Dans notre quête inspirante d’étudier les journaux personnels des plus grands leaders, nous vous proposons aujourd’hui de tirer les leçons  du journal de Benjamin Franklin qui doubleront votre productivité.

10 leçons du journal de Benjamin Franklin qui doubleront votre productivité

L’ancien président américain Benjamin Franklin m’a intrigué en raison de son succès autodidacte, il a commencé par des débuts modestes et s’est élevé pour devenir un imprimeur, un écrivain, un musicien, un inventeur à succès et, bien sûr, le père fondateur des États-Unis.

Si vous ne planifiez pas, vous planifiez d’échouer!

Benjamin Franklin est surtout connu comme l’un des pères fondateurs des États-Unis, mais il a accompli bien plus au cours de sa vie.

La productivité de benjamin Franklin est légendaire

Au cours des 84 années de vie de Franklin, il a inventé le paratonnerre, fait des découvertes importantes en physique et en études démographiques, a écrit des livres à succès, composé de la musique et joué du violon, de la harpe et de la guitare à un niveau élevé, a fondé de nombreuses organisations civiques, dont l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie, et bien plus encore. Comment Franklin a-t-il accompli tellement plus que ses contemporains, étant donné qu’il avait les mêmes 24 heures chaque jour pour faire avancer les choses ?

La réponse à cette question se trouve dans le journal quotidien de Franklin.

Cet article sur les leçons du journal de Benjamin Franklin présente 10 recommandations qui vous aideront à multiplier votre productivité, que vous soyez artiste, boulanger, enseignant, ingénieur réseau, directeur des ventes ou chef de projet de construction.

Leçons du journal de Benjamin Franklin: Créez une liste de valeurs à respecter

Avant de mettre la plume sur papier sur son emploi du temps quotidien, Franklin a créé une liste de vertus à respecter.

Il les appelait ses 13 vertus : une liste de valeurs conçues pour guider son emploi du temps quotidien.

Voici la liste des 13 vertus de Benjamin Franklin :

1. Tempérance : ne mangez pas jusqu’à l’ennui et ne buvez pas jusqu’à l’élévation.
2. Silence : ne parlez que de ce qui peut profiter aux autres ou à vous-même. Évitez les conversations futiles.
3. Ordre : Laissez toutes vos affaires avoir leur place. Laissez chaque partie de votre entreprise prendre son temps.
4. Résolution : décidez de faire ce que vous devez. Effectuez sans faute ce que vous décidez.
5. Frugalité : Ne faites aucune dépense mais pour faire du bien aux autres ou à vous-même : c’est-à-dire Ne gaspillez rien.
6. Industrie : Ne perdez pas de temps. Soyez toujours employé à quelque chose d’utile. Coupez toutes les actions inutiles.
7. Sincérité : N’utilisez aucune tromperie blessante. Pensez innocemment et justement ; et, si vous parlez, parlez en conséquence.
8. Justice : Ne trompez personne, en faisant des injures ou en omettant les bienfaits qui sont de votre devoir.
9. Modération : Évitez les extrêmes. Ne supportez pas les blessures autant que vous pensez qu’elles le méritent.
10. Propreté : Ne tolérer aucune impureté dans le corps, les vêtements ou l’habitation.
11. Chasteté : utilisez rarement de la vénerie, mais pour la santé ou la progéniture ; Jamais à l’ennui, à la faiblesse ou à l’atteinte à votre paix ou à votre réputation ou à celle d’autrui.
12. Tranquillité : Ne soyez pas dérangé par des bagatelles, ou par des accidents communs ou inévitables.
13. Humilité : Imitez Jésus et Socrate.

Chaque jour, Franklin suivait ses progrès sur une vertu, dans un petit livre – qui avait une page attribuée à chacune des vertus – et le soir, il mettait une marque à côté de la vertu s’il commettait une faute.

À la fin de chaque semaine, Franklin passait en revue le nombre de fautes commises contre la vertu et ne passait à la construction de l’habitude de la vertu suivante que si aucune faute n’était commise.

En créant une liste de valeurs à respecter, Franklin a établi une base solide pour établir un horaire quotidien qui s’aligne sur elles et dirige son temps et son énergie dans la bonne direction.

Le programme quotidien de Benjamin Franklin

« Vous pouvez retarder, mais le temps ne le fera pas. » – Benjamin Franklin

Dans l’autobiographie (livre audio) de Benjamin Franklin, il décompose son horaire quotidien simple pour une productivité maximale :

 

Voici les plus importantes journal de Benjamin Franklin qui doubleront votre productivité :

1. Leçons du journal de Benjamin Franklin: Restez simple

La première chose à noter à propos de l’horaire quotidien de Franklin est sa simplicité.

Il n’y a que six blocs horaires programmés pour chaque jour, et l’un de ces blocs comprend le sommeil, une nécessité évidente.

Il n’y a pas de liste écrasante de choses à faire. C’est simple, impitoyablement concentré sur l’essentiel et très efficace.

Il est facile de sous-estimer le pouvoir de la simplicité, même si c’est la force motrice cachée derrière la productivité maximale.

2. Couchez-vous et réveillez-vous à la même heure chaque jour

L’un des mantras les plus populaires de Franklin était « se coucher tôt et se lever tôt rend un homme sain, riche et sage », et selon ce programme, il a définitivement été à la hauteur.

Chaque jour, Franklin se levait tôt à 5 heures du matin et se couchait tôt à 22 heures, pour un total de 7 heures de sommeil chaque nuit.

Il est important de noter cependant que ce qui compte le plus, ce n’est pas l’heure à laquelle vous vous couchez ou vous réveillez, c’est la cohérence de votre horaire de sommeil.

En vous couchant et en vous réveillant à la même heure chaque jour, vous entraînerez votre cerveau à s’endormir plus rapidement et améliorerez la qualité de votre sommeil.

3. Passez du temps tranquille seul

Peu de temps après son réveil, Franklin prenait une douche puis « s’adressait à Puissant Bonté ». En d’autres termes, il passait du temps en prière ou en méditation.

Cette habitude quotidienne de solitude a donné à Franklin la clarté et la concentration dont il avait tant besoin pour planifier la journée et suivre ses plans.

Vous pouvez également profiter de :
Introspection: 7 avantages du silence

4. Définissez votre intention et planifiez la journée

Franklin s’est également posé quelques questions simples chaque jour pour encourager l’intention et la gratitude :

Le matin : « Que ferai-je de bien aujourd’hui ?
Avant de se coucher : « Qu’est-ce que j’ai bien fait aujourd’hui ? »

Ensuite, il choisissait une vertu sur laquelle se concentrer et commençait à « organiser les affaires de la journée et à prendre la résolution du jour », c’est-à-dire planifier sa journée.

Définir une intention et créer un plan d’action chaque matin vous permet de rester concentré sur votre tâche la plus importante et d’éviter d’être facilement distrait par la minutie et d’autres personnes pendant la journée. Si votre intention est de manger sainement ce jour-là, restez concentré sur cet objectif.

Vous pouvez également profiter de :
L’intention : utiliser vos pensées pour changer

5. Consacrez du temps à l’apprentissage

Vous n’avez pas besoin de travailler dans l’éducation pour apprendre toute la vie. Dans l’emploi du temps quotidien de Franklin, il réserve du temps pour « poursuivre la présente étude », ce qui signifie qu’il passerait du temps sur un projet personnel indépendant, séparé du travail.

Très probablement, cela aurait été du temps passé à lire des livres ou des articles.

Alternativement, vous pourriez passer ce temps à apprendre une langue, à jouer d’un instrument ou à vos loisirs.

Vous pouvez également profiter de :
Réfléchissez et devenez riche: le résumé du livre de Napoléon Hill

6. Créez des blocs de temps pour le travail profond et superficiel

Pour planifier sa journée, Franklin a créé des plages horaires pour gérer efficacement son temps et protéger sa journée des interruptions imprévues.

Plus précisément, Franklin a alloué deux plages horaires de quatre heures – de 8 h à 12 h et de 14 h à 18 h – pour un travail approfondi et une concentration ininterrompue sur ses tâches les plus importantes.

De même, Franklin a alloué un bloc horaire de deux heures – de 12 h à 14 h – pour le déjeuner et le travail superficiel, c’est-à-dire l’examen de ses finances.

En créant des blocs de temps de cette manière, Franklin a terminé ses tâches les plus importantes de la journée, au moment où il avait le plus d’énergie pour le faire. L’utilisation de la technique de la minuterie de 10 minutes peut vous aider à bloquer le temps et à faire tout votre travail efficacement.

Vous pouvez également profiter de :
« Deep Work: règles pour un succès ciblé dans un monde distrait » par Cal Newport

7. Remettez les choses en ordre après le travail

Après une longue journée de travail fatigante, il est facile de s’éloigner de notre espace de travail et de laisser les choses de manière désordonnée, pour revenir le lendemain matin pour le nettoyer avant de retourner au travail.

Même si cela fait gagner du temps au départ, cela fait perdre un temps précieux, de la volonté et de l’énergie, qui auraient pu être consacrés à des tâches importantes tout de suite.

Pour éviter ce problème, Franklin s’est assuré de nettoyer son espace de travail et de remettre les choses en ordre avant de quitter le bureau chaque jour.

Cela garantissait que Franklin avait suffisamment de volonté chaque matin pour s’attaquer aux tâches fastidieuses de la longue journée à venir.

8. Planifiez des temps d’arrêt

Après le travail chaque jour, Franklin nettoyait son espace de travail, dînait et passait le reste de la soirée à se détendre : écouter de la musique et retrouver ses amis.

Les temps d’arrêt ne sont pas une perte de temps. C’est un puissant outil de productivité pour redynamiser le cerveau et le corps, en préparation des défis du lendemain.

9. Réfléchissez à votre journée le soir

Juste avant d’aller se coucher, Franklin réfléchissait à sa journée et se posait une question importante : Qu’est-ce que j’ai bien fait aujourd’hui ?

Après avoir noté ce qui s’est bien passé et ce qui ne s’est pas si bien passé pendant la journée, Franklin cherchait à changer et à améliorer son horaire quotidien.

De même, un audit en soirée de votre productivité quotidienne vous aidera à découvrir les activités qui vous font perdre du temps et qui drainent votre énergie, et à améliorer votre emploi du temps quotidien pour une meilleure productivité.

10. Ne visez pas la perfection

Dans le livre Daily Rituals: How Artists Work , Mason Currey explique que Franklin lui-même avait du mal à respecter son emploi du temps quotidien :

« Il n’était pas naturellement enclin à garder ses papiers et autres biens organisés, et il a trouvé l’effort si vexant qu’il a presque abandonné par frustration. De plus, les exigences de son activité d’imprimerie l’empêchaient de toujours suivre l’horaire quotidien rigoureux qu’il s’était fixé. »

Ce qui compte le plus, ce n’est pas le perfectionnisme, c’est l’amélioration. Comme l’a souligné Franklin :

« J’ai été surpris de me trouver tellement plein de défauts que je ne l’avais imaginé ; mais j’ai eu la satisfaction de les voir diminuer.

Célébrez vos petites victoires et évitez de vous culpabiliser lorsque vous n’atteignez pas vos objectifs, car en fin de compte, c’est l’effort qui compte vraiment.

Ne pas planifier est la planification à l’échec

L’horaire quotidien de Benjamin Franklin est un modèle simple et très efficace pour améliorer votre productivité.

Même s’il a été créé il y a plus de 300 ans, il contient des principes intemporels qui vous aideront à éviter les distractions du monde moderne et à rester concentré sur vos tâches les plus importantes, que vous soyez lycéen ou PDG d’Intel Corporation.

Ajustez et expérimentez avec l’emploi du temps quotidien de Franklin pour trouver ce qui vous convient le mieux, mais rappelez-vous, dans les mots de Benjamin Franklin, ce qui compte le plus n’est pas le contenu du plan, c’est la décision de faire un plan en premier lieu :

« Si vous ne planifiez pas, vous planifiez d’échouer! »

 

Si vous ne planifiez pas, vous planifiez d’échouer!

 

Prochain article: Comment ête productif: les conseils de productivité légendaires du Président Théodore Roosvelt.

error: