règles de vie – en d’autres termes, des décisions qui allaient à l’encontre de leur moralité et de leurs valeurs
  2. les décisions liées aux relations avec les autres
  3. les décisions dépourvues de justification explicite

L’étude a également révélé que les gens étaient plus susceptibles de regretter l’inaction que l’action. En d’autres termes, vous êtes plus susceptible de regretter les choses que vous n’avez pas faites que celles que vous avez faites.

Comment arrêter de penser aux regrets

C’est normal d’avoir des regrets. Comme mentionné, ils pourraient même être bénéfiques.

Mais si vous ruminez souvent des regrets ou si vous vous retrouvez dans des spirales de pensée persistantes et improductives, vous voudrez peut-être trouver un moyen de déplacer votre attention ailleurs.

Voici quelques façons d’appuyer sur « pause » sur ces pensées non constructives :

  • Pratiquez la pleine conscience : Concentrez-vous sur le fait de savourer le moment au lieu de vous laisser entraîner à ruminer. Ce n’est pas toujours facile, mais la pleine conscience devient plus facile avec la pratique.
  • Concentrez votre énergie ailleurs : vous pouvez essayer de vous engager dans un projet artistique ou de lire un livre captivant.
  • Faites de l’exercice : une grande étude de 2018 a révélé que de courtes périodes d’exercice réduisaient la rumination et amélioraient l’humeur des participants.
    Tenez une journal à ce sujet : mettre un stylo sur du papier peut vous aider à exprimer et à traiter vos pensées. Une fois que vous avez « sorti » ces pensées de votre cerveau et dans votre journal, il vous sera peut-être plus facile de passer mentalement à autre chose.
Vous pouvez également profiter de :
Un méditation Body Scan sur les 4 éléments

Introspection: Comment dépasser les regrets

Accueuillez les émotions.
Parce que le regret peut être si douloureux, il est tentant d’essayer d’écraser ce sentiment.
Mais éviter vos regrets peut aggraver la situation.

Au lieu de cela, reconnaissez ce que vous ressentez et essayez de l’accepter. Avoir des regrets ne fait pas de vous une personne mauvaise ou stupide – c’est une émotion naturelle et courante.

Tirez quelque chose de positif de l’expérience.
Dans de nombreux cas, le regret peut être précieux.
Votre regret pourrait vous donner une précieuse leçon de vie. Par exemple, si un ami décède et que vous regrettez de ne pas avoir passé plus de temps avec lui, votre regret pourrait vous inciter à passer plus de temps avec vos proches.

Alternativement, vos regrets pourraient vous amener à vous excuser et à faire amende honorable si vous blessez quelqu’un.

Soyez compatissant

Des recherches réalisées en 2015 ont examiné trois études sur le regret et l’amélioration de soi. L’analyse a suggéré que le regret peut conduire à la croissance personnelle si l’auto-compassion est impliquée. L’acceptation et le pardon de soi pourraient vous aider à apprendre de l’expérience.
L’auto-compassion pourrait également vous protéger des risques potentiels de regret pour la santé, en particulier les problèmes de santé liés au cortisol.

En ce qui concerne le regret, l’auto-compassion peut inclure :

  • se pardonner
  • se rappelez vos points forts
  • pratiquer la méditation de bienveillance
  • prendre soin de vos besoins de base
  • se permettre de s’adonner à des activités agréables

« Et si j’avais… »: essayez d’éviter les hypothèses

Il est naturel de penser à ce qui aurait pu être.
Si vous aviez pris une décision différente, le résultat aurait peut-être été meilleur. Mais cela aurait aussi pu être pire. Le fait est que nous ne pouvons jamais savoir quels sont les résultats alternatifs.

Bien qu’il soit tentant de parcourir les possibilités dans votre tête, cela peut devenir épuisant au bout d’un moment. Essayez de reconnaître quand vous vous engagez dans des schémas de pensée qui ne sont pas productifs ou utiles, et pratiquez la pleine conscience afin de ne pas être trop pris dans le fantasme.

 

Le regret ne change pas le passé, mais il peut modifier l’avenir. – Paulo Coelho

 

Quand demander de l’aide?

Si vous avez du mal à gérer un regret, la thérapie peut vous aider à surmonter vos sentiments et à faire face au regret de manière saine.

C’est particulièrement une bonne idée de demander l’aide d’un professionnel dans les cas suivants:

  • Les vènements sont gravement bouleversant ou accablant
  • vous avez la difficulté à vous concentrer ou à penser clairement
  • vous perdez votre capacité à prendre des décisions
  • vous êtes affecté négativement votre vie quotidienne (y compris les relations, la vie familiale, les loisirs ou le travail)

La thérapie peut également être utile si vos regrets sont persistants et accompagnés de compulsions (comportements que vous vous sentez obligé d’adopter), tels que :

  • la vérification des portes/fenêtres
  • la recherche de réconfort
  • le fait de se répéter mentalement des événements
Vous pouvez également profiter de :
15 exercices de journalisation pour guérir, grandir et prospérer

Comment éviter les regrets? La formule de Jeff Bezoz

En 1994, Jeff Bezos vivait confortablement à New York et travaillait chez D. E. Shaw & Co., une société mondiale de gestion d’investissements et de développement technologique.
Cependant, il eut une idée….

Internet devenait de plus en plus populaire à l’époque, et Bezos pensait que ce serait le bon moment pour pénétrer le marché en ligne d’une manière ou d’une autre. Il a donc approché son patron avec l’idée de vendre des livres en ligne. En réponse, son patron lui a dit de prendre 48 heures pour vraiment y réfléchir, car Bezos avait déjà réussi dans sa carrière actuelle.

Il a pris le temps suggéré par son patron pour réfléchir à sa décision. C’était le milieu de l’année, donc quitter son emploi maintenant signifierait renoncer à sa prime annuelle. Cependant, et si c’était le meilleur moment pour se lancer dans la vente en ligne avant que le marché ne soit saturé ?

C’est là que réside le compromis.

À ce stade, Bezos a décidé d’adopter un cadre mental de « minimisation des regrets ». Il l’a fait en s’imaginant à 80 ans en repensant à sa vie. Que pouvait-il faire pour minimiser ses chances de vivre avec des regrets ?

Il a décidé que s’il essayait et échouait, il ne le regretterait pas; cependant, s’il n’essayait même pas, il regretterait très certainement sa décision. Comme l’a dit Bezos :

« Je savais que quand j’avais 80 ans, je n’allais pas regretter d’avoir essayé de participer à cette chose appelée Internet que je pensais être un très gros problème. Je savais que si j’échouais, je ne le regretterais pas, mais je… pourrais regretter [de ne pas essayer]. – Jeff Bezos

Heureusement pour Bezos, sa décision a porté ses fruits et son jugement de suivre ce modèle mental spécifique a été extrêmement fructueux.

Un message à retenir

Le regret est un sentiment courant. Alors que la plupart des gens ressentent des regrets de temps en temps, cela peut parfois être difficile à gérer.

Si le regret vous semble accablant ou profondément bouleversant, envisagez de parler à un thérapeute. La thérapie peut vous aider à gérer vos regrets et à y faire face de manière saine.

De plus, la compassion et l’acceptation de soi peuvent grandement contribuer à vous aider à vous sentir mieux.

error: