Une partie de la jeunesse en nous persiste, faisant parfois surface pour chercher à être reconnue et à s’exprimer.

Avez-vous déjà remarqué une montée d’émotion inattendue, apparemment venant d’un endroit profondément enraciné dans votre passé, et vous êtes-vous demandé : « Pourquoi ai-je réagi de cette façon ? »

Cette expérience représente une partie intégrante de notre psychisme, façonnée au cours de nos années de formation et de notre désir de reconnaissance et d’acceptation. Nous appelons cette partie de nous-mêmes notre « enfant intérieur ».

Pourquoi c’est si important de reconnaître son enfant intérieur?

Le travail de l’enfant intérieur est une reconnexion avec la partie non guérie de vous qui continue d’apparaître et de jouer les mêmes drames jusqu’à ce qu’elle soit reconnue et guérie. Cette réintégration est une opportunité pour vous d’aller à l’intérieur et d’établir une connexion sincère avec l’enfant intérieur perdu, qui détient un grand trésor : votre douleur émotionnelle non guérie. Lorsque vous donnez une voix à cette partie, elle adoucit et révèle votre blessure profonde, illustrant comment vous êtes arrivé à cet endroit.

Lorsqu’il est nourri et reconnu, notre enfant intérieur fait naître une source de créativité, d’inspiration et de joie. Cependant, lorsqu’il est négligé ou blessé, il peut nous laisser un sentiment de déconnexion et d’insatisfaction, se manifestant selon des schémas familiers aux anciennes dynamiques d’attachement insécurisantes d’il y a longtemps.

Êtes-vous prêt à vous lancer dans un voyage de découverte de soi et de guérison ?

Dans cet article transformateur, nous partageons avec vous 35 outils pratiques pour vous aider à dépasser votre passé, et à cultiver un sens plus profond de l’amour de soi et de l’acceptation. Vous allez enfin guérir votre enfant intérieur.

L’enfant intérieur: de quoi s’agit-il?

En démêlant les couches de nos blessures d’enfance, nous apprendrons comment elles façonnent nos croyances, nos relations et notre bien-être général. Ce processus consiste à récupérer la voix de notre enfant intérieur et à réécrire nos récits à partir d’un lieu de compassion et de compréhension.
 
Si vous avez l’impression d’avoir passé toute votre vie à attirer des gens qui n’apportent que du drame et de la douleur, vous pourriez avoir raison. « Les personnes blessées trouvent d’autres personnes blessées ». Votre partie blessée, au plus profond de vous-mêmes, peut choisir inconsciemment d’être en relation avec d’autres personnes blessées. Et cela peut résulter d’expériences auxquelles vous avez été confronté en grandissant : se sentir ignoré, rejeté, renvoyé ou même abusé, négligé ou traumatisé.
 
De telles blessures trouvent un espace émotionnel profond à l’intérieur, changeant la façon dont les personnes se voient et voient le monde. En vieillissant, nous trouvons notre bien-être à la fois dans le présent (environnement, famille, amitiés et carrière) et dans nos expériences de vie passées, en particulier notre enfance. Cet enfant intérieur comprend « tous les âges cachés passés qui ont constitué le parcours de la vie » – une psychosynthèse de tous les âges, chaque étape de développement formant une partie de notre moi global. Maintenir notre bien-être actuel nous oblige à garder vivant le « meilleur aspect de chaque époque » ; nourrir l’enfant est essentiel à la relation avec nous-mêmes.
 
La gestion de ce système d’attachement interne régule notre façon de penser, de percevoir et de nous comporter. Se sentir écouté, entendu et compris avec une évaluation plus positive de notre histoire de vie peut augmenter un sentiment de bien-être et jouer un rôle essentiel dans le traitement et l’autonomisation. Sinon, les souvenirs d’être seul, effrayé et triste peuvent apparaître comme des sentiments d’abandon et de traumatisme au début de la vie qui se poursuivent jusqu’à l’âge adulte.
 
Devenir plus conscient de l’enfant intérieur grâce à une thérapie ou à un voyage personnel peut aider à découvrir cette douleur et, finalement, offrir une guérison. Reconnaître l’enfant intérieur implique de reconnaître et d’accepter les choses qui ont causé de la douleur dans l’enfance, de les mettre en lumière pour comprendre leur impact maintenant.
 

Un regard sur la méditation de l’enfant intérieur

la méditation par scan corporel - 1280 pixels - 853 pixels

La méditation peut aider à apporter calme et tranquillité à un esprit occupé, inquiet ou bouleversé. Robert Jackman, un thérapeute de guérison de l’enfant intérieur, suggère une méditation connue sous le nom de « Respiration Simple » pour ceux qui ont du mal à accepter leurs souvenirs d’enfance.
Vous pouvez également profiter de :
Responsabilité émotionnelle : nous sommes responsables de nos propres sentiments
La méditation de la respiration simple
Trouvez un endroit calme, où vous ne serez pas dérangé. Vous constaterez peut-être que les sons de la nature ou une musique relaxante peuvent vous aider. Asseyez-vous confortablement et commencez à respirer facilement, mais lentement. Avec une main sur le ventre, respirez lentement par le nez, puis expirez doucement par la bouche. Sentez votre poitrine et votre ventre monter et descendre à chaque respiration. Pendant que vous respirez – sans hâte et détendu – voyez-vous et voyez votre respiration avec gentillesse et sans jugement. Essayez de méditer ou de pratiquer la pleine conscience quotidiennement. Au fil du temps, générer de l’immobilité et une vision moins réactive sera bénéfique pour la santé, le bien-être et le bonheur.

6 Exercices pour guérir votre enfant intérieur

Le processus de guérison de l’enfant intérieur peut être aidé et facilité en revisitant votre passé, en confrontant vos vérités et en reconnaissant votre douleur tout en comprenant son impact sur qui vous êtes maintenant. Les exercices, activités et techniques suivants soutiennent ce voyage.
L’exercice « Affronter nos défenses »
Il est essentiel de confronter ce qui vous retient et fait dérailler le processus de guérison de votre enfant intérieur. Utilisez les questions de la feuille de travail « Affronter nos défenses » pour réfléchir aux obstacles auto-imposés sur votre chemin. Réfléchissez sur chacun des points suivants :
  1. Est-ce que vous minimisez les expériences difficiles et traumatisantes que vous avez vécues dans votre enfance ?
  2. Est ce que vous rendez normal ce qui était anormal ?
  3. Protégez-vous ceux qui ont pris soin de vous par embarras, honneur ou culpabilité ?
  4. Niez-vous que la guérison soit possible ?
  5. Êtes-vous en train d’éviter les mauvais souvenirs que vous devez affronter et explorer ?
Ce n’est que par l’ouverture, l’honnêteté et la compassion que vous pouvez vraiment faire face à votre passé et trouver la guérison.
L’exercice « Chronologie de l’enfance »
Les émotions passées et les souvenirs difficiles peuvent être difficiles à affronter. Cela peut aider à capturer une chronologie des événements clés de l’enfance. Utilisez la feuille de travail Chronologie de l’enfance pour vous concentrer sur les années de développement de la naissance à 21, ans afin d’identifier les schémas de blessures ou les événements spécifiques qui ont causé des défis plus tard dans votre vie. Capturez des événements et des situations reconnus comme importants pendant l’enfance ou après réflexion à l’âge adulte. Par exemple,
  • 5 ans, maman et papa ont divorcé
  • 8 ans, maman a rencontré quelqu’un de nouveau et a eu un bébé
  • 9 ans, papa a déménagé à l’étranger
  • 10 ans, papa est tombé malade
  • 15 ans, a commencé à boire de l’alcool Etc.
Une fois terminés, les scores émotionnels ainsi que les descriptions d’événements fournissent une image des schémas émotionnels et du chemin parcouru.
L’exercice « Identifier les déclencheurs de l’enfance »
Au fur et à mesure que vous devenez de plus en plus en contact avec votre passé et reconnaissez les événements émotionnels de votre enfance, il est utile de rechercher des déclencheurs dans le présent. Utilisez la feuille de travail Identifier les déclencheurs de l’enfance pour passer en revue une ou plusieurs situations qui vous ont bouleversé. Recherchez des schémas de réponse émotionnelle et des déclencheurs récurrents. Pensez à une situation qui s’est produite récemment où vous avez répondu plus fortement que vous ne le souhaitiez, puis répondez à une série de questions, notamment :
  • Est-ce un événement régulier ?
  • Où et quand cela se passe-t-il ?
  • Quels sont vos sentiments immédiats lorsque cela se produit ?
  • Où le ressentez-vous dans votre corps (par exemple, les épaules, le ventre, etc.) ?
  • Avez-vous envie de réagir ou de rester silencieux et de vous retirer ?
  • Quelle situation de votre passé cela vous rappelle-t-il ?
L’exercice « Une conversation avec l’enfant intérieur »
Il est important de reconnaître que la partie de nous qui est encore un enfant a besoin d’amour et de soutien . Utilisez la feuille de travail Une conversation avec l’enfant intérieur pour montrer de la compassion à l’enfant intérieur et reconnaître les moments difficiles, grâce à la gentillesse. Utilisez les invites suivantes pour discuter avec vous-même de ce que vous ressentez et de ce que vous traversez actuellement.
  • Que pensez-vous (le plus jeune) de ce qui se passe ?
  • Qu’est-ce que les autres auraient pu faire pour vous aider ?
  • Pouvez-vous accepter que vous étiez un enfant et que vous ne pouviez pas régler la situation ? Vous n’avez rien à vous reprocher.
  • Revoir ce que vous avez écrit avec gentillesse et voyez que même si vous ne pouviez pas contrôler votre passé d’enfant, vous avez le choix de la façon dont vous réagissez maintenant.
Vous pouvez également profiter de :
L’amour de soi inconditionnel en 20 questions
L’exercice « Explorez un événement d’enfance »
Bien que cela puisse être difficile, il est utile de revoir l’environnement dans lequel un événement ou une situation bouleversante s’est produit. En utilisant la visualisation, il est possible de faire varier son intensité. Utilisez la feuille de travail Explorer un événement de l’enfance pour vous aider à visualiser un moment difficile de votre enfance. Trouvez un endroit calme où vous ne serez pas interrompu et réfléchissez à chacune des questions suivantes (questions modifiées du Dr Jackman) :
  • Qu’est-ce qui s’est passé?
  • Quel âge aviez-vous (soyez approximatif si vous n’êtes pas sûr) ?
  • Que se passait-il dans votre famille à ce moment-là ?
  • Qui était là ?
  • Quels étaient les sons, les sensations, les odeurs ?
  • Quelles ont été vos émotions ?
  • Quels secrets détenez-vous cette fois-ci ?
  • Quelles blessures profondes portez-vous cette fois-ci ?
  • Qu’est-ce que votre enfant intérieur aimerait vous dire en tant qu’adulte ?
L’exercice « Définir des limites internes »
En tant qu’adultes, nous avons tous le contrôle sur la façon dont nous réagissons aux situations. Cela peut vous aider  à considérer et à accepter les limites de ce qui est personnellement acceptable ou non. Utilisez la feuille de travail « Définition des limites internes » pour déterminer ce qui constitue un comportement acceptable et ce qui est hors limites. Créez et signez une série d’engagements ; par exemple (modifié de Jackman, 2020): Je vais … … être honnête et vulnérable avec moi-même. … trouver un thérapeute pour m’aider dans mon cheminement. … tenez un journal de gratitude. Je ne vais pas à … … crier, hurler ou être exigeant envers les autres. … me soûler avec mes amis, car ça me rend triste le lendemain.

Encore plus d’exercices guidés sur la guérison de l’enfant intérieur, et des invites de journal

De nombreuses personnes trouvent que la tenue d’un journal est un outil d’adaptation précieux qui s’intègre facilement dans des horaires chargés tout en leur laissant le temps de réfléchir aux sentiments, aux pensées et aux comportements de la journée. Exprimer ses pensées et ses sentiments sur papier peut être particulièrement utile pour les personnes aux prises avec des émotions difficiles, des souvenirs, du stress, de l’anxiété ou de la dépression.
Le Journal de gratitude
Les invites utiles pour remplir un journal de gratitude (en particulier ceux qui souhaitent embrasser leur enfant intérieur) incluent :
  • De quoi suis-je reconnaissant aujourd’hui ?
  • Qu’ai-je appris dans le passé que j’ai trouvé utile aujourd’hui ?
  • Qui m’a soutenu dans le passé et qui m’a profité aujourd’hui ?
  • Quelles situations difficiles dans le passé m’ont aidé à surmonter les obstacles aujourd’hui ?
Le Journal d’estime de soi
La tenue d’un journal peut être utile pour comprendre ce que nous ressentons pour nous-mêmes. Un journal dédié à l’estime de soi peut répondre aux questions suivantes :
  • Quelles sont les cinq choses qui m’ont fait me sentir en paix aujourd’hui ?
  • Pourquoi ma famille m’admire-t-elle ?
  • Quel a été le clou de ma journée ?
Le Journal d’amour de soi
Nous oublions souvent de nous traiter avec amour et gentillesse, surtout si nous n’avons pas reçu une telle reconnaissance émotionnelle dans notre enfance. Un journal d’amour de soi peut poser les questions suivantes :
  • Qu’admirez-vous chez vous ?
  • Quelle est la seule chose que vous vous pardonnerez cette semaine ?
  • Quels sont les trois compliments que vous avez reçus ?

15 meilleures questions d’autoréflexion

Les questions peuvent fournir des invites précieuses pour réfléchir aux événements passés et aux déclencheurs, émotions et comportements actuels.
Vous pouvez également profiter de :
Pourquoi écrire? Bâtir des relations de qualité
Essayez ce qui suit, en adaptant le cas échéant (modifié de Jackman, 2020 ; McDonald, 2019) :
  1. Qu’est-ce qui bloque une perception précise et claire de vous-même ?
  2. Comment sabotez-vous votre vie ?
  3. Quelles croyances négatives avez-vous sur vous-même ? D’où viennent-elles?
  4. Quelles sont les situations que vous trouvez les plus difficiles ?
  5. De qui avez-vous obtenu vos convictions selon lesquelles vous n’êtes pas important ?
  6. Quels sentiments ou idées inutiles avez-vous reçus de quelqu’un dans votre enfance ? De qui?
  7. Jouez-vous la victime ? Pourquoi pensez-vous que cela arrive?
  8. Laissez-vous les autres dicter ce que vous ressentez ?
  9. Avez-vous le sentiment de ne rien mériter ?
  10. Avez-vous essayé de mettre des limites dans vos relations ?
  11. Quelles erreurs pensez-vous commettre et répéter ? Pourquoi?
  12. Comment réagissez-vous aux situations bouleversantes ?
  13. Vos réactions sont-elles appropriées, ou allez-vous trop loin ou vous fermez-vous ?
  14. Selon vous, qu’est-ce qui déclenche votre comportement négatif ou inutile ?
  15. Vous sentez-vous plus en sécurité lorsque vous mettez des barrières ? Pourquoi donc?
Les réponses à ces questions fourniront des informations précieuses sur votre enfant intérieur et sur ce qui influence votre réaction actuelle.

Les ressources de QE

Nous avons de nombreux outils utiles pour pratiquer l’auto-compassion, revoir les événements difficiles et surmonter les pensées négatives. Certaines ressources gratuites incluent :
Le Guide de Mise à la terre et centrage
La surveillance des sensations à l’aide d’exercices d’ancrage peut aider à éviter de surcharger le système nerveux.
Le Guide « À l’intérieur et à l’extérieur »
Cette feuille de travail aide les enfants à comparer comment ils pensent, ressentent et se comportent lorsqu’ils sont aux prises avec des émotions difficiles.
Le Guide d’exploration des frustrations de l’enfance
Il s’agit d’une feuille de travail utile pour réfléchir et capturer les frustrations de l’enfance.
Le Guide « Trouver votre image »
Imaginer votre maison d’enfance et ceux qui se sont occupés de nous peut aider à comprendre les émotions dans nos vies.  

LE JOURNAL: Mentalité Médecine

Avez-vous un critique intérieur qui aime se faire entendre par-dessus tout ? Êtes-vous fatigué de vous sentir désapprobateur et négatif tout le temps au lieu d’accepter et d’espérer ?

Si oui, la mentalité médecine est faite pour vous !

Guérissez vos blessures intérieures avec la mentalité médecine-1500 pixels-1703 pixels

 

 
Un mesage à retenir

Nous portons tous l’enfant intérieur que nous étions autrefois – une partie de nous-mêmes souvent négligée ou cachée sous la surface. Ces enfants intérieurs aspirent à la reconnaissance et à la validation de la douleur qu’ils peuvent porter.

La reparentation, un processus de transformation, offre un chemin vers la guérison en fournissant l’éducation et la protection à laquelle votre enfant intérieur aspirait dans son enfance.

Nous espérons que vous avez apprécié la lecture de cet article.

Avant de partir, nous apprécierions que vous nous aidiez à faire passer le message en partageant, en tweetant, en épinglant, etc. ce message.

Références:
  • Berlinger, J. (Director). (2016). Tony Robbins: I am not your guru. Netflix.
  • Jackman, R. (2020). Healing your lost inner child: How to stop impulsive reactions, set healthy boundaries and embrace an authentic life. Practical Wisdom Press.
  • McDonald, M. (2019). The inner child workbook. Author.
  • Raypole, C. (2021). 8 tips for healing your inner child. Healthline. Retrieved February 21, 2022, from https://www.healthline.com/health/mental-health/inner-child-healing
  • Shapiro, S. L. (2020). Rewire your mind: Discover the science + practice of mindfulness. Aster.
  • Sjöblom, M., Öhrling, K., Prellwitz, M., & Kostenius, C. (2016). Health throughout the lifespan: The phenomenon of the inner child reflected in events during childhood experienced by older persons. International Journal of Qualitative Studies on Health and Well-being11(1), 31486.
  • Utley, A., & Garza, Y. (2011). The therapeutic use of journaling with adolescents. Journal of Creativity in Mental Health6(1), 29–41.
  • Whitfield, C. L. (1987). Healing the child within: Discovery and recovery for adult children of dysfunctional families. Health Communications.
  • Williams, M., & Penman, D. (2016). Mindfulness: A practical guide to finding peace in a frantic world. Joosr.
error: